Urbanbike

Recherche | mode avancée

Things 3 sur iPad…

Pas mal non plus !

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | mémoire | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Comme je l’ai écris à la fin du billet précédent, et même si l’iPhone est mon écran principal, j’ai également acquis la version iPad (…après avoir testé la version iPhone sur iPad, pour voir).

Pourquoi ?

Mais c’est souvent sous ma couette que les pensées reviennent avec des bulles comme « …ne pas oublier de téléphoner à… »

Et comme je ne dors pas (encore !) avec mon iPhone, j’écris avec un stylet Wacom via MyScript Stylus - Handwriting Keyboard sur l’iPad Pro.

Du coup, vendredi soir, alors qu’il n’en est pas question (…je fais comme les politiques…!), j’ai accepté… d’acquérir la version iPad (pour celle sous macOS, c’est définitivement non).

reduc-450

Pour mémoire, les données des deux versions sont incompatibles

Après avoir fini mon premier billet, j’ai envisagé une une mini suite. Et puis, hop, une balade à l’arboretum d’abord !

Retour des boites

Pour compléter le premier billet : être en mode inactif n’empêche pas d’avoir des intentions, projets, idées.

Dans mon cas, nombre de dossiers en attente depuis 2013 dont quelques uns qui concernent directement mes gamins. C’est aussi l’intérêt de Things.

reduc-450

Les domaines permettent de ranger ces projets, de les classer comme dans de grosses boîtes. Du coup, facile d’en créer un premier puis, après coup, d’y déplacer certains projets, virtuels ou réels.

reduc-450

Et se focaliser sur une thématique donnée.

Cela n’a rien de révolutionnaire, c’est juste pratique.

reduc-450

Poser tout ce que l’on souhaite développer…

reduc-450

Puis lister les trucs à faire, étapes par étapes, chacune avec sa ribambelle de points à vérifier, régler, etc.

Que vous utilisiez un iPhone ou un iPad, pensez à installer le Widget sous iOS pour accéder à la liste des trucs à réaliser sans passer par l’ouverture de Things.

Des gestes naturels…

Things a été repensé pour le tactile…

reduc-450

Déplacer le rond bleu, celui est situé en bas d’écran en bas, entre deux items et hop, une fenêtre s’affiche…

reduc-450

Mais vous pouvez également masquer la partie gauche de l’écran (pas utile sur un iPadPro qui est très vaste) par un glissement et vous retrouver dans un environnement proche de celui de l’iPhone, plus sobre…

reduc-450

En déplaçant horizontalement un item, lancer la gestion des cases à cocher…

reduc-450

Ou en attendant un peu, élargir la palette des possibles…

reduc-450

De gauche à droite, c’est l’accès aux échéances…

reduc-450

Bref, à essayer mais, très vite, on intègre ces gestes et cela accélère l’ensemble…

Bref…

Sans revenir sur Things et cette version 3, l’option survol du calendrier/des calendriers a été déterminant tout comme le relooking graphique et ces gestes au bout des doigts… De plus, les développeurs n’ont pas retenu l’option de l’abonnement et c’est tant mieux car il est clair que je n’aurais pas été plus loin.

Pour finir, il est parfaitement possible de n’utiliser qu’une version de Things sur un unique écran mais il n’en reste pas moins plus confortable de disposer des mêmes informations sur deux écrans différents via leur synchronisation.

Allez, j’ai plein de trucs à envisager et à organiser du coup…!!

À suivre…

Rappel : se souvenir que le prix actuellement affiché est de moins 20% jusqu’au 25 Mai, un prix de lancement pour les anciens utilisateurs mais aussi pour ceux qui seraient tentés dans l’intervalle.

le 20/05/2017 à 18:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Things 3 sur iPhone…

…souplesse et ergonomie au rendez-vous

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | grospod | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Comme je l’ai écrit dans un précédent billet, je n’ai mis à jour Things 3 que sur mon iPhone. Ce dernier est un iPhone 7 plus qui ne le quitte plus et sur lequel j’écris mes premières notes sur Drafts – c’est le cas pour ce billet –, je lis, téléphone, prend des photos, etc.

reduc-450

Si Fantastical 2 reste mon interface de calendrier, ce n’est pas un outil sur lequel je peux divaguer, projeter.

Certes, je peux noter des tâches à réaliser et y revenir pour les modifier mais bon, c’est pas trop son boulot. De plus mon calendrier est partagé et ma fille y inscrit ses plages d’enseignement, ce qui me permet de savoir à quelle heure je file la chercher, etc.

La version 3 de Things prend en compte notre calendrier commun sans interférer avec, l’affiche comme un calque chronologique et c’est exactement ce que je souhaite : une ligne directrice dont les plages libres sont occupées désormais par des tâches ou projets qui se baladent souplement via Things.

Côté tribu, pas de d’ajouts bizarroïdes dans notre calendrier commun.

Par contre, vu de mon iPhone, un rappel pratique de nos activités mais aussi des plages potentiellement libres. Comme un calque sur lequel je peux placer des trucs à venir comme voir Richard dans son fief (héhé…), inviter mon pote Régis (si, si…!).

Ou me mettre un peu de pression pour écrire mes Goncourt(e)s…!

L’interface a été débarrassée de tas de trucs moches (…à mes yeux s’entend…!) et s’adapte toute en légèreté au grand écran du iPhone. Sans oublier plein de gestes pratiques et, disons-le, naturels.

Usages de base sacrément améliorés

Car c’est aussi pour cela que cette version 3 est épatante, elle est devenue évidente à employer ! Au lieu de se perdre dans une interface pour initiés, et – paradoxe – en ne changeant pas de ligne fonctionnelle, l’application s’offre enfin à nos/mes usages.

En copies d’écran :

reduc-450

Au départ, une liste de trucs à faire sans plus, chaque item peut recevoir une explication… Mas par que…!!

reduc-450

Cette liste peut s’agencer, histoire de, basiquement, aider à s’organiser…

Ceci n’est que l’écume du produit…!

reduc-450

Une série discrète d’icônes permet d’ajouter des mots-clés (notez que le produit est bien en français…) mais aussi une date…

reduc-450

Et c’est ici, Mesdames et Messieurs, que les athéniens s’atteignirent…! Mais ne serait-ce pas mon calendrier…?

Bien entendu, une échéance, ça se déplace… au doigt… Mais il est aussi possible d’ajouter des cases à cocher…

reduc-450

Chaque proposition pouvant être déplacée… Au doigt toujours…

reduc-450

Et cette liste peut être convertie (je vais y revenir), dupliquée ou… partagée…

reduc-450

Ici, vers Drafts mais cela pourrait être vers Messages… Notez que c’est très clair…

reduc-450

Les trucs terminés sont archivés, les projets « flous » seront lancés le jour venu…

reduc-450

L’activation de la synchro, de Siri ou de l’accès au(x) calendrier(s) s’effectue par les réglages…

Conversion d’une simple liste en Projet

Les copies d’écrans précédentes ont été effectuées la veille.

Ce matin…

reduc-450

Things me signale ce que j’ai prévu de faire… dont ce billet qui se présente comme une longue suite de cases à cocher (…ne pas oublier d’évoquer tel ou tel point…!). C’est le moment de tester la conversion en Projet.

reduc-450

Si il est devenu facile de caser des trucs à “envisager” de faire dans un calendrier, c’est également cette conversion en Projet qui est astucieuse avec une option visuelle déjà aperçue ailleurs1, celle du cercle qui se remplit au fur et à mesure que des étapes sont validées.

Ce système fonctionne aussi bien pour vos courses que pour un projet plus complet, rédiger ce billet en évitant d’oublier certains points, etc. Parfait pour les distraits à forte tendance Alzheimer…!

En guise de conclusion provisoire

Il est clair que la réflexion qui a conduit à cette refonte m’a séduite L’aspect usine à gaz insipide bien que puissante enfin gommée, je redécouvre l’intérêt d’un tel produit au quotidien. Bien entendu, Things n’est pas le seul produit pour s’organiser, certains concurrents sont en train de finaliser leur nouvelle version.

Mais, trop souvent, sans avoir compris qu’il était temps de revenir à une interface “évidente”. Sur ce point, Things fait un “sans faute”.

les utilisateurs de Wunderlist seront ravis d’apprendre qu’il existe un convertisseur de données pour importer leurs précieuses fiches !
Je dis ça, je dis rien…

Bon, Il me manque un mode nuit, un peu de Markdown, TextExpander mais le bon côté est que les exports via x-callback-url depuis Drafts ne bougent pas (je rêve déjà une action pour expédier aussi une liste de cases à cocher depuis Drafts, mais ceci est une autre histoire !).

Converti… à nouveau.

Et, en plus, c’est beau !

Pour finir, j’ai tout de même souscrit (je suis faible) à la version iPad même si la différence de prix me semble un poil exagérée. Mais, à la réflexion, je n’oublie pas le temps long du produit et un point que nombre d’entre-nous omettons, le dispositif de synchronisation qui fonctionne remarquablement bien.

Se souvenir que le prix actuellement affiché est de moins 20% jusqu’au 25 Mai, un prix de lancement pour les anciens utilisateurs mais aussi pour ceux qui seraient tentés dans l’intervalle.

le 20/05/2017 à 10:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

l’iPhone est bien mon écran principal depuis six mois

…et toujours à portée de main

dans dans mon bocal | grospod | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

C’est la mise à jour de Things 3 (ici pour iPhone) qui m’a soudainement ramené sur terre.

Non pas que le coût de la mise à jour soit excessive (…elle ne l’est assurément… surtout si, comme moi, on a très peu utilisé la version précédente depuis… 2010). Mais, au quotidien, quel est l’écran le plus utilisé.

Bref, quel écran mérite une mise à jour en version 3 ? Les trois mises-à-jour cumulées représentent une somme rondelette dès lors que l’on n’est plus un professionnel.

Pas question de l’installer sur mon fidèle Mac devenu obsolète (il est de 2009 et ne supporte pas la dernière version du système), mon activité n’a plus rien de pro. Inutile d’investir une app pour une machine condamnée à brève échéance et qui ne risque pas d’être remplacée (néanmoins, si vous avez une machine à me refiler qui tourner sur le dernier macOS, ça se discute…!).

Du coup, ce sont mes deux écrans iOS qui me servent au quotidien.

Mais entre iPad Pro et iPhone 7 plus, quel est l’écran que j’ai en permanence sur moi ?

La réponse est nette et sans bavure : seul le iPhone m’accompagne partout.

Aussi, je teste cette version 3 exclusivement sur mon iPhone vu que le propos de l’application est de m’aider à m’organiser sans interférer avec mon calendrier… tout en visualisant ce dernier !

Au lecteur surpris par cette dernière phrase, sache que c’est bien cela qui m’a séduit : avoir connaissance de toutes mes échéances (…vous ai-je dit que mon calendrier est partagé par toute ma tribu) mais pouvoir ajouter sans perturber mes miens des divagations personnelles en m’appuyant sur cette chronologie commune.

reduc-450

Organiser à la manière d’un calque – dans les périodes libres de notre calendrier commun – des actions, des projets, des trucs à réaliser.

Ou pas…!

Utiliser Things revient à esquisser des projets, les positionner au pif dans le futur, voire les superposer dans le temps bien réel du calendrier ou tout simplement envisager dans une autre dimension, nettement plus floue, une envie, une intention.

Je vais y venir ultérieurement…

À suivre.

le 19/05/2017 à 18:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Export de photos allégées vers Twitter depuis un iPhone | 2

Si Camera+ propose Clareté Pro, MaxCurve dispose de sets…!

dans dans mon bocal | grospod | photographie | usages
par Jean-Christophe Courte

Prolongement de ce premier billet – urbanbike | Export de photos allégées vers Twitter depuis un iPhone

En résumé, pourquoi ne pas post-traiter nos images soit avec Camera+, soit avec MaxCurve ? Mais sans ouvrir ces apps (…nécessairement présentes dans votre iPhone, faut pas rêver !).

L’idée est bien de partir tout bêtement de l’album, du paquet de photos enregistrées et donc de l’app Photos.

Puis, au final, de créer une version allégée qui se sera jamais enregistrée (traité dans le billet précédent).

Point notable : ces post-traitements ne sont pas destructifs. Il est possible de revenir à l’image source.

Dans ce billet, je conserve la fin du précédent (je vais le répéter à nouveau plus loin pour ceux qui ont tendance à survoler…), comprendre le passage par EverClipper Plus - Photo resize, crop, straighten, mais il est possible de substituer à l’excellent Camera+, l’épatant (…notez les superlatifs !) MaxCurve - Courbes de outil pour photographie pro1.

Certes MaxCurve permet en export d’enregistrer une version allégée de l’image post-traitée mais je ne reviens pas sur ce point que j’avais suggéré naguère.

Sets prêts à l’emploi

Pourquoi telle app plus que telle autre ?! S’éviter de refaire pour chaque photo la même série de traitements !

Car ce qui manque cruellement à Camera+, c’est un système de modèles (templates, sets…) enregistrés, dispositif que MaxCurve propose !!

Illustration en rappelant la méthodologie depuis Photos.

reduc-450

Choisir le visuel…

reduc-450

Puis MaxCurve cette fois-ci…

reduc-450

Tiens, tiens, une option HDR et un poil d’accentuation…

reduc-450

En changeant d’onglet, on peut remonter la saturation… Et, si satisfait du résultat, créer un set qui sera réutilisable…

reduc-450

Vous pouvez nommer le set mais l’image de traitement suffit généralement à reconnaître chacun d’entre-eux…

reduc-450

Validez mais désormais vous pouvez appliquer en une fois à d’autres visuels un set existant (et revenir sur les onglets précédents pour corriger selon les besoins)…

Déjà un gain de temps épatant…

Pour la fin (…l’export avec EverClipper Plus - Photo resize, crop, straighten, ça va sans dire mais mieux en le disant à nouveau), lire la dernière partie de urbanbike | Export de photos allégées vers Twitter depuis un iPhone

Voilà !


  1. évoqué maintes fois dans urbanbike, dont ici récemment urbanbike | Usages | MaxCurve 2.4 sur mon iPhone

le 13/05/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Écrire à la main sur un iPad commence à faire sens, semble-il !

Et tant mieux !

dans dans mon bocal | écrire | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Je lis enfin sur des sites que j’apprécie quelques lignes sur l’écriture à la main sur l’écran d’un iPad. Cela me conforte dans le choix que j’ai fait depuis une bonne année1. Si MyScript Nebo – Prise de note pour Apple Pencil reste le meilleur outil, je reste attaché à MyScript Stylus - Handwriting Keyboard qui me permet de remplacer l’espace du clavier par une zone d’écriture, certes moins performante.

En attendant une version intégrant le moteur de Nebo, pas besoin (à mon avis…) de PaperLike mais juste d’un peu d’efforts pour convertir a minima votre écriture pour une meilleure reconnaissance de cette dernière.

Mais je reste également convaincu de l’arrivée prochaine d’une version revisitée de Nebo. Et, je l’espère, d’un mode Nuit !

À noter que ce dernier a fini par arriver sur ARTE et que cela a bien changé ma manière de consommer cette application.

Écrivez et corrigez

la clé de la reconnaissance de votre écriture passe certes par le logiciel mais aussi par le contrôle de votre écriture ainsi que par les informations que vous transmettez à l’application en cours d’utilisation.

À vous de guider le soft pour lui indiquer ce que vous avez réellement écrit. C’est un effort d’apprentissage commun.

À vous également d’assimiler les gestes pour insérer des mots dans une phrase, recoller deux segments de phrase, etc.

Bref, préparez la prochaine révolution, celle du retour de l’écriture manuscrite !

En résumé…

Mon usage au quotidien : écriture dans Nebo. N’oubliez pas de nourrir Nebo en lui signalant les mauvaises reconnaissances de votre écriture, ça l’aide sérieusement…

reduc-450

Transformation optionnelle en texte (avec possibilité annulation !) dans Nebo

reduc-450

puis Export du tout en mode texte… Si vous êtes sûr de vous, vous pouvez exporter directement votre texte encore manuscrit…

reduc-450

…Dans mon cas, vers Drafts - Quickly Capture Notes, Share Anywhere!

reduc-450

Relecture, balisage markdown mais aussi ajouts avec Stylus dans Drafts. Et les gestes sont quasi identiques à ceux de Nebo.

Contrairement à Nebo, Stylus n’a pas besoin du Apple pencil, un simple stylet Bamboo Wacom fait l’affaire2 et, gros avantage, est silencieux la nuit !

le 11/05/2017 à 13:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Export de photos allégées vers Twitter depuis un iPhone

Poster des images sans créer de doubles dans l’album

dans grospod | nazbrokology | photographie | usages
par Jean-Christophe Courte

Ce qui suit est le process que j’emploie, il y a certainement mieux et plus intelligent…

Le souci quand on veut partager ses images est triple :

  • ne pas expédier une image qui pèse le poids d’un âne mort
  • virer les Métadonnées de localisation et autres
  • éviter de créer des doublons basse résolution de l’image de départ

Et je pourrais ajouter que l’idée est d’expédier une image post-traitée, que ces images prises avec un iPhone restent avant tout des notes, qu’elles ne reflètent que le moment qui passe et n’aspirent à rien d’autre…! Cela va sans dire car les experts photographes trouveront le process qui suit imparfait : il l’est …mais convient à ma nature frivole, futile qui n’a aucun message à laisser…!

Pour mémoire, mes images en mode rapproché (macro) sont prises avec Camera+

reduc-450

Mais enregistrées directement dans l’album

Retoucher via Camera+ sans ouvrir Camera+…!

reduc-450

Sauf que l’on peut les corriger ensuite depuis l’album avec les outils de Camera+ ou de MaxCurve… Sans ouvrir les apps en question…

reduc-450

Ici, un petit coup de Vibrance puis d’intensité via Clareté Pro (voire un poil d’accentuation et de saturation, etc.)

reduc-450

Pensez à valider vos choix, l’image est donc modifiée — en apparence — et se retrouve affichée dans l’album

reduc-450

Bref, les images ont été post-traitées, reste à les exporter vers Twitter (ou autre)…

De fait… vous le verrez en transférant vers un Mac par exemple… un fichier .AAE est associé à chaque image… et c’est ce dernier qui indique les modifications à apporter…

Réduire sans enregistrer…

C’est là que je sors… EverClipper Plus - Photo resize, crop, straighten évoqué récemment…

reduc-450

Reste à ouvrir cette application, choisir l’image souhaitée… (relire : urbanbike | EverClipper, petite app bien pratique)…

Puis appliquer le set de réduction que vous avez préparé…

reduc-450

Je vérifie simplement à chaque fois si la réduction a bien été effectuée…

Reste à exporter… Ici vers Twitter…

reduc-450

Hop. Et l’image réduite une fois exportée…?

Soit je recommence vers une autre destination… soit rien. Elle n’est pas enregistrée, simplement en mémoire dans cette app… Plus qu’à recommencer avec une autre.

Et les métas…?

reduc-450

Comme vous n’avez pas coché — dans les préfs de EverClipper — l’option OutPut, elles ne sont pas exportées.

Un passage dans deGeo me permet de le vérifier…!

Voilà.

le 09/05/2017 à 13:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Photo et iPhone7+ : le retour de Camera+

Couleur, noir et blanc mais aussi macro !

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | nazbrokology | photographie | usages
par Jean-Christophe Courte

Pour mémoire (!!), ce qui est partagé sur cet espace n’a rien d’une quelconque bible, d’une série de préceptes, dogmes, recommandations à suivre impérativement ! Ce ne sont que des réflexions1 sur mes propres usages.

La semaine dernière, j’expliquais pourquoi j’abandonnais mon usage intensif de Provoke Camera, histoire de revenir à un cliché source en couleurs, quitte à traiter une copie de ce dernier dans Provoke. Mais, de plus en plus, revenir à un post-traitement dans BLACK - B&W Film Emulator.

Jusqu’ici, rien n’a changé depuis ces derniers jours !

Cela passe par un retour à l’application native fournie par Apple, Appareil Photo.

Ceux qui me suivent depuis très longtemps connaissent ma facette Photo rapprochée et végétale. Car, même si on se les pêle encore, le printemps est de retour, les petites fleurs sont partout, dans les jardins, les bois mais aussi accrochées aux murs, dans les anfractuosités des trottoirs et des chemins.

Et rien de tel que de passer en mode macro avec son iPhone.

Or il n’y a qu’une seule application qui fait cela très bien et qui propose également quelques beaux outils de post-traitement par la suite, Camera+, l’original, se méfier des imitations !

Du coup, je n’emploie plus que (enfin, j’essaye…) deux applications en ce moment, couple qui répond à mes besoins :

  • Couleur (et post-traitement avec clarté pro)
  • RAW si je le souhaite (JPG et RAW combinés, mais deux fichiers — avec la même numérotation — si vous consultez votre album photo depuis macOS…)
  • Photo rapprochée (macro) qui est enregistrée en JPG
  • Mode Manuel en jouant sur la valeur ISO et la vitesse
  • Usage des deux optiques (6,6 mm à f/2.8 et 4 mm à f/1.8)
  • Absence du mode Live
  • Choix de rendus noir et blanc proches des émulsions argentiques via BLACK

Du coup, chaque fichier capturé pèse autour de 18 À 20 Mo pour ses 3024 par 4032 pixels.

Le seul point auquel j’ai encore du mal à apprécier (…ça se discute à l’usage) est le passage (…ou non) par la zone tampon propre à Camera+, LightBox.

reduc-450

Le passage par cette zone a une incidence sur l’export des clichés… Actuellement, je réfère enregistrer directement dans l’album Photos puis rappeler les images au coup par coup dans Camera+. Ou post-traiter ailleurs, CQFD.

reduc-450

Suite dans une prochaine chronique…


  1. Et parfois, cela génère un coup de fil ou un mail. Récemment, c’est l’ami François Cunéo avec qui j’ai conversé… 

le 03/05/2017 à 11:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?