Urbanbike

Recherche | mode avancée

Le retour de l’app WhatTheFont

Version iPhone bien pratique

dans pratique | typo
par Jean-Christophe Courte

Quelle ne fut pas ma surprise de recevoir un mail de MyFonts pour m’avertir de la sortie de WhatTheFont…!

Professionnellement, je fus très tôt client de ce chouette supermarché des polices de caractères et regarde avec gourmandise certaines créations qui me parviennent par courriel même si, assez vite, j’avais pris l’habitude de me servir directement chez les fondeurs eux-mêmes… Mais sur mon compte, toujours actifs, j’ai la possibilité de télécharger à nouveau mes achats anciens en sachant que certaines fontes ont été mises à jour.

Et WhatTheFont ?

Fréquemment je tombe sur de belles compositions typo et je ne reconnais pas immédiatement du premier coup d’œil celle utilisée… Et pour cause !

Les designers, créateurs sont légion et parfois une lettre, une esperluette fait la différence. Sans parler des ligatures…

Alors pour identifier une typo, WhatTheFont est d’une aide fort pratique !

Le mode d’emploi est aisé, la typo doit être lue par le dispositif à l’horizontale, bien définie et entourée par la cadre d’analyse et hop…

reduc-450

Ici la couverture d’un livre sur la Sicile1 paru chez Gallimard

reduc-450

l’image est transmise au serveur qui renvoie les options possibles.

reduc-450

À vous ensuite de reconnaître/choisir dans la liste la typo la plus proche en analysant ici, le dessin du e, etc.

Bien entendu WhatTheFont vous dirige vers son magasin en ligne, ce qui est de bonne guerre vu que cette app est, elle, gratuite.

Mais vous pouvez également expédier le résultat de votre recherche à votre client …qui découvrira que les typos ne sont pas gratuites comme certains ont, trop souvent, tendance à le croire !! Là, le prix est clairement indiqué pour le coup…!


  1. identification via son ISBN : 9782742448005. Sinon, voir le site www.geo-guide.fr 

le 14/11/2017 à 10:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Drafts + Stylus en place de Nebo sous iOS

Ça tourne sous iPhone, iPad et ça n’a pas besoin d’un Apple Pencil

dans dans mon bocal | écrire | signé regis | typo | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Préalable : je suis fasciné par la qualité de la reconnaissance de mon écriture effectuée par MyScript Nebo – Prise de note pour Apple Pencil. Je l’ai écrit quelques fois sur urbanbike. Mais plus au point de me fatiguer les yeux (…euphémisme) sur un fond trop lumineux (absence d’un mode Nuit).
Ensuite, même si je dispose d’un Apple Pencil, j’apprécie de pourvoir écrire avec un simple stylet qui n’a pas besoin d’être rechargé, qui peut tomber par terre sans que cela me donne des palpitations et, mieux, qui ne roule pas sur quelques mètres (bon, j’exagère !).

Certes, nous attendons tous une version 2 de MyScript Stylus - Handwriting Keyboard depuis (…je vais éviter de compter, préférant me souvenir que cette remarquable application est gratuite et qu’une nouvelle version payante serait même justifiée…).

Mais, à un moment, il faut cesser de passer d’un dispositif à un autre, écrire sans parsemer ses bouts de texte ci et là.

Mes vieux lecteurs savent déjà où je vais en venir, évoquer Drafts - Quickly Capture Notes, Share Anywhere!. Et ils ont raison, cette application me permettant de distribuer mes textes vers DropBox, Ulysses, Day One après avoir rédigé mes notes dans cet éditeur Markdown.

Bref, tant pis, je préfère une application plus rustique qui répond mieux à mes besoins que d’utiliser un Nebo de compétition ultra puissant mais auquel manque nombre d’elements de confort pour le vieux scribouilleur que je suis devenu !

Alors, en attendant une version plus confortable, voire une version 2 de Stylus, j’utilise cet attelage bricolé qui a le mérite d’être opérationnel et de ménager mes yeux fatigués par 35 années d’utilisation d’écrans divers et variés.

La seule solution serait de cesser temporairement d’en utiliser et d’aller marcher en regardant au loin !

En attendant que les développeurs ajoutent les options qui nous sont chères, c’est mon rustique Drafts qui fait le boulot avec son fond noir et le support complice de Stylus !

Ce billet est un ajout à celui d’hier, urbanbike | Vacances : reprendre le stylet, faire des lignes d’écriture…!

Rien à ajouter !

reduc-450

Note de fin : Comme mes yeux sont fatigués, je m’interroge. Est-ce que cela me fatigue moins d’écrire à la main sur du papier que sur l’écran ? Le crayon délivre des “gris” et et ceci est reposant. Or, comme il n’existe pas d’application pour reconnaître mon écriture manuscrite à partir du papier, que les dispositifs OCR pour reconnaitre des caractères d’imprimerie sont assez légers, la seule alternative qui fonctionne en ce qui me concerne est alors de revenir au crayon / bloc de papier puis… dicter ! Dans Drafts…!

le 25/07/2017 à 09:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Vacances : reprendre le stylet, faire des lignes d’écriture…!

Indispensable, bon pour la souplesse de votre main et de votre poignet

dans dans mon bocal | écrire | typo | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Alors, oui, j’écris souvent pour améliorer ma calligraphie au stylet1 sur l’écran du iPad !

Je me suis rendu compte que je prenais trop souvent des raccourcis2 graphiques (sic !), que nombre de mes gestes dès lors que j’écris à la main sont insuffisamment précis ! Or, à écrire débraillé, MyScript Stylus - Handwriting Keyboard perd parfois pied à me comprendre !

Seul remède à ce relâchement, se reprendre et écrire lisiblement ! Mais pas uniquement !

il m’est devenu essentiel de prendre le temps de valider la bonne interprétation dans l’une des trois cases prédictives au-dessus de la zone de dessin, opération que je néglige depuis une bonne année.

Alors peut-être que je me plante mais cette validation de ma calligraphie améliore, me semble-il, le taux de reconnaissance de ma prose dessinée à la pointe de mon stylet et c’est bien du confort.

Ensuite, cette validation a un autre objectif : éviter que l’application repasse derrière mon dos et corrige – à mon insu – ce que j’ai écrit puis visualisé du coin de l’œil comme correctement décrypté.

Or, quelques secondes après, c’est comme si un méchant troll repassait et modifiait sournoisement ce qui était encore à l’écran !

L’explication tient au fait que je n’ai pas fait de choix pour l’une des propositions, même si la bonne était affichée. Mon absence de validation conduit l’application à s’interroger – avec retard – sur ce que j’ai dessiné. Gag !

Du coup, le seul moyen, la seule méthode est – me semble-il – de valider régulièrement ce qui dessiné, comme pour entraîner l’application à la reconnaissance de ma graphie – que j’ai parfois du mal à comprendre moi-même, c’est dire – et m’éviter, en retour, des crises d’agacement en relisant le texte corrigé par la suite !

Une validation mot à mot, parfois lettre à lettre, est nécessaire mais cela ne semble bien plus rapide que la frappe au clavier dans mon cas. Je suis dyslexique et cela ne s’arrange pas sur le tard.

Je peux écrire nettement plus longtemps sans me retrouver aprés coup avec des passages illisibles …voire totalement incompréhensibles.

Attention, si dans les trois cases prédictives vous ne retrouvez pas ce que vous avez écrit, c’est la preuve qu’il est temps de faire un effort pour vous remettre à écrire “correctement”.

J’insiste : ce n’est pas exclusivement à l’application de faire le travail de reconnaitre votre écriture, c’est également à vous de faire l’effort d’améliorer votre calligraphie !

Enfin, l’accentuation est capitale pour aider l’application à faire du bon boulot même si nombre des mots dessinés seront proposés avec la bonne accentuation.

Certes, cet effort peut sembler lourd mais offre de sacrés “plus” sur le long terme et va également vous conduire à faire de plus beaux dessins, former de plus belles lettres …surtout si vous liez votre écriture.

Souvenez-vous qu’il suffit de biffer ce que vous avez écrit, voire réécrire par-dessus.

Au bout de quelques temps, le gain de temps est impressionnant. Mais il faut s’accrocher, faire un réel effort.

Corollaire : si vous devez écrire quelques lignes au crayon, stylo, bic sur une feuille de papier, vous allez vous rendre compte que vous pouvez passer cette épreuve haut la main !

Or c’est la question : avez-vous envie de faire cet effort ?

reduc-450

Je lis en ce moment un livre de Claude Duneton, l’auteur du Bouquet des expressions imagées. Il avait écrit en 1999 un court ouvrage, La mort du français et j’en extrais ces quelques lignes.

Il faudrait parler ici de la calligraphie, de la disponibilité du corps qu’elle suppose, de la concentration d’esprit qu’elle exige, du temps – du temps surtout – qu’elle nécessite pour le contrôle de chaque geste en détail, et de la respiration que cela implique. La calligraphie fait appel à des vertus humaines qui sont très exactement l’inverse de celles que requiert par exemple la télévision.
[…]
Télévision ou pas, vous ne pouvez pas demander à un enfant actuel, de six à huit ans, de se livrer à la calligraphie : il n’en n’aura ni la patience élémentaire, ni le rythme, ni la concentration, ni l’endurance, ni l’humilité, ni absolument aucune des qualités indispensables à l’exécution de ces travaux de type obsessionnel.


  1. cf. urbanbike | Bamboo Solo Wacom en main 

  2. Euphémisme pour expliquer que j’écris comme un porc. 

le 24/07/2017 à 16:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Nebo …la prise de notes pour iPad pro et Pencil | 1

Des notes… manuscrites, CQFD

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | groummphh | outils | pratique | typo
par Jean-Christophe Courte

Les développeurs de Stylus et de Smart Note viennent de sortir aujourd’hui nebo, une application temporairement gratuite qui ne fonctionne qu’avec un Apple Pencil et un iPad Pro. Hormis cette limitation assez compréhensible en raison de la technologie requise, le but est de permettre à tous d’écrire nos petites notes de travail à la main avec une épatante reconnaissance de l’écriture, supérieure à ce que je peux constater sur Stylus depuis des semaines…

Quelques premières copies d’écran pour expliquer le principe…

reduc-450

Déjà vous êtes prévenus… sans Pencil, ça va être compliqué… Ensuite très beau didacticiel que vous pouvez feuilleter…

reduc-450

La première phase consiste à apprendre les gestes indispensables, à créer un noveau cahier de notes et charger le dictionnaire idoine…

reduc-450

Je me suis inscrit pour aider les développeurs à travailler sur une écriture aussi abomifreuse que la mienne…

reduc-450

À peine inscrit et première phrase (historique…!)… Non de Zeus, reconnaissance parfaite…

reduc-450

Mais le plus intéressant reste à decouvrir… Difficile de changer de place des paragraphes sur une feuille de papier… Ou de convertir son texte en caractères d’imprimerie…!

reduc-450

Et exporter ce texte… Là, vers Drafts 4 comme d’habitude…!

J’ai encore plein de trucs à découvrir mais testez de votre coté… À suivre…!!

le 09/08/2016 à 15:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Mise à jour de Phoetic, les nuages de mots sous iOS

Nettement plus stable…

dans dans mon bocal | grospod | photographie | typo
par Jean-Christophe Courte

Ce matin, Phoetic ⚑ a été mis à jour. Son principe est simple…

reduc-450

  • À gauche | sélectionnez une forme qui servira de container
  • À droite | établir une liste de mots clés dans la typographie de votre choix

reduc-450

  • gérer la force des effets
  • lancer la création du rendu
  • exporter !

reduc-450

  • Bien entendu, nombre d’options pour ajuster les effets sont disponibles; palette de couleurs, orientation du texte, etc.

reduc-450

  • Un coup de zoom dans l’image permet de se rendre compte de l’implication et explique le temps de calcul (sur iPhone 6s+, une petite minute)
  • À droite | Reste à expédier…

Bref, comme une version de Wordalizer Pro sous iOS.

  • Phoetic ⚑ (0,99 €) fonctionne sur iPhone et iPad

le 14/01/2016 à 08:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Quelle touche déjà pour tel ou tel caractère sous iOS ?

En 2016, soyez UNI !

dans écrire | groummphh | pratique | typo
par Jean-Christophe Courte

Je suis tombé sur une application gratuite bien pratique de Thomas Blackburn, le developpeur de Projects 2 ⚑ (9,99 €), c’est un produit nommé simplement Uni Keyboard ⚑ (Gratuit).

reduc-450

C’est un simple clavier additionnel que vous pouvez utiliser sous iOS sur iPad ou iPhone qui vous permettra enfin de truffer vos textes de caractères spéciaux souvent compliqués à retrouver sur un clavier normal, voire impossible.

Mais on a tout ce qui faut, aucun intérêt …

Je réponds par avance aux objections. Non, j’ai eu parfois besoin de retrouver en peu de temps le caractère ¶ ou β, voire ⌦, ⌘, ⌤, ⌥ ou encore ↺, ↻, ‰ ou ‱. Et souvent, j’y ai renoncé.

Du coup, j’ai installé Uni sur mes deux écrans et, comment dire, merci Thomas…!

reduc-450

  • Et sur un iPhone 6s+ en mode paysage, c’est encore plus épatant… je ne sous dis pas sur un iPad…!

Naguère, j’utilisais urbanbike | Timezones sur iPhone qui a disparu, remplacé par l’app Horloge d’Apple sous iOS. Et j’avais en son temps apprécié la première version de urbanbike | Projects sur iPhone qui ne tournait que sur iPhone alors.

le 01/01/2016 à 12:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Underware | Essayez leurs typos chez vous

Sur votre machine ou sur votre site web…

dans pratique | typo
par Jean-Christophe Courte

Vieux client de underware à l’époque où j’étais encore en activité et graphiste de livres, je conserve les typographies acquises dans cette fonderie dès 2005, dont une qui m’a permis de refaire le visuel de ancr.es ou une autre celui d’un blog belge…

reduc-450

J’ai reçu de la part de Bas, Sami et Akiem, les trois compères de underware une proposition assez sympathique…

After getting contacted regularly about the possiblities to test fonts before buying them, we decided to offer a new service for all clients: download all Underware fonts as free test fonts. This service is only avaiable for customers, so please visit your account page to get access.

Bien entendu, pour limiter un usage immodéré de cette bibliothèque soudainement proposée sous deux formes, desktop (2,9 Mo) et web (9,5 Mo), nos designers — pas nés de la dernière pluie — ajoutent quelques… freins à l’enthousiasme de certains…!

  1. They have a limited characteset.
  2. The letter f is replaced with our logotype.
  3. They are named Test instead of Pro.

Mais l’idée reste fort intéressante pour effectuer quelques essais de maquette…

reduc-450

Attention, le coût des typos pour le web est lié au nombre de pages vues par mois, un exemple… en plus du prix d’acquisition.

underware

le 14/12/2015 à 17:10 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?