Urbanbike

Recherche | mode avancée

À propos de twitter | 4

Deux mois après…

dans groummphh
par Jean-Christophe Courte

Petit point en passant sur le fil Twitter dans ma gestion quotidienne. Une fois de plus, ces dépêches de 140 signes sont autant de petites notes principalement à mon usage mais également au vôtre, si cela vous intéresse…! Personne ne vous oblige à suivre ce fil. Comme pour urbanbike, c'est du "pur" partage sans attente d'un retour (…mais je vais y revenir).

Ainsi, je tombe sur des billets très fournis en photos sur des maisons que je trouve remarquables pour un détail (patio, technique de construction) et Twitter me permet de conserver une trace du lien avec un minimum d'infos et sa source. Depuis quelques jours, j'ajoute en amont un mot clé précédé du signe "#", histoire de permettre au lecteur de savoir ce qui est évoqué.

Autre aspect pratique, nombre de blogs d'architecture que je lis sont passés à Twitter. Au lieu de relever mes fils RSS de temps à autre pour découvrir leur contenu, c'est l'info fraîche qui m'arrive immédiatement. Mais en même temps, le RSS a l'immense avantage de montrer les images et le billet complet. Aussi, je ne suis pas convaincu à 100 pour 100.

Par ailleurs, je comprends fort bien que l'on soit agacé par Twitter et que l'on abandonne ce média. Pour ma part, je n'attends rien hormis la possibilité de conserver et partager ces infos volatiles. Mais, n'ayant pas ouvert de commentaires, il se trouve que quelques lecteurs n'hésitent plus à m'indiquer des liens où à me communiquer une info pratique. Du coup, c'est une autre manière d'échanger qui se développe. De nouveaux usages qui se construisent.

20090714_twitter.jpg

Par contre, ce qui m'horripile sérieusement, ce sont les suiveurs opportunistes (les faux lowers…!).
Certes, il y a le hameçonnage vers des sites ou vidéos de "Q", un casino en ligne (généralement, un seul tweet explicite autant l'image de la sympathique personne). Là, c'est assez facile de les repérer et de les dégager. Comment le découvrir…? En lisant leurs tweets. Pour aller plus vite, j'utilise la version de Tweetie pour iPhone…

Mais il y a plus pathétique.
j'ai découvert une boite de formation qui ne poste que des fils à sa gloire avec rappel régulier de son numéro de téléphone et de ses prestations ; la chanteuse qui vend à longueur de micro billets son dernier (et unique…?) single et expose sa revue de presse, etc. Certes, tout le monde peut vous lire mais il est également possible de bloquer les importuns et je ne m'en prive plus, rien de méchant, juste de l'hygiène. Certes, votre ego peut en souffrir dans la mesure où le nombre de vos followers sera réduit.

Mais ce fil d'infos, on le fait d'abord pour soi, non…?!

le 15/07/2009 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |