Urbanbike

Recherche | mode avancée

Travail à distance | 1

C’est décidé !

dans bosser n’importe où
par Jean-Christophe Courte

image Ce trimestre, vous avez décidé de travailler deux jours par semaine chez vous… Vous avez un téléphone portable depuis longtemps au numéro connu de vos clients et collègues, un micro-ordinateur, tout semble réglé… Pourtant, rien n’est joué !

Nous avons tous le désir, un jour ou l’autre, d’éviter la procession automobile du matin ou le retour en mode « sardine » dans le RER, de ne plus ressentir cette fabuleuse perte de temps dans les transports. Ou plus simplement le souhait de voir grandir nos enfants, de ne pas jouer aux caddies tamponneurs le samedi. Bref, vivre tout en bossant à fond.

Cela commence d’abord par une négociation parfois très longue avec son entreprise et, parallèlement, au sein de son couple. Une fois le principe acquis des deux côtés (sphère privée, sphère de l’entreprise), reste à mettre en pratique car travailler chez soi est une alternative intéressante qui ne s’improvise pas :on ne débarque pas chez soi du jour au lendemain avec l’idée d’y travailler. Cela demande un minimum d’organisation domestique suivi d’une parfaite mise en place technique et surtout une organisation personnelle d’acier…

Trois étapes pour ne pas (trop) se planter…

[1] s’installer chez soi

« Je vais bien trouver une petite place pour m’installer ! ». Eh bien non, cela ne va pas de soi, justement… ! On hésite toujours à investir son propre cadre de vie, déranger son organisation domestique surtout si nous ne sommes pas seuls à l’établir ! Cela peut vite devenir un sujet de frustration, voire de violentes disputes avec ses proches, si l’idée même de travailler « at home » n’est pas débattue au préalable. Donc, pas de préparations à la va-vite, médiocres ou imparfaites. D’autant que vous allez passer souvent des journées entières chez vous, autant que cela soit agréable !

Aussi, voici une liste non exhaustive de points à étudier…

Un lieu au calme chez soi

« Je vais bosser dans mon salon… » Aie ! Travailler dans son salon est une image trompeuse. Le coup du portable connecté en WiFi à internet avec vous, assis dans le canapé, est une bonne idée… de publicitaire ! Si cela fonctionne parfois dans la journée quand les enfants ne sont pas là, le soir, inutile de se concentrer dès lors que la télévision est allumée ! D’autant que vous n’aurez pas à utiliser qu’un ordinateur mais aussi vous déplacer avec pas mal de choses comme des dossiers… ! Qu’il faudra, accessoirement ouvrir et étudier… Bref, oubliez !

Une véritable stratégie consiste plutôt à investir une pièce fermée, la plus petite de votre logement ou encore votre propre chambre, de manière à s’isoler phoniquement de la vie de la maison quand vous n’êtes plus seul. Car l’un des véritables adversaires du travailleur à domicile, c’est le bruit domestique, les engueulades entre votre progéniture et votre conjoint, par exemple… la radio de votre voisin retraité branchée sur les résultats de foot… Installez votre bureau de manière à profiter de la lumière d’une fenêtre, au nord de préférence. N’hésitez pas à déplacer les meubles existants pour créer un véritable espace de travail à vous… ! Vous allez y passer pas mal de temps, ne l’oubliez jamais ! Projetez votre utilisation de l’espace dans des pièces rarement utilisées…, ces lieux de représentation qui rassurent mais qui n’ont pas de réelle utilité ! Vous allez découvrir des gisements de mètres carrés !

Néanmoins, si vous devez vous installer dans un coin du salon, essayer de vous isoler visuellement avec un paravent ou une étagère et évitez d’être dans le passage, fiasco assuré !

Pour ma part, je travaille dans une petite pièce toute blanche avec vue sur une rue tranquille… mais difficile d’empêcher ma petite fille d’y rentrer sans crier gare.

J’ai des amis qui ont aménagé, qui une chambre de bonne, qui un bout de garage. Bref, l’objectif est de se sentir bien, isolé mais présent… !

Être présent sans être (trop) disponible

Travailler chez vous ne veut pas dire, comme vous êtes là, que l’on peut TOUT vous demander (chercher du pain, faire les courses, passer au pressing, etc.). Préparez bien votre entourage au fait que vous allez « tra-vail-ler » et donc que vous avez besoin d’être dans une bulle. Néanmoins, tout se négocie de part et d’autre et certaines coupures domestiques sont nécessaires… mais modérément.

Autre point à ne pas oublier, la mise en place de règles implicites avec, par exemple, les enfants (frapper à la porte ou ne pas déranger sauf urgence entre telle et telle heure. Ces règles, comme d’autres, sont aussi des conditions de succès même si, à l’expérience, on se rend vite compte que les enfants ont du mal à s’y adapter les premiers temps. Et même après !

Mobilier, évitez la récupération !

Investissez quelques euros dans une planche solide et quatre pieds fixes au moins ou dans un vrai bureau (évitez les tréteaux sous peine de les maudire dix fois par jour en vous cognant dedans…), histoire de ne pas travailler sur la table de la cuisine qu’il faut libérer aux heures des repas ou sur le guéridon en marqueterie de bois précieux de Tante Marthe… Même si votre micro est un portable, il a besoin de place pour accueillir souris, modem, disque dur de sauvegarde et compagnie.

Évitez les meubles armoires qui permettent de tout cacher en fermant les deux portes… vivre la tête dans un espace exigu est rapidement démotivant voire carrément étouffant. Autant travailler dans votre cave ! Dans mon cas, j’ai acquis une table blanche chez Ikea, deux bonnes lampes halogènes, un siège confortable. Ajoutez une bibliothèque et quelques rangements, jamais inutiles.

Une fois l’espace dégagé, aménagez-le !

N’oubliez pas d’acquérir des prises électriques multiples surtout si vous devez connecter des lampes, un scanner, une imprimante ou d’autres périphériques. N’oubliez pas de faire installer ou déplacer une prise de téléphone à portée de ce bureau… Ce sont quelques frais supplémentaires (à moins que vous ne soyez bricoleur) que vous ne regretterez pas. Les fils qui traversent la pièce, c’est même assez dangereux ! Ben si, se prendre le pied dedans et entraîner dans sa chute un peu de matériel ou une table, c’est quoi ? Mes connexions téléphoniques sont au pied de mon bureau.

Créez-vous un décor à vous !

Travaillez chez soi ne vous oblige pas à l’austérité monacale… Radio, chaîne stéréo ne sont pas incompatibles avec travail de qualité… (là, je suis en train d’écouter Stan Getz et cela ne me déconcentre pas, bien au contraire). Tableaux, affiches, photos des mômes, étagères pour les CD-Rom professionnels comme ceux de musique… Évitez les couleurs qui absorbent la lumière, optez pour une ambiance lumineuse…

Tout ceci doit concourir à vous mettre de bonne humeur. N’oubliez pas quelques plantes vertes à moins d’avoir une vue sur la végétation.

L’espace de travail est désormais prêt… mais vous n’avez fait qu’un tiers du chemin. Désormais il faut installer le matériel et se connecter.

Partie 2 Partie 3

le 19/11/2003 à 08:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |