Urbanbike

Recherche | mode avancée

À propos de twitter | 3

Détournement d'usage et expérimentation, suite

dans pratique
par Jean-Christophe Courte

Comme je l'ai écrit sur urbanbike, j'ai radicalement changé d'avis vis-à-vis de twitter que j'incorpore de plus en plus dans les blogs clients comme dans les miens. Ce format "court" me convient pour d'autres raisons, celui de devoir accrocher l'attention du lecteur avec peu de mots mais, surtout, délivrer un second niveau d'information sur urbanbike.

C'est un billet de l'ami Gilles qui m'a conduit à écrire celui-ci…

En gros, les billets "lourds" dans la colonne de gauche (celle-ci donc) avec photos et tas de liens ; les billets "courts" dans la colonne de droite à propos d'infos qui ont attiré mon attention, cela ne m'empêchant pas, de plus, de faire la promo d'un billet d'urbanbike…!

Bon, il y a bien d'autres usages — dont ceux à inventer ! — mais voici une rapide énumération des miens…

20090522-IMG_4494_ub.jpg

Twitter, poteau indicateur…
Je lis pas mal de choses ci et là sur le web, certaines lectures sont intéressantes mais toutes ne requièrent pas de longs développements. Du coup, Twitter sert de téléscripteur, plus exactement, de poteau indicateur pour les lecteurs du fil (ou d'urbanbike), genre "tiens, telle info sur tel sujet est disponible là".

Et comme l'URL est raccourcie à sa plus simple expression, pas de présupposé sur le contenu, on y a arrive et hop, surprise…! Bref, ce format est idéal pour faire rebondir une idée, un décorticage particulier, un coup de projecteur sur un événement, une application, un billet.

Twitter, blog minimaliste…
Autre utilisation, donner des informations sur un contenu mis à jour irrégulièrement et pas toujours facile à repérer. J'utilise pour behindtheleaves un blog sous DotClear et une galerie d'images sous PicsEngine. Écrire un billet pour raconter que je viens d'ajouter des photos d'iris ou de butineuses prend du temps et s'avère même totalement redondant avec les images placées dans les galeries. J'ai simplifié.

J'ai commencé par ajouter dans un premier temps un fil Twitter en marge du blog avant, dans un second temps, de retirer tous les billets existants de ce blog pour n'en laisser que deux. Le second pour inciter à visiter les galeries existantes, le premier contenant un fil twitter qui se remplit d'un coup de Tweetie en quelques secondes…

La prochaine étape, si le développeur de PicsEngine m'entend, serait de réduire plus encore le blog pour n'avoir à terme que la galerie Flash associée à un fil twitter incorporé au sein de la même page.

Twitter, suivi de projet…
Un autre usage de twitter — à condition d'avoir un compte fermé pour n'accepter que des lecteurs définis — permet à un groupe de professionnels sur une même mission de s'échanger des liens ou des fichiers — via le service tho.st — de manière informelle, cela sans passer par des mails. Pratique pour les entrepreneurs en solo qui bossent en réseau.

Twitter, pour suivre l'actualité immédiate…
Pratiquement toutes mes sources d'info ont désormais un fil twitter, je pense au Monde, MacUpdate, Publishers Weekly, Archdaily, etc. Et même Eyrolles.

Note : Comme j'utilise Tweetie qui est multi-comptes, je suis averti pour chacun d'entre-eux de ce qui vient de tomber via des brèves courtes et synthétiques. Que demande le peuple…?!

Conseil, réservez le nom de votre fil…! J'ai réagi un peu tard pour ma part. Néanmoins, à la place de Twitter, je supprimerais les comptes ouverts pour manifestement réserver un nom et non utilisés au bout de trois mois…

le 01/06/2009 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |