Urbanbike

Recherche | mode avancée

Exclusif : le Nikon D3 sur urbanbike…! | 7

"L'Amour D3 oranges"

dans photographie | signé laurent
par Laurent Thion

image
70-200 @ 200 - 1/20e de seconde - f/2,8 - ISO 800 - VR activé

Non, il ne s'agissait pas de cet opéra de Serge Prokofiev. C'était le Gloria d'Antonio Vivaldi qui m'attendait dès le retour de Metz. Ma fille fait partie d'une chorale et le concert donné dans l'église des Vallées à Colombes devient une excellente occasion d'utiliser le D3 dans des conditions fort différentes de celles rencontrées la veille au bord de la Moselle.

image
14-24 @ 14 - 1/125e de seconde - f/2,8 - ISO 800

Dans le sac, j'emporte mon 70-200 f/2,8 VR en plus du D3 et du 14-24. Pas de pied, pas de flash. Je cale la sensibilité à 800 ISO et ne travaille qu'à f/2,8 avec les deux objectifs. Le choix possible de 51 zones pour la mise au point est vraiment une bonne idée sur le papier, surtout avec le téléobjectif, mais en pratique, le sélecteur multidirectionnel (cf articles précédents) ne me sert finalement qu'à dégrossir le secteur de mise au point. J'affine ensuite en mémorisant la zone précise avec une pression à mi-course sur le déclencheur puis en recomposant mon image. Chaque zone individuelle est plus petite que celle du D200 et permet donc une sélection très précise de l'endroit à focaliser.

image
70-200 @ 70 - 1/20e de seconde - f/2,8 - ISO 800 - VR activé

Rappel : le grand nombre de zones de détections n'est toutefois pas là pour être simplement utilisé classiquement mais bien pour permettre des possibilités très étendues de suivi de sujet en mouvement par exemple, conditions que je n'ai, hélas, pas eu le temps matériel de tester.

image
14-24 @ 14 - 1/60e de seconde - f/2,8 - ISO 800

Chut, pas de bruit
Les résultats montrent des fichiers très propres, et surtout sans bruit numérique dans les ombres (toutes les images présentées ici sont prises à 800 ISO). La dynamique maximale enregistrable accuse ici ses limites mais le travail sous Capture NX et sur Photoshop permet vraiment de récupérer beaucoup de données potentiellement présentes dans les basses lumières.

Ci-dessous, l'image brute est retravaillée afin de déboucher les parties sombres de l'image.

image
image
14-24 @ 14 - 1/60e de seconde - f/2,8 - ISO 800

image
image

Même si ici une légère granulation apparaît, les informations récupérées sont, dans la limite du crédible et du raisonnable, tout à fait exploitables.

À titre de comparaison, il y a beaucoup plus de bruit numérique sur des images issues du D200 à 200 ISO que sur le D3 à1600 ISO et à temps de pose égal.

D'une manière générale, le grain d'image des fichiers RAW me rappelle furieusement ce que l'on obtenait à la sortie d'un scanner rotatif de photogravure : une image plutôt douce, voire même molle, mais terriblement exploitable car exempte d'artefacts et qui ne demande qu'à être accentuée et savamment dosée en fonction de la taille et de l'utilisation que l'on lui destine.

image
14-24 @ 24 - 1/60e de seconde - f/2,8 - ISO 800

Un peu de bruit tout de même…
Si le D3 génère des fichiers quasi exempts de bruit numérique à 800 ISO, il se rattrape fort bien sur l'échelle des décibels. Ce qui fait, somme toute, une bonne moyenne, même si on ne divise pas des choux avec des carottes comme le disaient mes profs de math du collège… Il est donc important d'avoir une oreille attentive afin de ne pas déclencher n'importe quand. Les passages musicaux en nuances forte sont à privilégier en raison d'un raffut non négligeable et inhérent aux appareils à visée reflex. La construction visiblement très musclée et efficace de l'obturateur engendre un claquement plutôt sec, moins feutré que le d70 ou le D200.

Que personne ne bouge !
Petit aparté. Cette invention infernale qu'est la stabilisation optique modifie complètement l'approche photographique du travail au téléobjectif. Réaliser avec un 200mm des images nettes au 1/20e de seconde à pleine ouverture et à la main levée est donc devenu parfaitement possible. Conséquence directe : le 70-200 est plus souvent en service que dans le fond du sac. Désormais, pour aller plus loin, les constructeurs doivent relever un nouveau défi : stabiliser le sujet lui-même ! Bien fait pour eux.

À suivre…

image
70-200 @ 200 - 1/500e de seconde - f/3,3 - ISO 800 - VR activé

image
Crop à 100%

image
70-200 @ 70 - 1/180e de seconde - f/4 - ISO 800 - VR activé

image
Crop à 100%
Autres produits Nikon chroniqués par Laurent sur urbanbike…
Note de la rédaction : Laurent est l'auteur de deux livres de cas pratiques, le premier sur le Nikon D3 et le second sur le Nikon D300, deux ouvrages parus chez First.

le 07/01/2008 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Laurent Thion |