Urbanbike

Recherche | mode avancée

Le retour de l’app WhatTheFont

Version iPhone bien pratique

dans pratique | typo
par Jean-Christophe Courte

Quelle ne fut pas ma surprise de recevoir un mail de MyFonts pour m’avertir de la sortie de WhatTheFont…!

Professionnellement, je fus très tôt client de ce chouette supermarché des polices de caractères et regarde avec gourmandise certaines créations qui me parviennent par courriel même si, assez vite, j’avais pris l’habitude de me servir directement chez les fondeurs eux-mêmes… Mais sur mon compte, toujours actifs, j’ai la possibilité de télécharger à nouveau mes achats anciens en sachant que certaines fontes ont été mises à jour.

Et WhatTheFont ?

Fréquemment je tombe sur de belles compositions typo et je ne reconnais pas immédiatement du premier coup d’œil celle utilisée… Et pour cause !

Les designers, créateurs sont légion et parfois une lettre, une esperluette fait la différence. Sans parler des ligatures…

Alors pour identifier une typo, WhatTheFont est d’une aide fort pratique !

Le mode d’emploi est aisé, la typo doit être lue par le dispositif à l’horizontale, bien définie et entourée par la cadre d’analyse et hop…

reduc-450

Ici la couverture d’un livre sur la Sicile1 paru chez Gallimard

reduc-450

l’image est transmise au serveur qui renvoie les options possibles.

reduc-450

À vous ensuite de reconnaître/choisir dans la liste la typo la plus proche en analysant ici, le dessin du e, etc.

Bien entendu WhatTheFont vous dirige vers son magasin en ligne, ce qui est de bonne guerre vu que cette app est, elle, gratuite.

Mais vous pouvez également expédier le résultat de votre recherche à votre client …qui découvrira que les typos ne sont pas gratuites comme certains ont, trop souvent, tendance à le croire !! Là, le prix est clairement indiqué pour le coup…!


  1. identification via son ISBN : 9782742448005. Sinon, voir le site www.geo-guide.fr 

le 14/11/2017 à 10:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Écrire un scénario avec Slugline sous iOS

Balisage Fountain, barre additionnelle dédiée, deux pouces sur la première version de Slugline pour écrire des dialogues sur iPhone ou iPad…!

dans bosser n’importe où | écrire | grospod | pratique
par Jean-Christophe Courte

Après la machine à écrire, les carnets de note puis l’ordinateur, portable ou non, les scénaristes disposent depuis quelques années de deux nouveaux écrans pour coucher scènes… épiques et répliques assassines : l’iPad (…oui, on peut employer un iPad pour travailler1 même si cela continue à en étonner certains2)…

Mais aussi l’iPhone.

Pour ma part, depuis l’arrivée d’une taille d’écran plus vaste gentiment moquée ci et là, l’iPhone est devenu ma machine à écrire : je m’en suis expliqué dans ce billet, urbanbike | Usages | En passant, pourquoi mon iPhone est devenu ma machine à écrire…!.

L’écriture de scénarios répond à des codes très précis car il n’y a pas que les dialogues des divers protagonistes à travailler mais également préciser leurs attitudes, psychologie, expressions. Sans oublier les mouvements de caméra à indiquer. Et conserver via des ruptures ou un rythme, un style constant, maintenir l’attention du spectateur, construire les rebondissements indispensables pour lui faire passer l’envie d’aller voir ailleurs…!

Des outils disponibles sur Mac mais pas que…!

Sous macOS, vous pouvez employer Highland, Final Draft, Celtx Script, Loglineou… Slugline

Depuis une semaine, en plus de Scripts Pro ou Editorial (si, si…!), vous pouvez tester Slugline, les habitués de la version macOS vont retrouver leurs habitudes…

Format Fountain

Comme Highland et quelques autres, Slugline emploie l’équivalent du balisage Markdown dédié aux scénaristes, Fountain. Ce balisage s’apprend vite, peut s’employer dès lors dans n’importe quel traitement de texte qui enregistre au format texte mais il s’avère plus rationnel d’employer un outil dédié (ou orienté) pour l’affichage du contenu selon les codes en vigueur dans la profession.

Slugline propose également les fameuses notes qui restent à la seule discrétion du rédacteur (…ne seront pas exportées dans le document final) et, tout aussi indispensable, les morceaux de dialogues ou des suggestions d’action qui seront caviardés à l’export mais conservés tels dans le fichier de travail…

reduc-450

Slugline permet de saisir tranquillement (à gauche) et de produire le document formaté standard (à droite)…

reduc-450

Pour cela, une barre additionnelle avec des balises Fountain mais également du Markdown

reduc-450

Des préférences assez subtiles à piocher…

Dont une que je signale après avoir fait mes copies d’écran, la possibilité de décocher le caractère Cont’d qui vient parfois mettre le souk dans la sortie formatée s’il y a des notes balisées ainsi [[note]] dans le flot… (cf. La première copie d’écran, vue de droite)…

reduc-450

La prévisualisation affiche ce qui peut être exporté en PDF ou simplement imprimé… Du coup, je suis parti en vrille pour tester ce produit, ce que reflète cette dernière copie d’écran…!

Oui, à l’usage, quelques dysfonctionnements mais, vu la qualité de la version macOS, cela sera corrigé vite et cela n’empêche nullement de mettre les pouces ou les doigts pour se lancer dans l’écriture sous iOS…!

Rappel utile : vos textes peuvent rester sur l’iPhone (ou l’iPad) ou être synchronisées entre iOS et macOS via iCloud ou DropBox.

Au final, j’apprécie cette première version sobre, élégante, efficace… Et vais expédier au développeur quelques remarques pour une version prochaine dont lui demander l’accès à une liste des personnages liée à chaque fichier de travail…

À suivre…!


  1. J’avais commis un livre sur ce sujet en 2011… 

  2. Relire quelques sujets écrits en 2014 — rappel, je n’ai plus aucun lien avec l’une ou l’autre de ces rédactions depuis… 

le 13/11/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Clavier espagnol AZERTY avec touches ¿ et ¡ sur iPad

Astuce basique

dans autisme | pratique
par Jean-Christophe Courte

Mercredi matin par message… “Dis papa, je n’arrive pas à obtenir aisément les touches ¿ et ¡ sur mon clavier espagnol sur iPad alors que c’est facile sur l’iPhone via un appui long…”

Lecteur qui soupire par avance : oui, si l’on utilise le clavier espagnol QWERTY de base, on a aucun souci…

Mais comme ma fille a appris sur le bout des doigts (!) le clavier AZERTY1, elle l’utilise également en Anglais, Italien2, Portugais et Français, seuls les claviers Grec et Russe sont spécifiques sur son iPad…

Bon, une solution serait de tout basculer en QWERTY, elle y réflechit…

Mais, en attendant, comment procéder…? Facile…

reduc-450

  • Rappel, sur iPad sous iOS 11, touches à effleurement… deux effleurements successifs sur le clavier tactile et…
  • Mais comment cette proposition (rond vert…!) s’affiche…?

reduc-450

  • Simplement en ajoutant deux raccourcis ad hoc dans le remplacement de texte…

C’est tout…


  1. Elle n’a pas hérité de ma dyslexie, c’est rassurant… 

  2. Oui, elle a ajouté l’italien cette année, langue qu’elle apprend via des cours de conversation à l’Université. Sa chance…? Vu qu’elle n’a pas de vie sociale via les réseaux du même nom de par sa différence, elle se concentre sur ce qu’elle aime, l’apprentissage des langues… 

le 09/11/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | LongScreen pour gérer les copies d’écran iOS

Le X est pris en compte

dans grospod | outils | pratique | usages
par Jean-Christophe Courte

Billet cuisine du blog : pour illustrer urbanbike avec des copies d’écran tirées de l’iPhone ou du iPad, j’utilise depuis pas mal de temps (facile à vérifier…!) LongScreen

En quelques …copies d’écran, un rappel illustré de son intérêt (indispensable dans mon cas pour ajouter ces masques d’iPhone ou d’iPad et ainsi contextualiser et avoir de la marge pour placer — en partie sur la lisière — des éléments pour situer le point à regarder et donc à utiliser…

Ici, avec ce que j’utilise au quotidien1, un iPhone 7 plus

reduc-450

  • les deux panneaux de préférences (cercle jaune) permettent de choisir entre jpg et png (désormais, du JPG ici) mais aussi de choisir le masque (iPad, iPhone, etc.) qui sera appliqué autour de chaque copie d’écran
    Attention: impossible de placer un masque d’iPad sur une copie d’écran de iPhone, etc.
    La disposition (cercle vert) …dans mon cas, horizontal… Puis choisir dans la galerie d’images présentée en arrière-plan la ou les copies d’écran souhaitées (…je préfère jouer sur des paires).
    Puis validez passe en actif (cercle rouge) si au moins une illustration est sélectionnée…

reduc-450

  • quelques options sont présentes en bas d’écran, notamment pour écarter (ou supprimer) les copies d’écran, etc.
    Et, à gauche, l’icône d’export… Je ne vous présente pas la poubelle à droite.

reduc-450

  • au moment d’enregistrer, LongScreen (…en fonction des préférences vues au départ) propose de supprimer les images sources, fort pratique…
    Et, à la fin, tadaaaaaa…

reduc-450

C’est tout !

Et les doigts et les flèches ? Des éléments tirés d’un fichier illustrator mais nécessitant un montage sous macOS.
En attendant de trouver mieux et de tout faire dans iOS.


  1. Si un lecteur, une lectrice souhaite upgrader mon iPhone, qu’il ou elle n’hésite pas… 

le 06/11/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Virer les images de mes messages sous iOS

Aide-mémoire pour "ma" pomme…!

dans grospod | groummphh | pratique | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Sous iOS 11, il est nettement plus facile de virer des images associées dans les messages…

reduc-450

  • il suffit d’appuyer sur une image pour l’isoler et découvrir en bas à droite un accès à toutes celles dans le message (où, à gauche, l’icône indispensable pour réexporter ou enregistrer)

reduc-450

  • Mais en conservant le doigt appuyé sur le cliché dans le message initial, on peut — certes — ajouter un commentaire mais surtout accéder aux options

reduc-450

  • qui permettent de sélectionner les clichés ou bouts de message souhaités puis les virer…

C’est tout !

le 28/10/2017 à 14:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Weather Underground, la météo locale sous iOS

Des prévisions qui s’appuient sur des capteurs et un maillage local

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | pratique
par Jean-Christophe Courte

Je ne vais pas revenir sur les stations individuelles de ce service mais sur le fait que ces informations permettent également de suivre la météo à ceux qui ne disposent pas de ces mini-stations et donc de se référer à des points de collecte pas trop éloignés de chez soi, par exemple.
Le tout via une application gratuite, Weather Underground.

En résumé et en quelques copies d’écran :

reduc-450

  • Déjà trouver la station souhaitée… Un appui sur préciser permet d’opter pour l’une ou l’autre…

reduc-450

  • Et attention, il y en souvent plus… Un zoom est souvent déterminant…

reduc-450

  • Choisissez plus valider…

Bon, ce que je présente est ma propre disposition des infos… Tout est modulable et j’ai viré pas mal de panneaux qui ne m’intéressent pas… Car il y a d’autres options qui peuvent intéresser les sportifs, etc. À tester.

reduc-450

  • Plusieurs types d’affichages…

reduc-450

  • Mon préféré est celui heure par heure…

reduc-450

  • Si un résumé est disponible (traduction à revoir parfois), ce qui est plus intéressant est d’enregistrer quelques stations… Celle qui est en bleu est celle affichée…

reduc-450

  • L’app propose pas mal d’options dont ce relevé de températures issu des stations…

reduc-450

  • Un accès à des WebCams et leur localisation

reduc-450

  • Un widget qui reprend l’info des prochaines heures… Mais cela ne m’empêche pas de consulter d’autres apps dont…

reduc-450

  • Weather4D qui me renseigne également avec de très chouettes graphes…

Pour finir, la pub se retire pour une année via un paiement modique et mérité. Et cela permet donc de sortir en sachant à quoi s’attendre…!

reduc-450

Mais il existe d’autres très bons outils dont Weather4D version 2 — lire ce billet — qui est orienté usages professionnels avec un abonnement vers des bases très fines de prévisions… Ou encore Windy — lire cet autre billet — également dispo sous iOS.

le 20/10/2017 à 10:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

iPhone, iOS 11 | Corriger la balance des blancs

Rien de très compliqué, ici sous Camera+

dans grospod | photographie | pratique | zen
par Jean-Christophe Courte

Petit rappel pratique pour les utilisateurs de n’importe quel app de photos, ici de Camera+. La balance des blancs automatique n’est pas toujours fiable (euphémisme !) et la corriger avant de déclencher vous évitera de trop réinterpréter votre cliché par la suite.

Un exemple cet après-midi en me baladant avec ma fille.

reduc-450

  • Sur Camera+, l’accès à cette balance est aisée… Et c’est nettement plus facile de vérifier sur place, in situ que la couleur correspond…!

C’est tout !

Suite à ce billet, je suis parti ce matin à quasi 09:00 avec mon iPhone 7 plus en mode économie d’énergie, histoire de tester sur la journée ma réflexion d’hier. Usage quotidien, entre messages, photos, mises à jour, Twitter, instagram, écriture, connexion à quelques sites web de news, déplacements en voiture, balade à pied dans la forêt, etc. Plus un usage intensif entre 17:00 et 21:00
Bref, douze heures et des poussières plus tard, la charge est à plus de 30 %. Certes, il est vrai que je ne visualise pas de vidéo, n’utilise pas FaceTime mais je n’osais pas trop activer ce mode jusqu’à présent pensant que cela allait ralentir mes usages.
Pffffff… Il n’est jamais trop tard pour apprendre…

le 17/10/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?