Urbanbike

Recherche | mode avancée

2021-11-24 | quinze petites brèves

Paul-Eu-Gazette style

dans voir
par Jean-Christophe Courte

Toujours pas de titre putàclic pour attirer le lecteur…?

reduc-450

  • Sinon, juste migré le MacBook Pro 16 pouces vers macOS 12.1 (pas rencontré de problème, PopClic me réclame de réinstaller quelques actions)

Nord : De la housse de siège au porte-carte grise… Ouikeep ou le bon sens du recyclage

En 2020, la France a produit un peu plus d’un million de voitures. Sitôt sortis des usines, une partie de ces véhicules sont transformés par des entreprises spécialisées qui les destinent, par exemple, aux personnes à mobilité réduite. Ils sont désossés de toutes les parties inutiles (banquettes et plages arrières, ceintures de sécurité, etc.) et dotés de matériel spécifique.

Parfois, ces pièces, neuves, sont revendues, souvent, elles sont entreposées avant d’être jetées alors qu’elles sont en parfait état. « Un gâchis », estime Alexandre Mas qui a lancé Ouikeep il y a un an et récupère désormais une partie de ces éléments auprès d’une dizaine de partenaires carrossiers en France.

Le métavers, un univers de pixels pour une pollution bien réelle

Toutefois, peut-être que voir la barrière de corail en pixels éviterait les tonnes de CO2 rejetées par avion pour la voir en vrai ? Là encore, les experts sont plutôt pessimistes. « On se dit depuis une bonne décennie que les possibilités en ligne devraient réduire les déplacements physiques. En réalité, il y a ajout et non substitution », balaie Hugues Ferreboeuf, chef de projet numérique au laboratoire d’idées The Shift Project.

Mexique : Christophe Colomb est mort, vive la jeune femme d’Amayac !

Le retrait du monument à Colomb n’est qu’une action parmi d’autres qui forment un véritable programme de commémoration-décommémoration.

Le jour de la Race a été transformé en journée de la Nation Pluriculturelle ; l’Arbre de la Nuit triste sous lequel Cortés aurait pleuré la perte de ses soldats face à la vigueur d’une attaque aztèque en 1520 a été rebaptisé Arbre de la Nuit Victorieuse ; la station de métro de la place centrale où se trouvent la cathédrale, le Palais présidentiel et le Templo mayor s’appelle désormais Zocalo-Tenochtitlan. Parmi les 15 dates retenues par le gouvernement pour les commémorations du bicentenaire de l’Indépendance en 2021, seront célébrés les sept siècles de fondation de Tenochtitlan et les cinq cents ans de « résistance indigène », un slogan porté par les contre-manifestants de 1992.

reduc-450

Le futur du travail ? Travailler moins

Quand aux États-Unis des politiques vantent la dignité du travail, comme quand ils défendent qu’il faut avoir un emploi pour prétendre à des aides sociales, ils sous-entendent généralement que l’individu ne compte qu’à la condition qu’il exerce un travail rémunéré.

Or la pandémie a révélé au grand jour à quel point cette conception des choses est erronée. Des millions de personnes ont perdu leur emploi, du jour au lendemain. Elles n’ont pas perdu leur dignité. Le Congrès, qui l’a bien compris, a mis en place des aides sociales sans précédent – certains, sans travail, ont ainsi reçu un revenu.

  • 2021-11-21 | Le futur du travail ? Travailler moins
  • urbanbike : si seulement ça pouvait réellement faire bouger les lignes… Ah non, GRB déclare tranquillement « Le télétravail, on ne va pas se mentir, c‘est un peu l’image de la glande ! » Je ne vais pas commenter à chaud…

L’Espagne testera la semaine de quatre jours en 2022

La société de logiciels DelSol a mis en place la semaine de quatre jours dès le 1er janvier 2020. Elle a dû accroître ses effectifs de 15 %. Résultat : l’absentéisme a diminué de 28 % par rapport à 2019 et le chiffre d’affaires est en hausse de 20 %, malgré la pandémie. Le taux de rotation du personnel est tombé à 0 %, s’accompagnant d’une meilleure fidélisation des salariés. “En outre, les enquêtes sur la satisfaction des clients et sur le climat professionnel montrent une nette amélioration”, souligne la responsable des ressources humaines, Ana Arroyo. Le tout sans rogner les salaires, mais bien en les augmentant, ainsi que le prévoit la convention collective.

Sur Facebook, la génération Z trolle la culture « start-up » et le monde de l’entreprise

Sauf que les administrateurs de NdFlex ne sont pas anonymes. Leurs employeurs actuels n’ignorent pas leur implication dans un groupe qui s’amuse à parodier ou contredire les discours séduisants sur l’entreprise comme lieu d’épanouissement. « Ma boss a un peu râlé », concède Adrien Delarue. « Le mien s’en amuse : dès qu’il devient un peu autoritaire, il me demande s’il ne va pas se retrouver sur NdFlex. C’est devenu un running gag, mais la question peut se poser en filigrane : n’est-ce pas risqué d’embaucher un guignol qui tourne tout en dérision ? », s’interroge Eloi Courau.

Le Français qui a vu naître Google

Ca m’excite aussi parce que je serais très curieux de savoir comment ça s’est passé. Quelle était l’ambiance à Stanford ? Comment étaient Sergueï Brin et Larry Page, les créateurs de Google ? Quel a été leur génie ?

Enfin, je serais évidemment curieux de savoir ce que Serge pense de ce qu’est devenu Google aujourd’hui. Depuis l’invention du moteur de recherche et de la première version de PageRank - l’algorithme de base de ce moteur -, il s’en est passé des choses. Et pas toujours à la gloire de Google . La grande chercheuse Shoshana Zuboff fait même de Google le pionnier du capitalisme de surveillance. Avoir installé un modèle économique qui repose sur l’exploitation des données personnelles, c’est une responsabilité politique gigantesque… 

reduc-450

Hydroxychloroquine, Lyme, Artemisia… Les égarements du si médiatique professeur Perronne - L’Express

Nathan Peiffer-Smadja craint les conséquences de la radicalisation de Perronne et Raoult pour défendre leur hydroxychloroquine. “Leur discours devient de plus en plus fou. Plus on constate que l’hydroxychloroquine ne fonctionne pas, plus ils sont obligés de nier la réalité pour dire qu’ils ont raison. Pour affirmer que l’hydroxychloroquine serait efficace, il faut aujourd’hui dire que l’OMS ment, que les sociétés savantes mentent et finalement que tous les médecins et scientifiques en dehors d’eux mentent. Derrière, nous allons payer les pots cassés en matière de confiance médicale, notamment pour les vaccins. Les conséquences seront énormes. Ils sont prêts à tout détruire plutôt que de reconnaître qu’ils ont eu tort, et j’ai peur que beaucoup de personnes les suivent en se disant que tout est pourri dans le milieu médical.” Derrière Christian Perronne, 65 ans, et Didier Raoult, 68 ans, la terre brûlée… 

Vaccin contre le Covid, faut-il une troisième dose pour tous ?

Des bienfaits déjà constatés sur les tranches d’âge actuellement concernées par le rappel vaccinal en France. Cette troisième piqûre agit comme un « booster », qui apporte « une grosse plus-value contre les risques d’infection », explique Yannick Simonin, virologiste à l’université de Montpellier. Concrètement, après la deuxième dose, le taux de protection contre les risques d’infection atteint 80 %. Six mois après, ce taux retombe à 50 %.

Avec la troisième dose, « le vacciné retrouve un niveau de protection entre 80 et 90 % » poursuit le spécialiste. Autre avantage, ce bouclier immunitaire se déploie « très rapidement » : à partir de 48 heures, contre une semaine auparavant. Il reste aussi « très efficace » pour limiter la transmission du virus entre vaccinés. De quoi contribuer à« casser la circulation du virus, donc la dynamique épidémique et par ricochet, le nombre des hospitalisations et des décès éventuels », résume le spécialiste.

Quand Instagram sert de vitrines aux chirurgiens esthétiques

Citons encore cette chirurgienne qui pose en « selfie », sourire aux lèvres et seringue dans la main. « Prêt pour une injection d’acide hyaluronique ? », lance-t-elle en légende. Sachez qu’elle propose tout un tas d’autres prestations, de l’implantation mammaire en « dual plan » – « une opération qui donne une entière satisfaction à la majorité des patientes », promet-elle –, aux séances d’injections de botox « en 15 minutes. À vos agendas ! »

Ce genre de publications n’est pas seulement discutable d’un point de vue éthique, elle est aussi illégale.

reduc-450

  • nouveau phénomène urbain et hyper écologique, les écrans animés aux stations de bus…

Le taux de natalité au plus bas depuis la fondation de République populaire de Chine

Pourquoi les jeunes Chinois ont-ils moins d’enfants ? “L’étude qualitative sur les éléments déterminants des décisions en matière de fécondité dans la région de Shanghai”, une étude collective de chercheurs shanghaïens, décortique ce malaise social : un coût du logement élevé, la concurrence féroce dans l’éducation, les longues heures de travail, l’absence de père en raison du travail et de la tradition idéologique (patriarcale), l’impact de la maternité sur la carrière des femmes, telles sont les raisons pour lesquelles de nombreuses Chinoises ne souhaitent pas avoir d’enfants, ou souhaitent en avoir moins.

Et si la pénurie de main-d’œuvre était une chance pour les travailleurs ?

Certains appellent cette révolte la “grande démission”, d’autres la surnomment “Striketober” [contraction de strike, “grève”, et d’October]. L’idée, c’est que cette pénurie de main-d’œuvre a provoqué un basculement du pouvoir, qui est passé aux mains des travailleurs, effaçant quarante années de domination croissante du patronat.

“On n’avait jamais connu un tel niveau de mécontentement professionnel”, constate Toby Higbie, qui enseigne l’histoire et les sciences sociales du travail à l’université de Californie à Los Angeles.

Beaucoup d’Américains ne supportent plus leur employeur – ou au moins se sentent désormais libres de l’exprimer –, mais ce n’est pas la seule raison qui retient les chômeurs de reprendre le chemin de l’usine, de la caisse du supermarché ou de l’open space. L’un des facteurs est la pandémie elle-même, qui en a dissuadé plus d’un de retourner au travail. D’autres ont profité de cette période pour repenser leur vie professionnelle et privilégier une nouvelle carrière ou même d’autres objectifs – consacrer plus de temps à leur famille, par exemple. Enfin, il y a une inadéquation entre les emplois que les travailleurs occupaient, qui n’existent plus, et les postes que les employeurs proposent aujourd’hui.

Vittel, Contrexéville : Nestlé Waters accusé de piller la nappe phréatique

Selon le bureau de recherche et de géologie minière BRGM, au-delà de 2050 la nappe profonde est fichue Bernard Schmitt explique : “La nappe est remplie d’eau, qui viendra par un mécanisme de surverse saliniser cette eau qui ne sera plus potable pour les populations. Donc c’est maintenant ou jamais qu’il faut stopper la surexploitation de cette nappe phréatique afin qu’elle commence à se recharger. Elle devait être à l’équilibre en 2015, ça a été reporté en 2021 et maintenant reporté en 2027. Je dis que c’est criminel”.  

Les mathématiques de la soutenabilité architecturale sont aveugles

L’architecture dans tout ça ? Est-ce vraiment ainsi qu’il faille envisager l’avenir de notre société ?

N’y a-t-il réellement que les valeurs rentrant en équation dans un tableau Excel pour qualifier la construction d’un bâtiment ?

« Voici notre dernier bâtiment, ces logements sont banals, insipides à vivre… mais les baies sont orientées exactement comme il se doit pour obtenir exactement les apports solaires nécessaires pour ne pas avoir à chauffer l’habitat le jour du solstice d’hiver à 12h… s’il n’y a pas de nuage ! »

Est-ce vraiment cela qu’il nous faut léguer aux générations futures : des environnements aseptisés uniformisés déprimants… mais bas carbone ?

« Nous vivons tous avec Henry de Monfreid »

« Mon arrière-grand-père était écrivain et aventurier. Il a parcouru le monde à une époque où cela était très rare, sillonné la mer Rouge sur un boutre, a été trafiquant d’armes et écrivain. Je fais partie des rares cousins de ma génération à disposer d’une photo de moi avec lui. Cela me donne une sorte de privilège. Je porte aussi son nom, ce qui est un autre point commun. Je crois cependant que nous vivons tous avec Henry de Monfreid, sans que ce soit volontaire. Pour ma part, je pense à lui parce qu’il m’offre un miroir dans lequel je me reconnais. Nous partageons certains traits de caractère, dont l’esprit d’indépendance, l’anticonformisme et un vrai problème avec l’autorité.

reduc-450

  • Le mode Macro du 13 m’épate…

À suivre…

le 24/11/2021 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |