Urbanbike

Recherche | mode avancée

Le temps des offrandes | Entre fleuve et forêt

Patrick Leigh Fermor

dans ailleurs | lire
par Jean-Christophe Courte

Suite au billet d'hier, j'inaugure aujourd'hui une nouvelle forme de chronique, celle de bouquins indisponibles car épuisés…

8 décembre 1933… Un jeune anglais quitte Londres pour traverser à pied toute l'Europe d'entre les deux guerres. Il part de la Hollande (non loin de Rotterdam) et descend dans ce premier livre — Le temps des offrandes — jusqu'à Budapest. Le second livre est également un carnet de voyage — Entre fleuve et forêt — où il poursuit son périple jusqu'à Constantinople…
J'avais quitté la Hollande en 1934 dans l'intention de ne fréquenter que des rencontres de hasard et mes collègues-clochards, mais presque insensiblement, je m'apercevais, en atteignant la Hongrie et la Transylvanie, que les choses se passaient beaucoup mieux que je l'aurais jamais espéré ou prévu : je caracolais sur des chevaux empruntés, passais d'une demeure seigneuriale à une autre, séjournais souvent pendant des semaines, et même des mois, sous des toits patients, peut-être mis à rude épreuve, en tous cas hospitaliers toujours. Bien des éléments concourraient à différencier des autres cette partie du voyage. Ce fut une époque de ravissement ; tout semblait incommensurablement vieux et en même temps flambant neuf et inconnu ; en outre, grâce à mon rythme de lambin et à ces longs séjours, je nouai de durables amitiés

Ma rencontre avec Patrick Leigh Fermor est liée à la télévision. Plus exactement, lors d'une émission de Bernard Pivot où cet écrivain était interviewé… Le lendemain, je m'étais procuré en librairie le premier volume, Le temps des offrandes. Ce que j'ai particulièrement apprécié dans ces deux livres, c'est le temps suspendu entre ces deux conflits majeurs que furent la première puis la seconde guerre mondiale. L'auteur nous fait découvrir cette Europe tissée encore de singularités qui sera balayée près de cinq ans après… C'est le témoignage exceptionnel d'un promeneur curieux qui prend le temps d'aller à son rythme, de vivre celui des rencontres… Patrick Leigh Fermor est un personnage de roman, une stature à la Henri de Monfreid mêlant culture, érudition, courage et prêt à se défendre les armes à la main. C'est en Crète qu'il s'illustra d'ailleurs, capturant un haut dignitaire allemand (le général Kreipe)… dont il connaissait les cousins pour les avoir croisés lors de son périple pédestre, déclamant avec ce dernier des poèmes… Cette histoire passa d'ailleurs au cinéma, sous le titre de Ill Met by Moonlight).

Pourtant, dans ce voyage, l'auteur confesse avoir été d'une inculture politique totale, n'étant pas en route pour faire une analyse journalistique de ce monde en cours de mutation (Hitler venait de prendre le pouvoir en Allemagne), mais juste le plaisir de "lambiner" calmement vers la destination qu'il s'était fixé…!
Sans cesse des nouvelles inquiétantes nous arrivaient du monde extérieur, mais un je-ne-sais-quoi, dans l'humeur de ces vallées et de ces chaînes montagneuses, atténuait leur impact. Il y avait des présages, et sinistres, mais trois années devaient encore s'écouler avant que ceux-ci n'annoncent, sans doute possible, les convulsions de cinq ans plus tard.

Bref, je n'ai pas envie de résumer les deux tomes de ce voyage improbable, à vous d'être séduit (…ou non) par cette ambiance et ses descriptions. Ce récit aurait pu ne pas exister car l'auteur perdit en Moldavie son carnet de voyage. Le hasard fit qu'il le retrouva quelques années plus tard en Roumanie comme il l'explique dans son introduction la lettre de présentation de Entre fleuve et forêt.
Prodigieux.

Ces deux livres sont malheureusement indisponibles en ligne. Tentez votre chance dans les librairies de votre quartier, empruntez-les à la bibliothèque municipale, mais lisez-les…!

Le temps des offrandes image
Patrick Leigh Fermor
Voyageurs Payot
9782228883788 | 25,90 €

Entre fleuve et forêt image
Patrick Leigh Fermor
Voyageurs Payot
9782228885157 | 25,90 €

image

À lire également, Mani, Courrier des Andes mais aussi son roman, les Violons de Saint-Jacques. Patrick Leigh Fermor n'est jamais meilleur que lorsqu'il il relate ses voyages… À suivre.

le 30/11/2007 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |