Urbanbike

Recherche | mode avancée

Agadir et terre cru(elle)…

De fil en aiguille…

dans architecture
par Jean-Christophe Courte

Le 29 février 1960, la terre a tremblée à Agadir et ce fait est ancré dans mon histoire familiale. Je suis tombé (par hasard) sur le site d’une femme architecte, Salima Naji, qui évoque d’un des trop rares bâtiments restés debout, le porche du musée d’Agadir…
Du coup, j’ai visité son site (très bien fait) et j’ai lu qu’elle venait de publier un ouvrage sur les greniers collectifs au Maroc.
Eh oui, en terre.

On l’oublie mais la terre est l’un des premiers éléments que l’homme à utilisé pour peindre son corps comme son habitat. Il est d’ailleurs sorti un excellent livre sur la terre crue paru en 2005…

L’évocation du livre de Salima Naji m’a aussi fait penser à une série de photos remarquables de Sebastian Schutyser sur les mosquées en boue séchée du Mali…

image

le 12/01/2007 à 05:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |