Urbanbike

Recherche | mode avancée

En voyage : myNoise

Pour se soustraire d’un environnement sonore désagréable, voire dormir…

dans ailleurs | bosser n’importe où | dans mon bocal | grospod | usages
par Jean-Christophe Courte

Ce billet inaugure une très courte (!) série d’articulets (…à publication aléatoire, faut pas charrier…!) sur des apps peu médiatisées et citées naguère furtivement dans urbanbike | En voyage | Sac à dos et iPhone. Je n’évoque que des celles que j’utilise…!

D’abord, je souhaite à tous les lecteurs d’avoir la possibilité de voyager et de s’inscrire pour une période assez longue dans un même territoire, histoire de rayonner, revenir plusieurs fois dans les mêmes lieux avec un regard différent, sous une autre lumière. Nos écrans nous permettent de nous balader en allégeant nos sacs, voire de voyager léger avec un seul écran à tout faire !

Depuis le début de l’année, c’est essentiellement un simple iPhone 7+ qui m’accompagne au quotidien, mon iPad Pro restant dans notre hébergement sauf pour les déplacements de quelques jours.

Je ne vais pas revenir sur les qualités photographiques du iPhone 7+ (…dépassées par les “n” générations suivantes) ni sur l’aspect carnet de notes de cet écran. Je veux revenir sur son usage comme possible substitut aux boules Quies même si ces dernières restent des compagnes permanentes indispensables dans les poches de ma fille !

reduc-450

Néanmoins, j’ai l’occasion de lui faire découvrir myNoise lors de notre dernière escapade. Application qu’elle a installée sur son propre iPad.

Explications…

…des situations que vous avez certainement rencontré…

  • le café non décaféiné (…mais servi comme tel par le gars au comptoir qui n’avait pas envie de s’emmerder) avalé le midi et qui continue à faire effet à trois heures du matin. Comment arriver à s’endormir néanmoins sans réveiller ceux qui partagent votre hébergement ?
  • la chambre d’hôtel séparée des autres par une cloison bien trop mince pour contenir les ronflements de vos voisins, cycle sonore qui devient très rapidement une nuisance !
  • l’hébergement qui ouvre directement sur la rue, la fenêtre de la chambre qui donne sur une rue animée (…comme ici, en Espagne, dans une ville étudiante et festive comme Salamanca…!). Bref, comment échapper à cette joyeuse animation alors que vous avez besoin vital de dormir !
  • le voyage en train avec des familles …expansives, voire sans gène, les gamins en bas âge dont les parents n’arrivent pas à contenir les pleurs et les cris, etc. Comment ne pas finir dans la rubrique faits divers !
  • ou simplement envie d’écouter au calme un podcast passionnant sans demander à votre tribu de cesser de discuter !

Je voyage avec un Bose Quietcontrol 301 sans fil, casque qui vieillit bien …même si certaines parties se décollent légèrement.

Si d’aventure mon iPad Pro est à portée de main, ce même casque fonctionne en parallèle1. En gros, mes deux écrans sont reliés à ce Bose …qui n’en est pas une !

Une fois connecté à ce périphérique, soit je lance Castro2 pour me passer un fichier préalablement stocké (j’anticipe toujours le pire, à savoir l’absence de réseau, habitudes liées aux conditions rencontrées sur les îles bretonnes) ; soit je démarre myNoise3.

Ce dispositif me permet de me soustraire efficacement de l’environnement sonore dans lequel je me situe et donc d’écrire, écouter une émission ou lire.

Mais, quand on est épuisé et empêché de dormir (voir plus haut !), je laisse l’app myNoise fonctionner en continu (elle dispose d’un timmer néanmoins) s’autant plus si mon iPhone est resté en charge, l’autonomie du Bose Quietcontrol 30 sans fil étant, elle, importante.

Note : la consommation est ridicule si le casque et l’écran sont peu éloignés.

Bien entendu, il faut faire un minimum gaffe même avec un casque sans fil. Mais cette absence de câblerie rend l’opération confortable, à condition de ne pas être, soi-même, agité !

Et du coup, je dors assez vite malgré les nuisances sonores !

Quelle source sonore employer ?

myNoise dispose d’une confortable bibliothèque d’ambiances sonores !

reduc-450

Vous pouvez les acquérir séparément après les avoir testées individuellement. Ou opter pour un achat à vie de toutes les productions existantes et à venir (ce qui ne vous empêchera pas de soutenir l’éditeur en lui versant un Tip pour le remercier par la suite).

reduc-450

  • Bien entendu, vous avez des icônes pour vous indiquer à quel type d’ambiance vous avez affaire… Et surtout la possibilité de réorganiser votre liste de sons, de favoris. Voire supprimer les ambiances chargées par erreur…

Il y a plusieurs types d’ambiances, des Noise Blocker pour carrément se substituer aux sons extérieurs (je pense à cargo engine room).

Mais également d’autres bien plus naturelles comme unreal ocean qui vont donne l’impression (sonore !) de vous placer au bord d’une plage avec un léger ressac.

Chaque ambiance sonore possède des caractéristiques qui s’adapteront — ou non — à vos besoins. Utilisez la pré écoute pour effectuer une première sélection. Vous comprendrez vite pourquoi j’ai opté pour l’option la plus généreuse ! Difficile de choisir !

reduc-450

  • Notez que les indications sont différentes selon les ambiances… Les créateurs de ces ambiances doivent bien rigoler…

reduc-450

reduc-450

J’aime bien les pistes qui proposent tout simplement le son de la pluie comme tin roof rain ou rain noise. Ou encore calm lake ou northern forest, ambiances que j’emploie quand j’écris.

Mais il y a également des ambiances très rythmées (african trance ou marimbas) qui peuvent vous booster si vous êtes dans un effort (marche, course ou …courses…?!).

reduc-450

Enfin, n’oubliez pas que par défaut, ces ambiances sont réglées par …défaut et que vous pouvez les modifier (…chacune propose un registre de choix différents) pour opter pour le rythme idéal à votre situation (d’autant que vous pouvez enregistrer os modifications pour les retrouver — avec la date de la modification — quand nécessaire !).

…Si vous avez besoin de conserver l’animation visible (…qui prend en compte les infos précédentes), vous pouvez également intervenir et amplifier ou réduire ce rendu graphique.

Toutes ces options de modification de rythme sont intéressantes mais, bien souvent, les choix effectués par les développeurs me semblent les plus adaptés.

Je rappelle que vous pouvez mixer deux sources sonores et même conserver l’ambiance en cours sous une autre source sonore, sous un podcast écouté dans Castro2 par exemple !

reduc-450

Enfin, vous pouvez créer votre propre Noise Blocker si besoin ! Si le cri du bambin à deux sièges dans le TGV est trop intense par exemple…!

C’est tout pour aujourd’hui…!

le 09/06/2019 à 11:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |