Urbanbike

Recherche | mode avancée

Flannl, une app photo à l’ergonomie intéressante

À tester pour se forger son opinion

dans grospod | photographie | voir
par Jean-Christophe Courte

En passant, trois séries de copies d’écran1 pour vous donner la curiosité de tester cette application photo gratuite.

reduc-450

  • À gauche | L’app telle qu’elle se présente et, sur la droite les modes auto…
  • À droite | les rares réglages des préférences…

reduc-450

  • À gauche | En haut, le passage du temps d’expo aux ISO, Focus et balance des blancs,
  • À droite | une fois sur un des réglages, variation des valeurs par simple déplacement vertical…

reduc-450

  • Ce qui permet de reprendre le contrôle de l’image…

Bon, les images enregistrées en RAW sont parfois un peu sombres (mais qui dit RAW, dit que ça se corrige sans problèmes…) mais l’app est à tester car très complète pour faire de la photo (dont le support des deux optiques du iPhone 7 plus.

Allez, je vais retourner à ma boite de mouchoirs…!


  1. …grosse crève en cours, CQFD 

le 01/03/2017 à 13:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | Drafts et barre additionnelle sur iPhone

Écrire sans contrainte c’est – avant tout – organiser sa barre additionnelle…!

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Attention, billet bavard et en mode auto-dérision : Les années passent, mes écrans changent de taille mais je teste de moins en moins d’applications vu que de très chouettes solutions sont à l’oeuvre sous mes doigts.
Du coup, j’ai tendance à ne plus trop évoquer ce que j’emploie au quotidien, pensant l’avoir amplement fait précédemment.
Erreur !

Le lecteur de passage lira peut-être un billet sur l’excellent Nebo (très belle mise à jour en 1.4) mais que sait-il de ma prise de notes dans ce train qui me conduit vers Dreux ?!

C’est sous Drafts que cela se déroule comme dans 95 % des cas et non dans Day One 2, iA Writer ou Ulysses.

Pourquoi ? Pour plein de raisons dont une barre additionnelle totalement personnalisable contrairement aux autres produits1 cités.

Un peu de recul est nécessaire

Ce traitement de texte minimum orienté Markdown est idéal, sa barre additionnelle présente une série de touches personnalisées pour des actions2 indispensables à mes yeux.

Mais, comme pour le choix du clavier sur l’iPhone, ce périple me donne le temps de réfléchir à cette barre bourrée d’options et de n’y conserver que ce qui réellement indispensables.

C’est un défaut bien naturel que d’essayer d’exploiter d’emblée toutes les options disponibles. Mais il est aussi temps de virer ce qui est rarement utilisé, ce qui encombre cette barre et m’oblige à de longs déplacements pour retrouver la bonne icône !

reduc-450

De l’intérêt du voyage !

Aujourd’hui comme il y a quinze jours, Les vitres de mon wagon3 sont délavées, grisâtres, opalescentes, laissent passer l’image d’une campagne morose. Et puis il y a la tempête qui gronde.

reduc-450

Les 59 minutes qui me séparent du terminus sont un moment propice pour réfléchir. Je lance Drafts

Le temps de basculer en mode nuit, et hop : mes pouces martèlent maladroitement l’écran tactile, virevoltent sur la barre additionnelle pour baliser un mot.

Entre le bruit des essieux sur les rails, les alertes inaudibles qui s’échappent des haut-parleurs fatigués, les bribes de discussion ou la musique étouffée débordant des casques, me voilà transporté ailleurs via cet écran noir aux lettres blanches.
Une notification tombe, une alerte météo pour vents violents et orages à Orbe. Une autre affiche un message de ma douce qui veut savoir si l’attente pour régulation du trafic est levée. Je suis à la fois dans mon texte et relié au monde.

Bref, imaginez Hemingway, Cendrars, Kessel (…de véritables écrivains !) avec ce type de machine à écrire !

reduc-450

Bon, revenons au sujet…

Et Drafts dans tout ça ?!

Le problème de Drafts, façon de parler (!!), c’est sa richesse4. Il y a les options de base, installées dans l’application et celles que tout utilisateur peut ajouter via un épatant site dédié. Sur ce point, j’ai été un poil trop généreux !

De plus la barre additionnelle de Drafts est glissante… horizontalement et j’ai viré — dans l’exemple qui suit — près de vingt pour cent de mes précédentes actions pas si utiles/indispensables que ça…

Attention, toutes mes actions restent dans Drafts mais n’apparaissent plus dans cette barre de travail, on ne perd rien en théorie… Si je change d’avis, c’est facile de réorganiser le binz…

Des icônes multiples et personnalisables dans la barre additionnelle

La force de la barre additionnelle de Drafts est de supporter plein d’options, de la simple insertion de caractères au lancement de scripts…

En cliquant sur le crayon à droite de la barre additionnelle, vous arrivez sur l’éditeur de cette barre…

reduc-450

À vous de choisir quel action vous allez ajouter… Imaginons que je veuille ajouter un envoi de texte vers… Twitter…! Certes, l’action existe déjà dans mon univers mais n’est pas encore active sur cette barre additionnelle…

reduc-450

Le temps de retrouver l’action dans la liste de ce que j’ai en magasin, la commenter et entrer un nom en clair.

Ou une icône Emoji (le seul usage que je leur trouve pour le moment). Comme c’est pour nourrir @urbanbike, un petit vélo (comme celui qui dans ma tête ajouteront les plus perfides lecteurs…!).

Tailler dans les options et actions, revisiter sa barre additionnelle

J’ai fini – au retour – par effectuer un sacré ménage, d’autant plus motivé que je venais d’ajouter quelques actions5 dans la configuration de ma fille.

Et donc… j’ai nettoyé ma version de Drafts 4 mais à partir de mon iPhone et non de mon iPad. Explications…

J’écris en mode paysage sur iPad mais en mode portrait sur iPhone. Et donc il me faut construire une barre structurée sur ce dernier :

  • regrouper les balises Markdown de base sur un seul écran (des notes en bas de page en passant par une touche pour modifier la typographie - caps, bas de casse ou majuscule sur le premier caractère)
  • regrouper tout ce qui touche annulations, collage et exports (DropBox, Mail, Messages ou Twitter) sur une autre portion de l’écran…
  • regrouper dans un dernier espace les quelques actions spécialisées qui vont d’un script de nettoyage à des options de preview ou changement d’ambiance
  • et, dans les interstices, quelques actions pratiques mais pas essentielles.

En copies d’écran…

Toutes les icônes dans la barre additionnelle sont positionnables à l’emplacement souhaité…

reduc-450

Et mon idée était (comme dit plus haut) de les regrouper pour que cela soit pratique sur le iPhone 7 plus que j’emploie en toutes circonstances… En premier, les annulations et exports (DropBox, Mail, Messages ou Twitter)

reduc-450

En deux, les balises principales Markdown. Puis en trois, les trucs spécialisés…

reduc-450

Ce qui, sur l’écran (du iPhone 7 plus) se distribue de manière confortable…

Markdown au centre, annulations à gauche…

reduc-450

Options spécialisées à droite + quelques actions dans les interstices…

Mise à jour automatique sur iPad

Ahhhh, mais il va vous falloir faire la même chose sur liPad…

Que nenni…! Toutes les actions, fichiers mais aussi barre additionnelle est synchronisée via iCloud…

reduc-450

Je ne reviens pas sur les options d’affichage sur les flans des trois cases prédictives…

Voilà…

Un dernier argument pour Drafts…? Le versioning

Enfin, rappel, Drafts fait du versioning, ce qui est remarquable. Du coup, pas de souci pour partir dans une direction, changer de voie, revenir sur une version ultérieure.

reduc-450

Bref, pour rédacteurs nomades… Ou pas…!

À suivre…


  1. Oui, iA Writer permet de modifier le jeu des icônes affichées dans sa barre mais pas de lancer des scripts complexes, des actions… 

  2. je ne vais pas revenir sur ces dernières, il suffit de parcourir urbanbike. 

  3. Certes, cela vous épargne des photos de mer, de ciel bleu et de cocotiers sous le soleil… 

  4. Pas de souci pour afficher une vue formatée de son texte avec la CSS de son choix. Puis exporter sa note vers DropBox, box ou iCloud. Ou encore Ulysses, iA Writer, etc. Bien entendu, conserver l’option cellulaire sur son iPhone consomme des ressources mais c’est l’assurance que le texte en cours de maturation est sauvegardé en arrière-plan sur iCloud. 

  5. Elle emploie également Drafts pour prendre ses notes (en espagnol, anglais, portugais ou français), empile les claviers tactiles sur ses écrans. Son iPhone la suit partout. Mais à l’université, un vieil iPad pour la prise de notes et, à la maison, un iPad Air 2, trois écrans avec une synchronisation iCloud des saisies sous Drafts. 

le 25/02/2017 à 18:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Refonte de la barre additionnelle sous Day One 2

Sous iOS

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Ne me demandez pas si c’est sur la dernière version ou sur la bêta, n’utilisant que des versions en développement, je suis incapable de le savoir mais, si ce n’est pas encore sur vos écrans, c’est pour bientôt  !

En rédigeant enfin mes notes de balade (oui, je rentre d’abord le minimum puis, enfin au repos, je reprend mes notes et les complète), je suis enfin rendu compte que la barre additionnelle avait été revisitée.

reduc-450

  • Soit c’est sur sélection de texte (et donc trois options…), soit juste cela prend en compte le curseur. C’est simple et efficace…

Note : en appuyant une seconde fois sur l’option liste, le code ajouté est - [] qui, une fois publié, devient une case à cocher… Idem pour H1, en appuyant une seconde fois, on passe à… H2, etc… avec coloration du niveau…

Bref, très chouette avec également la possibilité de changer aisément de journal (sur la barre, à gauche).

reduc-450

Par ailleurs, pour des localisations répétitives, il est possible de mettre des adresses en favoris. Et bien entendu, le plaisir de visualiser pour chaque billet cette localisation sour la forme d’une carte.

C’est tout !

le 24/02/2017 à 16:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Ma vie est passionnante | De retour sur instagram…

…partage de clichés mais pas uniquement

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | photographie | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Après avoir ouvert naguère puis clôturé mon compte en décembre 20121, je suis revenu partager quelques clichés sur cet espace.

Nombre de raisons2 m’ont incité à ce retour dont une belle refonte de l’application sur iPhone et la possibilité de ne plus ruser pour poster des images non carrées !

Du coup, même si je suis parfois surpris par le profil3 de mes nouveaux followers, j’apprécie l’ambiance tranquille du groupe d’amis que j’ai retrouvé.

Non, vous ne trouverez pas de clichés en mode selfie de ma pomme (…c’est même indispensable pour vous assurer des nuits sans cauchemars !), de vues de mon corps d’airain (qui a ajouté fondu ?) dans des poses de gymnaste…!

Par contre, j’aime partager des clichés de nos balades urbaines, vous inciter, dès lors, à vous rendre dans ces coins d’Europe si certains de ces images ont attiré votre attention.

Avec quelques comptes de copains en mode privé, c’est également une manière d’échanger des nouvelles de nos mômes en toute quiétude.

Pour mémoire

Ça fonctionne (au minimum !) comme ceci… je n’évoque que ce qui me convient dans cette application.

reduc-450

  • Déjà apprécier les images des copains… et mettre accessoirement un petit coeur… Mais surtout un commentaire…

reduc-450

  • Côté utilisateur, mis quelques images effectuées avec MPro et Provoke

reduc-450

  • Généralement, mes images sont localisées… ce qui vous permet de retrouver accessoirement d’autres vues du même coin (à droite, aucune prise par ma pomme)

reduc-450

  • Les outils de publication sont devenus très sympas… et…
  • À gauche | l’icône entourée permet de choisir plein format original (enfin, presque)
  • À droite | d’accéder à des filtres (je n’utilise pas et j’en ai viré pas mal, ne conservant que le noir et blanc au cas où…)

reduc-450

  • Pas mal d’outils d’édition des photos dont rotation (mais je vous laisse les explorer)

reduc-450

  • Reste ensuite à préciser la localisation et écrire un petit laïus (que je réduis fréquemment à deux ou trois tags…)

reduc-450

  • et publier. Ensuite, la surprise, c’est quand le cliché est remarqué par des amis ou par de parfaits inconnus… Qui ajoutent parfois un commentaire… Ambiance sympa vous dis-je…

Voilà !


  1. cf. urbanbike | Tchao Instagram 

  2. …dont la fin provisoire d’un mauvais feuilleton. 

  3. sympathiques ! Mais je ne suis pas bijoux, mode et autres… 

le 24/02/2017 à 10:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | Quel clavier utiliser sur l’iPhone en définitive ?

Le plus simple, celui d'iOS…

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | pratique | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Certes, le iPhone 7 plus n’est pas un iPad pro. Si sur ce dernier, SwiftKey Clavier ou MyScript Stylus - Handwriting Keyboard me sont relativement indispensables, à l’usage, j’ai fini par virer tous les claviers sur l’iPhone.

Même celui de TextExpander 3 + custom keyboard vu que Drafts - Quickly Capture Notes, Share Anywhere! supporte parfaitement comme Ulysses mes collections de raccourcis.

De fait, j’aime vérifier sur le long terme mes engouements passés, quitte à revenir dessus si nécessaire !

Et, là, cela devenait indispensable !

Même si mes billets sont en mode monologue (…j’assume !), les courriels reçus me rappellent que j’ai (encore !) quelques lecteurs qui apprécient ces petites notes perso. Tant pis, je saoule ceux qui attendent de la news de compét…!

Sous iOS bêta, j’observe – par paliers – les progrès effectués par le correcteur et les trois cases prédictives proposées par Apple. Et sur la dernière beta, c’est plus qu’honorable…

reduc-450

Aussi, à un moment donné, pourquoi s’encombrer de produits tiers si une solution plus simple existe ! Pourquoi continuer avec des produits — certes intéressants — mais plus si décoiffants que cela.

Alors, oui. Il n’y a certainement pas que iOS qui progresse ! Votre serviteur aussi, lentement !

reduc-450

Or là, la combinaison des applications (voir plus haut) me convient, l’ensemble me rend un poil plus efficace (…enfin, j’ai la faiblesse de le croire).

Prochaine étape… Drafts et sa barre additionnelle.

À suivre.

Nb : je devrais moins prendre le train…! Ça me laisse du temps…

le 23/02/2017 à 18:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Quels outils pour étudier ? | 2

Apprendre, baliser en Markdown puis exporter en DOCX

dans dans mon bocal | écrire | grospod | pratique | usages
par Jean-Christophe Courte

Suite du premier épisode, si vous souhaitez continuer à poser les mains sur l’iPad (ou l’iPhone), mais également sur un Mac pour prendre vos notes de cours, quelques pistes…

Au risque de me répéter (!!), je préconise fortement aux étudiants de passer une petite heure à découvrir le balisage Markdown et de s’offrir une application dédiée sur leur outil de travail.
Dernière précision de taille, il n’est nullement question de contester l’emploi de Microsoft Word dont le format, au fil des décennies, est devenu un standard (…que l’on peut apprécier ou pas, peu importe).

Simplement se souvenir que l’on a parfaitement le droit d’utiliser des process différents en amont pour prendre des notes, le but étant ensuite de les transmettre dans un format standard. Et fréquemment au format DOCX vu que c’est une demande émanant généralement des enseignants eux-mêmes.

Prise de notes…

Cela va du carnet papier associé à un crayon (mais il faudra saisir à nouveau…) au iPad associé à un stylet (avantage immédiat → ne pas avoir à ressaisir le texte vu qu’il a été reconnu et converti en caractères d’imprimerie via MyScript Stylus - Handwriting Keyboard.

Ou encore saisir au clavier sur un Macintosh dans une application de texte dépouillée et orientée Markdown.

À ne pas négliger, la saisie1 sur un simple iPhone via Drafts 4, cela étant ma propre pratique quand je me balade, prend le RER, etc. 80% de mes billets démarrent sur iPhone avant d’être poursuivis sur iPad puis Mac…!

Bref, l’idée est de trouver l’outil le plus pratique, évident, pour prendre des notes en cours, lors d’une écoute d’émission de radio, le visionnage d’un documentaire à la télévision, la lecture d’une page sur le net, etc.

Markdown : un format léger et caméléon…!

Même si les applications sont optimisées, les ordinateurs de plus en plus rapides, Il n’est pas inutile de bosser avec des fichiers légers, faciles à stocker, à parcourir comme à transmettre (et quoi de plus léger qu’un simple fichier TXT).

Et, mieux encore, faciles à transformer dans le format nécessaire pour tel usage ou tel usage.

D’ou mon usage quotidien de Markdown que j’ai transmis à ma propre fille…

Lire Zut, j’ai appris Markdown à ma fille… et son complément, Zut, j’ai appris Markdown à ma fille… | 2

En deux mots, penser… fichier source…!

De fait, cette prise de notes minimale avec quelques balises clés à base de * et de # permet de fabriquer des fichiers source qu’il sera aisé par la suite, en une ou deux étapes, de transformer dans un format utile pour telle ou telle situation…

Pour mémoire, urbanbike est truffé (!!) de billets explicatifs aussi je ne ferais ici qu’un simple résumé via une série de copies d’écran illustratives.

À ce propos, je suis parti d’un fichier manuscrit écrit dans Nebo et balisé avec les options propres de cette application (un trait ou deux pour les titres, un soulignement pour marquer un mot en gras, etc.)

Nebo : de la note manuscrite au fichier Word

Assurément, Nebo représente le système de notes le plus simple : vous écrivez, vous soulignez et vous exportez au format DOCX.

Je ne reviens pas sur l’application mais sur son principe.

reduc-450

reduc-450

  • Cet export (enregistré ici dans DropBox) s’ouvre ensuite directement dans Microsoft Word sur Mac…

reduc-450

  • Mais cela peut également s’effectuer directement sous iOS dans la version ad hoc de Microsoft Word

reduc-450

  • Notez dans ces exemples, que les couleurs d’écriture utilisées dans Nebo se retrouvent transcrites dans le fichier final…!

Bon, mais il existe d’autres méthodes…

iA Writer exporte et importe du DOCX

Cet outil de traitement de texte Markdown permet d’ouvrir un fichier DOCX en Markdown et inversement.

Explications

reduc-450

  • Notre fichier DOCX crée depuis Nebo est importé en DOCX dans iA Writer…!

reduc-450

  • Et converti en… Markdown ! Mais qui peut le plus peut le moins…

reduc-450

  • …Cette même application peut, inversement convertir, un texte balisé en Markdown en DOCX… La boucle est bouclée…

Cette application présente donc un sacré plus car vous pouvez ainsi récupérer un fichier Word, le convertir en Markdown puis, après l’avoir traité, le réexporter en DOCX.

Divers modèles (styles) sont disponibles pour ces conversions en DOCX avec, en leur sein, quelques options pratiques de mise en forme. Sur Mac ou sous iOS.

Ulysses exporte en DOCX avec votre CSS si nécessaire

Si vous préférez prendre vos notes en Markdown, travailler avec de multiples fichiers, Ulysses dispose également d’un outil d’export ultra puissant…

reduc-450

  • Ce même fichier peut être affiché en Markdown dans Ulysses puis exporté…

reduc-450

  • Les formats d’export son différents… Notez la présence du format ePub… Mais aussi du format Word…

reduc-450

  • Cela fonctionne sous iOS comme sous macOS

Ce qui est intéressant ici, c’est la possibilité de détourner un fichier style d’Ulysses pour le modifier légèrement et ainsi avoir un style d’export au format DOCX personnalisé.

reduc-450

  • À gauche | le rendu du style choisi dans la liste à droite… Et cela est bien un fichier Word DOCX.

Le Balisage Markdown permet d’utiliser n’importe quel traitement de texte…!

Pour finir, un fichier balisé en Markdown s’échange sans souci entre tous les traitements de texte Markdown : pas de format propriétaire, un simple copié/collé du texte et vous passez de iA Writer à Ulysses, Byword, Editorial, Drafts 4, Day One 2, etc. Et inversement… Je simplifie car avec certains outils disposant d’actions et de workflows, c’est encore plus direct…

À vous, bien entendu, utiliser toutes les ressources de ces traitements de texte et du balisage Markdown pour simplifier votre vie d’étudiant, organiser vos notes.

Cela demande un peu de pratique mais l’idée à retenir est que vos fichiers sous des fichiers source que vous convertissez en fonction de la demande qui vous est faite (PDF, site internet, fichiers Word, ePub, RTF, etc.).

Dernier point, excusez vos enseignants, professeurs qui ne sont pas toujours au courant de ce balisage et insisteront sur les seules vertus des outils bureautiques… Mais, bon, ça progresse…

Liste des applications visitées…

Quelques alternatives supplémentaires…

Bien entendu, il existe d’autres voies, comme Bear ou Marked2 pour en citer deux autres…

Le premier, Bear, fait du Markdown et exporte en DOCX également… Tourne sous iOS et macOS. Mais nécessite en revanche un abonnement (au mois ou à l’année) pour synchroniser et exporter dans des formats exotiques…

Par contre, si vous utilisez un traitement de texte Markdown comme Byword (…ou autre…), un de ceux qui n’exportent pas en DOCX sur votre Macintosh, il existe un fabuleux outil dédié aux conversions, l’excellent Marked2 qui exporte dans nombre de formats dont ce fameux format Word.

Bonne découverte…


  1. Mais également… Day One 2 ou Editorial…! 

le 22/02/2017 à 13:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | De l’importance des poches…

…surtout quand elles disparaissent !

dans ailleurs | dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Après trois années d’utilisation, ma dernière veste1 trois en un a fini par s’élimer, se râper. Deux fermetures éclair sur quatre se sont littéralement désagrégées et, par trois fois, mon iPhone s’est fait la malle pour atterrir — heureusement sans dommage — sur le sol. Du coup, même si je conserve cette vieille veste en backup, il m’a fallu impérativement la remplacer !

reduc-450

Je me suis rendu dans un magasin de cette marque à Paris pour trouver son remplaçant ! Et j’ai trouvé une veste noire à ma taille avec une coupe identique, les fameux crevés sous les bras, une polaire amovible, capuche… Bref, une veste toutes saisons adaptée à mes habitudes…

Mais, très mauvaise surprise, point de poches de poitrine ! Non ? Si !

Les vendeuses ont admis de suite que je n’étais pas le premier à me formaliser de cette absence, qu’elles avaient informé le marketing des précédentes remarques clients. Certes… mais cela ne changeait rien à ma déception…

Étant coincé, j’ai acquis cette version qui change mes habitudes en m’empêchant de placer mon écran à sa place habituelle. Du coup, je le glisse dans une poche basse mais, franchement, c’est pas terrible au quotidien…

Une disparition qui me gonfle

D’ailleurs, après une semaine d’usage dans le sud en mode piéton, je suis convaincu que c’était quasiment une erreur de l’acquérir.

reduc-450

Bien entendu, le fabricant s’exonère des problèmes techniques (… la faiblesse des fermetures éclair des poches de poitrine du modèle usé) et réduit ses coûts de fabrication tout en maintenant le prix de vente de cette veste standard. Mais en étant aussi peu attentif aux remarques, il vient peut-être de me perdre comme client…

Du coup, n’étant plus pressé, je cherche un produit conforme à mes besoins. Et non aux normes du marketing du fabricant.

Une stratégie des poches…?

Ma fille est également adepte des vestes techniques, ne supporte pas les sacs (hormis pour celui pour trimballer son iPad 2 de prise de notes à l’université + un en-cas pour tenir la journée). J’envie sur sa veste sportive cette poche en bout de manche pour y glisser sa carte Navigo.

De plus, elle utilise sans discontinuer un iPhone 6s+ et ne peut le glisser que dans les poches de ses vestes, vu que celles de ses jeans sont bien trop petites2 …alors que je peux glisser mon iPhone 7 plus dans les miens (de jean). C’est d’autant plus agaçant que nous sommes sensiblement de même taille !

reduc-450

Bien entendu, une solution est d’employer dès lors un petit sac à main (…totalement exclu dans son cas) ou un un petit sac à dos (ce que je fais). J’en possède quatre ou cinq, d’un modèle super mini (cf. photo ci-dessus) à un étonnant Megalopolis de chez boblbee3 en passant par un Forclaz Air discret (!) de chez Decathlon… Et un vieux trente litres vert et inusable…

Mais l’idée reste néanmoins de déambuler au quotidien avec le minimum indispensable placé dans une veste… Et de glisser dans un poche un simple filet à provision que je n’extirpe que quand nécessaire…!

À suivre…


  1. Celle — d’une marque différente — qui avait remplacé un exemplaire de celle-ci…! 

  2. Lire à ce propos cet excellent billet que j’approuve sans réserves ! 

  3. J’en avais un second que mon fiston m’a définitivement emprunté et qui lui permet de transporter en toute sécurité son 15 pouces… 

le 21/02/2017 à 14:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?