Urbanbike

Recherche | mode avancée

Usages | Editorial, iOS et moi !

Toujours intéressant de redécouvrir une app après un bref éloignement de quelques mois

dans dans mon bocal | écrire | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Ce dernier semestre, je l’ai passé avec Drafts 4 et Day One, totalement en rogne vis à vis de Ulysses et de son abonnement estival, testant la dernière mouture de ia Writer mais oubliant, pour le coup, de revenir de temps à autre sur Editorial.

Non pas que l’application ait été oubliée, je m’en sers régulièrement au format TaskPaper mais nettement moins en mode traitement de texte.

En rédigeant la dernière mouture de urbanbike | Usages | Sac à dos et iPhone | mes apps en voyage, j’ai remis mes doigts dessus et me suis souvenu pourquoi j’avais longtemps plébiscité cette application. Je l’avais abandonnée quand le developpeur avait laissé une limite au nombre de fichiers accessibles sous DropBox. Même s’il avait réagi très vite et corrigé, j’étais passé à autre chose puis revenu à nouveau à Drafts.

On ne rit pas mais j’ai également redécouvert nombre de workflows que j’avais modifié, la série d’icônes en haut de la version iPad soigneusement organisée pour doubler la barre additionnelle spécialisée de Editorial, les snippets, etc. Et, en mode saisie, l’élégance de la feuille de style qui évite quasiment de passer par la prévisualisation.

reduc-450

  • Prévisualisation accessible par un simple glissé vers la gauche puis retour par un simple glissé vers la droite…
    Notez l’ergonomie de la page de saisie avec sa rangée d’actions en haut et, dans la preview, le fait de disposer d’autres onglets dont l’accès à des pages internet…

Il faut dire aussi que Editorial et Drafts sont deux applications à la philosophie proche. Certes, aux workflows (actions) non identiques en terme de logique mais ce sont deux outils redoutables pour qui les approche. Complémentaires est bien le mot qui s’impose.

Mais ce qui est intéressant est qu’ils peuvent aisément s’envoyer comme dans une partie de ping-pong un texte balisé en Markdown et laisser au rédacteur préférer saisir ses notes en base de pages sur l’un et ses ancres sur l’autre, etc.

Bon, les rédacteurs moins téméraires peuvent se rabattre sur ia Writer qui arrive en version 5 ou encore sur Ulysses qui reste un excellent outil avec sa gestion de feuillets.

Mais il n’est pas incongru de réfléchir à Drafts ou à Editorial. De plus, si vous êtes auteur de scénarios, Editorial supporte certes Markdown et TaskPaper, CSS, JavaScript, HTML, texte pure mais surtout le format Fountain, parfait1 pour gérer dialogues et nombreux personnages de l’intrigue sur un iPad ou un iPhone…!

Bref, il est clair que Editorial est déconcertant (possède so, propre navigateur) mais si vous êtes curieux, voire un peu aventureux, il mérite toute votre attention.

Editorial ne supporte pas iCloud mais uniquement DropBox, ce qui le rend intéressant en complément de… Drafts qui, lui, synchronise dans iCloud mais exporte vers DropBox. Je vous laisse imaginer les options.

reduc-450

  • Complémentaires vous dis-je… Notez que la liste des actions est de mon fait, que chacun peut y mettre ce qu’il veut, que Editorial supporte TextExpander, etc.

Editorial : uniquement sous iOS (iPhone et iPad)

le 08/11/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |