Urbanbike

Recherche | mode avancée
Abonnement au fil RSS ou ATOM

Downsizing sans peur et ni reproches

Du iPad Air 2021 au iPad Pro 2016…

dans dans mon bocal | pratique | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Ma fille a acceptée d’utiliser le iPad qui lui était destiné l’an passé, j’ai récupéré celui qu’elle employait jusqu’alors.
Un simple échange entre nous qui m’a permis de tester un iPad rapide avec un Pencil de seconde génération pendant une année.

En basculant d’un iPad 256 Go véloce vers cet iPad 64, je prends à nouveau conscience de notre tendance à remplir nos volumes de stockage de manière identique.

Bien sûr, dupliquer les contenus sur tous les écrans est aisé mais est-ce nécessaire…? Merci au iCloud de nous le proposer mais y renoncer — en partie — présente d’autres avantages.

En ne copiant pas mes clichés sur cet iPad, en supprimant des apps utilisées de manière anecdotique, pas de souci pour basculer de 256 à 64 Go avec pléthore de place libre…

La puissance négligée des vieux écrans

La nécessité de réduire la voilure s’avère positive, tant pour nos finances que mes propres usages ! Cet Pad modeste de 64 Go remplit son rôle, celui d’un écran pour écrire ou lire, point barre.

Une machine de 2016 même fatiguée reste un très bon outil. Celle-ci supporte iOS 15.9 et devrait même basculer vers iOS 16.

Nous avons tous tendance à oublier que les machines vieillissantes ont été un temps ce qui se faisait de mieux !
Que nous étions alors satisfaits de leurs performances.

Certes moins réactif que les iPad dotés de processeurs M1 mais, pour prendre des notes au Pencil, écrire en multimarkdown, lire des fichiers ePubs ou naviguer sur le net, m’est-il absolument indispensable de disposer d’une machine de course1 ?! Non…!

Quelques horions vite circonscrits

Ce vieil iPad affiche certes une petite fuite de lumière sur l’écran mais rien de pénalisant. Par contre, j’ai constaté une perte de charge rapide les premiers jours avant de prendre rendez-vous chez Apple pour un diagnostic.

Entre temps, j’ai changé de chargeur et il m’a semblé que la charge tenait mieux.
Bingo : après discussion avec le technicien, c’était bien une insuffisance de recharge, la batterie est au-dessus de 85 % de capacité mais dépassait les 850 cycles de charge2.

Explication : en discutant avant ma fille, j’ai constaté qu’elle le chargeait précédemment avec une alimentation ancienne et manifestement trop faible… C’est de ma faute, je n’ai pas été suffisamment vigilant à ce propos…

Depuis, nous avons tout remis à jour : son iPad Air bénéficie d’un chargeur 20 watts et le iPad Pro également. J’ai à nouveau accès à trois écrans :

  • l’iPhone qui m’accompagne partout et tout le temps…
  • cet iPad pour écrire ou lire (même si je peux le faire également sur l’iPhone)
  • Et, de temps à autre, un accès à un MacBook3 collectif pour des usages ponctuels…

reduc-450

Bref, reconsidérez vos vieux écrans… Ainsi notre iPhone 7+ a reçu un batterie neuve et est reparti pour quelques années même s’il ne supportera pas iOS 16, etc.

C’est tout…


  1. En revanche, pour un usage particulier comme celui de la retouche photo, post-traitement des fichiers RAW, le passage à un processeur nettement plus rapide est quasi indispensable. 

  2. Ce qui a confirmé mon intuition, celle d’un chargeur ancien utilisé par habitude, bon à savoir… 

  3. passé jeudi sous macOS 13 beta… Oubliez Little Snitch pour l’instant… Par contre nextDNS.io, impeccable… 

le 01/10/2022 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Une sangle en lieu et place d’un col roulé…?

Méthode non ministérielle pour se réchauffer…

dans dans mon bocal | pratique | usages
par Jean-Christophe Courte

Prolongement du billet urbanbike | Se préparer pour l’hiver et sa pénurie de chauffage ?!, une solution testée depuis des années par nombre de copains… dont l’ami Dominique !

Constat à la portée de tous : quand vous rentrez de vos courses ou du boulot, vous avez une sensation de chaleur en pénétrant dans dans votre logement.
Sensation qui se volatilise très vite.
Ce n’est pas la température de votre logement qui chute, c’est votre propre inactivité qui en est la cause.

Il suffit d’un poil d’exercice pour se réchauffer…!
Ainsi débarrasser (ou remplir) le lave-vaisselle ou la machine à laver, faire la cuisine, faire les courses (à pied) à 200 mètres de là, marcher dans son salon (si, si…!), passer l’aspirateur, refaire les lits1, étendre le linge…

Pour ma part, j’aime moudre le café2 avec un moulin non électrique (et l’odeur de café fraîchement moulu est hyper dynamisante !).

Mais, plus rapide encore, utilisez une… sangle élastique (plusieurs niveau de résistance sont disponibles…).
Bref, un peu de gainage (une à deux minutes) et vous avez instantanément chaud.

reduc-450

Ne forcez-pas ! Par contre, maintenez la sangle en tension quelques secondes.

Cet exercice est addictif d’autant plus que ce court effort3 finit par se ressentir au niveau des pectoraux4 !
Non seulement ça réchauffe mais ça renforce vos muscles et vous devriez finir l’hiver en super forme !

En résumé, face à un écran, nous devrions tous bouger régulièrement (toutes les 20 minutes…?), fractionner nos activités…

À suivre…!


  1. Ou, plus redoutable, remettre la couette dans sa housse, excellent conseil échangé avec l’équipe du Bio c’ bon du Cours Gambetta !! 

  2. urbanbike | Pourquoi moudre son café ? 

  3. Certes des exercices au sol ont le même effet. Pensez étirements, voire… mouvements des bras vers vos genoux quand vous êtes assis aux toilettes…! 

  4. Je pense bientôt me présenter au concours Monsieur Univers, catégorie papy…! Je déconne… 

le 30/09/2022 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

La localisation côté pratique…

Ou comment s’éviter des messages inutiles…

dans dans mon bocal | pratique | usages
par Jean-Christophe Courte

Préalable : ma petite tribu de quatre personnes a unanimement activé la localisation1 il y a quelques années. Aucune objection à ce que d’aucuns pourraient instantanément qualifier — sans en saisir les tenants et aboutissants — de flicage !

Avant hier, ma moitié est partie pour l’île d’Oléron. Au lieu de lui expédier des SMS, le dispositif de localisation me permet de la situer à chaque étape de ce long périple qui enchaine quelques longues correspondances entre transports en bus (3) et trains (3).
Bref une journée épuisante… avant un retour dans les mêmes conditions vendredi.

reduc-450

  • La localisation permet de suivre chacun de nos objets connectés et, mieux, de connaître le niveau de charge de l’écran suivi (et de constater que l’iPhone 7+ de six ans avec sa nouvelle batterie tient toute la journée). Là, correspondance à pied entre deux gares (Lyon et Montparnasse)…

reduc-450

  • Parfois, selon les antennes, la précision n’est pas au rendez-vous mais on s’en moque : l’essentiel est de se rassurer sur le bon déroulement du programme…!

D’aucuns peuvent trouver ce dispositif sans intérêt.
Pour ma petite tribu, cela nous évite l’envoi de messages intempestifs et croisés : celui qui se déplace (…ou est en cours, au boulot, en train de faire des courses, etc), sachant qu’il est localisé, n’a pas besoin de commenter son périple…!

Corollaire : nos messages sont devenus informatifs, genre : Comme tu es à deux pas du marché, achète deux citrons et une part de morbier chez Laurent ou Je rentre une heure plus tard, on rattrape le cours d’histoire de l’art…!

Même mon iPad m’envoie un message quand il se trouve loin de moi ! Touchante attention qu’il est heureusement possible de désactiver quand l’écran en question reste à la maison !

Aspect pratique au quotidien, cela permet de mettre la table ou de lancer la cuisson du repas dès celui qui rentre se met en mouvement.

Rien à voir avec l’époque, pas si lointaine, des fameux… “t’es où ?” !


  1. Localisation limitée à notre seule tribu dispersée, CQFD. 

le 29/09/2022 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Oui, on peut être écolo sans être exemplaire

Pour une frugalité individuelle

dans dans mon bocal | groummphh | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

J’aime la radio… Ainsi ce mercredi 28 septembre la chronique d’Hugo Clément à propos d’une militante écolo… qui se fait pourrir par d’autres écolos…!!

Ras le bol des procès en sorcellerie ! Aujourd’hui, ce qui compte, ce n’est pas de savoir si votre passé écologiste est limpide mais comment vous allez agir dès à présent !

Si j’étais ironique (je le suis !), je rappellerais à toutes ces personnes qui se revendiquent « pures » que, dès leur naissance, elles ont été consommatrices — à leur insu — de couches jetables, latex1 et autres déchets…

Ce qui compte désormais, c’est de réduire leur volume, recycler, réduire les conditionnements des emballages.

Prendre l’habitude d’acheter local au marché au lieu se faire livrer ; redécouvrir l’usage filet à provision (!) au lieu d’une poche plastique, etc.

Je note que des groupes comme Apple, Ikea et compagnie livrent leurs produits dans des emballages de plus en plus astucieux, quasi exempts de matières non recyclables.

La pureté écologique, ça se gère dans nos actes quotidiens et non dans un habillage idéologique où l’essentiel serait de trier entre bons écologistes (les élus ?!) et moins bons2…! Les mauvais étant ceux qui ont mangé de la viande la semaine dernière, roulent au diesel pour aller bosser. Voire, ont pris l’avion il y a quelques années !

Se revendiquer écolo chimiquement pur me remet en mémoire de sinistres mouvements religieux branchés sur le… sectaire !

Or, à mes yeux, ce qui est clef, c’est l’action individuelle quotidienne, celle qui n’a rien de spectaculaire, ne passera pas à la TV mais répétée chaque jour…!

Bref, réduire individuellement nos consommations tous azimuts, opter en connaissance de cause pour une décroissance continue sans pour autant refuser les progrès de la technologie.

Aussi l’idée de trier entre les justes et les pas assez écolos me semble un chouïa crétin.
Déjà, tout mouvement qui commence à perdre le sens de l’humour me semble suspect. Et quand ça vire religion, Tomás de Torquemada n’est pas loin…!

Ainsi le jour où l’on commencera à regarder la qualité (sic !) des déchets dans les poubelles des uns et des autres, on sera très mal barrés !
L’étape suivante, ça sera quoi…?!

  • vérifier la qualité des vêtements (vous êtes plutôt… robe de bure, lin issu des cultures renouvelables ou coton bio !?),
  • l’âge des smartphones (quoi, vous n’êtes plus en Edge, sacrilège…!),
  • etc.

reduc-450

Gaffe à l’aspect contre-productif qui consiste à braquer à tout instant ceux qui devraient agir.
J’apprécie la méthode Guillaume : placer ces personnes face à leurs contradictions, les amener à réfléchir.

Ce n’est pas spectaculaire mais certainement plus efficace que d’aller dégonfler les pneus de leur bagnole…


  1. Je vous fais un dessin…? Déjà lors de l’accouchement… 

  2. On a quelques exemples assez merdiques dans l’histoire… Je vous laisse un lien Jérémie Foa : « La Saint-Barthélemy était un massacre entre voisins » (et vous engage à lire son livre que j’ai acheté en version ePub) 

le 28/09/2022 à 09:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Nebo ou Griffonnage ? Les deux…?

Vos usages feront la différence…

dans écrire | usages
par Jean-Christophe Courte

Où le rédacteur de ce blog revient — pour la nième fois — sur l’écriture manuscrite…
Passez votre chemin si vous êtes arrivés ici par hasard…!

À chaque utilisation, j’ai le sentiment d’avoir découvert la meilleure martingale…

Oui, Griffonnage présente nombre d’avantages et s’emploie directement dans toutes les applications… contrairement à Nebo, produit autonome doté d’un mode sombre depuis peu.

Une fois que j’ai posé ceci, apprécié le soin apporté par les développeurs de Ulysses vis-à-vis de Griffonnage, mesuré la force de son intégration dans iOS, rien n’est plié pour autant.

Car, à l’usage, ça pique…

Combien de fois dois-je corriger l’interprétation de ce que j’ai écrit à la main ?
Quel outil s’avère le plus souple pour corriger, amender régulièrement un texte en cours de rédaction ?
Corollaire : est-il plus facile d’intervenir dans le texte transformé en caractères d’imprimerie ou affiché dans sa calligraphie originale…?

Pour répondre au premier point, il est évident que la lisibilité de votre écriture manuscrite est clef.
Si vous écrivez, heuuuu, comme un pied, nul doute que l’un comme l’autre auront quelques difficultés. Un test rapide : est-ce que votre entourage arrive à vous relire ?!

Pour les derniers points, quid de vos usages…??

Usage limité ou continu…?

Avertissement : les seules personnes qui utilisent ces outils dans mon entourage sont… ma fille et moi…! Echantillon réduit aux usages quotidiens…!

Si Griffonnage, intégré à iOS, gratuit, est instantanément disponible, la reconnaissance de mon écriture est nettement moins régulière (ou plus aléatoire…) que sous Nebo et m’oblige fréquemment à revenir sur ce qui a été interprété…

À l’utilisation (et vous n’imaginez pas le paquet d’essais réalisés…!), Nebo s’avère nettement incontestablement plus capable de me “comprendre ». Il n’interprète pas ma graphie en me proposant des équivalences étranges…! Et, j’insiste, m’offre un taux de reconnaissance de cette dernière sans pareil.

Je vais continuer à employer Griffonnage pour des actions ponctuelles. Mais lancer Nebo dès que j’envisage de dépasser un paragraphe.

Ma fille — qui a une écriture moins déformée que la mienne — me dit avoir un taux de reconnaissance supportable et préfère Griffonnage.

Nebo pour un usage au long-cours…

Si vous avez besoin d’écrire à la main de très longs textes, de les retravailler aisément, je ne pense pas que ce sera avec Griffonnage que vous serez le plus à l’aise.

Reprendre son texte qui a déjà été transformé en caractères d’imprimerie avec de fréquentes surprises d’interprétation n’est pas la solution la plus confortable.

C’est sur ce plan (…je vais peut-être arriver à l’exprimer) que Nebo reste le plus professionnel : vous visualisez votre écriture tout au long (ou non) de votre saisie, vous pouvez corriger ce flux qui n’est autre que votre graphie et non une interprétation de votre graphie en ajoutant, insérant de nouveaux mots ou paragraphes.

En permanence, Nebo affiche au-dessus de votre calligraphie ce qu’il a compris sans modifier votre texte calligraphié.

Si vous constatez que votre saisie manuscrite n’a pas été correctement interprétée, vous pouvez biffer le mot manuscrit problématique et le remplacer, insérer un mot ou bout de phrase calligraphiée dans ce qui est affiché. Tout en gardant le texte manuscrit à l’écran, CQFD.

reduc-450

  • Mieux, il est possible en cours d’écriture d’informer Nebo sur la signification de votre graphie en sélectionnant le terme correspondant dans la ligne de caractères au-dessus du paragraphe en cours d’écriture puis de valider le terme souhaité dans une liste des options possibles…

C’est la souplesse des corrections, ajouts, suppressions qui rend Nebo différent de Griffonnage. Et, bien entendu, l’affichage permanent (hautement conseillé par moi) de votre écriture.

Ces deux produits poursuivent bien le même objectif : vous faire redécouvrir la force de votre écriture manuscrite.

Mais afficher — le temps que vous souhaitez — votre graphie originale sur l’écran pour vous permettre de vous relire, voire de l’améliorer est un sacré plus

Vous n’êtes pas plus obligé de me croire que de lire ce blog…!

le 27/09/2022 à 09:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Retour à l’iPad Pro 2016

Qui reste un chouette écran d’écriture sous Ulysses avec le Pencil de première génération…

dans écrire | grospod | outils | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Cartes, je reste un inconditionnel de Nebo. Cependant, je me refuse à détourner les yeux d’autres solutions qui me sont proposées dont Griffonnage qui s’améliore au fur et à mesure des évolutions d’iOS.

reduc-450

Il n’y a pas qu’iOS qui évolue : Ulysses ajoute dans sa barre additionnelle du Pencil ses trois icônes d’accès aux panneaux de balisage multimarkdown, ce qui permet d’écrire à la main tout en ajoutant les attributs de style autour de son texte.

reduc-450

Ce dispositif confère à ce moment d’écriture un confort supplémentaire.

De plus, Ulysses dispose d’une fonction révision (du texte) qui permet à tout moment de vérifier orthographe et style1, ce qui est loin d’être négligeable.

Seule la batterie de cet iPad de 2016 commence à donner des signes de faiblesse2 alors qu’iOS 16 sera supporté sur cet écran : il est temps de réagir et de la faire vérifier ou changer.

Je vous laisse, je vais faire un saut à l’Apple Store pour m’informer…


  1. À ne pas suivre aveuglement… 

  2. Descendue à 24 % en 03:15… iPad de 2016 et nous sommes ne 2022, sachant que cet iPad (celui de ma fille) a été bien utilisé sur les bancs de l’université… 

le 25/09/2022 à 10:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Nebo sur iPad autorise le mode sombre

Et ça change mes usages…!

dans écrire | grospod | outils | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Cela fait quelques années que j’emploie Stylus puis Nebo sur iPad1. Si l’application fait des miracles (…reconnaître mon écriture en est un !), elle avait, à mes yeux fatigués, un énorme défaut : celle de la page éblouissante2 !

Quelle que soit l’heure de la journée, j’étais face à un écran totalement blanc.

Or, le soir, voire la nuit, c’était carrément l’inconfort même en réduisant la luminosité au maximum.

reduc-450

  • Le choix de la couleur de l’écriture est laissée à la discrétion de l’utilisateur (j’ai opté pour la jaune en fonction de ce billet)

En nous offrant enfin un vrai mode sombre, je peux tracer mes lettres comme sur un tableau noir et conserver ce réglage 24 heures sur 24.

D’aucuns vont me rappeler l’existence de Griffonnage qui est une fonction disponible dans iOS et qui peut être employé dans n’importe quelle application, markdown ou non !

C’est juste. Mais Griffonnage ne me répond pas à mes besoins les plus simples. En premier lieu, ma calligraphie est immédiatement convertie.

C’est ballot mais j’apprécie d’écrire en conservant le dessin de mon écriture pour biffer, corriger, insérer du texte comme sur un carnet papier.

De plus, en cas d’incompréhension de ma graphie par l’application, je peux au moins trancher en me relisant et bien mieux interpréter que l’application ma propre graphie.

Cela m’évite de me retrouver avec un terme étrange soudainement au milieu d’un paragraphe de mon texte !

Enfin, désolé de le souligner, côté reconnaissance de mon écriture, Nebo réussit à chaque utilisation à mieux me comprendre : je suis rarement amené à réécrire un mot désuet.

À l’heure où nombre d’étudiants3 ne savent plus écrire à la main, à celle où les personnes de ma génération (des vieux !) ont du mal avec l’usage du clavier, voici une application malheureusement peu mise en avant même au sein des Apple stores.

Il n’y a pas de complot : Griffonnage est gratuit car livré avec iOS quand Nebo coûte quelques euros.

Or, au risque de me répéter, ce ne sont pas deux produits équivalents.

Prenez le temps de lire la fiche technique de Nebo, non pour vous en convaincre, mais pour découvrir tous les aspects que je ne vais pas évoquer ici.

En effet, seule l’écriture manuscrite m’intéresse, Nebo étant une page de brouillon infinie que je peux convertir au dernier moment en un fichier texte avant de l’exporter vers Drafts ou tout autre traitement de texte.

Bref, en cette fin septembre, un grand merci aux développeurs de Nebo d’avoir (enfin !) ajouté cette option. Même si je la trouve encore perfectible4, elle est la bienvenue !

Pour mémoire…

reduc-450

  • Si l’on peut convertir à tout moment son texte en caractères d’imprimerie, je préfère ne le faire qu’à la toute fin (j’ai du écrire un ou deux billets sur cette option)…

reduc-450

  • Plusieurs formats sont disponibles…

reduc-450

  • Dont… texte. La première ligne écrite sert de titre…

reduc-450

  • Et j’expédie ma prose vers l’app Drafts (qui propose un joli fond sombre — ah, c’est un thème que j’ai créé il y a une année, thème nommé… BelleÎle Dark, CQFD)

C’est tout !


  1. urbanbike | Pourquoi écrire à la main… ; urbanbike | Écrire avec Nebo en 2022 a du sens… ; urbanbike | Pourquoi se remettre à écrire à la main ? 

  2. même pas la zone occupée généralement par un clavier pour minimiser cet éblouissement ! 

  3. urbanbike | Etudiants et prise de notes 

  4. couleur de fond et couleur de la linéature réglables par l’usager, possible ? 

le 22/09/2022 à 16:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?