Urbanbike

Recherche | mode avancée

Sauvons la biodiversité | Edward O. Wilson

Une réflexion passionnante sur notre planète et la manière de préserver les espèces

dans lire | potager
par Jean-Christophe Courte

Ce bouquin est un concentré de bon sens.
Au moment où l'on se pose la question de la conquête de la planète Mars, Edward O. Wilson — l'inventeur du mot biodiversité en 1986 — propose une expédition nettement plus utile, celle de la planète Terre…! Et les arguments ne manquent pas… La science ne connaît que 10 pour cent des formes de vie de notre monde et a étudié moins de 1 pour cent des espèces au delà d'une simple description anatomique… Un exemple…? Ce billet de samedi dernier…

Wilson fait partie de ces scientifiques qui pensent que nous sommes au début de la plus grande crise d'extinctions massives depuis la fin du Crétacé, il y a 65 millions d'années…

Bref, il ne manque pas d'humour et rejoint en cela un autre scientifique que j'ai entendu récemment sur France-Culture. À la question "que pensez-vous de la possibilité de fabriquer un mammouth à partir des derniers spécimens congelés" posée par une journaliste, il répondait que cela ne marchera pas et que l'on ferait mieux de préserver les éléphants existants… Vous avez dit "bon sens"…? C'est qu'on en manque singulièrement en ce moment.

Wilson va dans la même direction, il serait peut être bon de mettre un frein à la surpopulation de notre planète et de s'occuper de cette dernière pour de bon, cesser de se lancer dans des programmes foireux imaginés par des apprentis-sorciers… Et surtout ranimer en nous tous la curiosité que nous avions enfants pour la nature, redevenir des naturalistes…
L'humanité doit prendre une décision dès maintenant : conserver l'héritage naturel de la Terre ou laisser les générations futures se débrouiller avec un monde biologiquement appauvri. […] Sachant cela, quelques utopistes ont joué avec l'idée d'une mesure de dernier recours. Ils ont dit "conservons les millions d'espèces survivantes en congelant leurs œufs ou des échantillons de leurs tissus pour une résurrection ultérieure." Ou "enregistrons le code génétique de toutes les espèces et nous essayerons de recréer les organismes plus tard."

Inutile d'ajouter que l'auteur pense que l'on va droit dans le mur avec de telles sornettes pseudo-scientifiques… Sa proposition est simple et évidente, sauver la biodiversité au cours des 50 prochaines années. Ou perdre au moins un quart des espèces…

Il suffit de regarder autour de nous pour se rendre compte que son discours est bien réel… Pour ma part, je vois moins de butineuses et de papillons dans mon jardin. Je ne rêve pas pour autant d'un écosystème synthétique avec biodiversité artificielle, genre jardin peuplé d'insectoïdes qui ne piqueraient pas…! Bref, c'est à lire et à méditer surtout.

Sauvons la biodiversité
Edward O. Wilson
Dunod
9782100509881 | 18 €

image

Pour info, très bon dossier sur la biodiversité dans le dernier dossier de la recherche (n° 28 d'août-octobre 2007)… Dont un entretien pas des plus optimistes avec Edward O. Wilson, interviewé par Olivier Postel-Vinay.
OPV : Vous avez écrit : "il faut dramatiser ces questions". Faut-il exagérer ?
EOW répond : Non, mais il faut dramatiser. Dramatiser n'exige aucune aucune exagération. Les faits nus ont un pouvoir dramatique suffisant. Ce n'est pas exagérer de dire que la crise actuelle de la biodiversité a des proportions apocalyptiques.


image

6,60 € dans tous les bons kiosques… Vous trouverez d'ailleurs une chronique du livre de Edward O. Wilson page 95.

le 31/07/2007 à 09:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |