Urbanbike

Recherche | mode avancée

Ose

C'est tout bête, mais c'est efficace…

dans lire
par Jean-Christophe Courte

image Il se trouve que j’ai reçu un exemplaire de Ose par la poste. Pourquoi ? Parce que j’ai réalisé le plat de couverture.
Je l’ai ouvert par simple curiosité au départ… Bon.
Et puis j’ai bien aimé le ton du texte des premières pages, un texte pas top dense, l’humour distillé au fil des paragraphes, les conseils… de bon sens. Rien de spectaculaire en fait, du bon sens… Du coup, j’ai lu en diagonal d’autres pages avant de revenir fissa au point de départ. Et de le relire dans l’ordre. Calmement.

Je suis de nature dubitative, sceptique et ironique.
Aussi, quand un livre est sous-titré “comment voir et faire autrement pour aller mieux”, j’ai même tendance à ricaner d’avance.

Alors expliquez-moi pourquoi j’ai été happé par les 62 premières pages (l’ouvrage en fait près de 150 pages). Simplement parce que l’auteur vous propose de ne plus subir ce qui arrive mais d’oser prendre la ou les situations en main.

Tiens, aujourd’hui, j’ai reçu un e.mail client un peu raide et assez injustifié. Je ne vais pas expliquer la situation, cela n’a aucun intérêt, mais, ce qu’il faut retenir, c’est que dans une vie passée, il est certain que j’aurais bondi sur mon téléphone. Et cela aurait bardé.

Je ne dis pas que j’ai superbement réagi aujourd’hui et/ou que ce livre a été l’antidote (j’ai téléphoné deux heures plus tard mais mon correspondant n’était pas là). Je prends simplement plus de temps pour réfléchir, beaucoup plus de temps pour être précis.
J’essaye de faire preuve de souplesse, d’être plus détendu face à ce type de crise. Je ne cherche plus à balancer mes quatre vérités comme par le passé. En tous cas, je m’écoute et analyse là où je n’ai pas été bon et aussi là où j’ai été correct… Bref, je nomme un à un tous les points qui nous ont conduit à cette situation.
Enfin, j’ai essayé de répondre par e.mail avec délicatesse (encore des tas de progrès à faire car mon ironie a tendance à reprendre le dessus). On verra s’il y a une suite. Mais le point essentiel, c’est que je suis en paix avec moi-même, assez serein et que j’ai pu bosser ensuite “sans” culpabiliser et sans pousser des grognements de rage !

Bon, je ne peux pas résumer le livre mais je retiens pas mal de choses de ces premières pages, des idées ou attitudes qui sont encore embryonnaires et qu’il me faudra petit à petit développer par moi-même…
Et qui sait si je ne vais pas aller au delà de la page 63 dans quelques semaines car, là, ce sera à moi de répondre au questionnement et à accepter, non seulement de faire un état des lieux, mais d’oser changer…

Le bouquin coûte moins de 15 €. Ce petit livre de savoir vivre avec soi-même n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Mais c’est pas mal pour aller mieux ! Et se rendre compte également que l’on est pas, de plus, systématiquement dans l’erreur. Bref, apprendre à s’écouter au lieu de se conformer aux pressions des uns et des autres…

Ose
Comment voir et faire autrement pour aller mieux
Teresa Elias
Eyrolles
isbn : 2-7081-3180-X

image

le 11/11/2004 à 05:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |