Urbanbike

Recherche | mode avancée

Réaliser une maquette d’architecture

Eva Pascual i Miró, Pere Pedrero Carbonero, Ricard Pedrero Coderch

dans architecture | lire | pratique | voir
par Jean-Christophe Courte

Si le dessin d'architecture est un langage qui parle à tous les professionnels que leurs études ont formé à combiner, assembler spatialement les informations des plans, façades et coupes d'un projet, il faut reconnaître que ce n'est pas un exercice aisé si l'on ne possède pas les quelques notions de base. Mais on y a arrive avec un peu de temps et de réflexion.

On fait souvent un parallèle — excessif à mes yeux — avec la musique et la lecture d'une partition sauf que cette dernière exige impérativement la connaissance préalable de la gamme et du système particulier de notation, dispositif qui n'est nullement nécessaire pour appréhender un simple croquis réalisé à main levée…!

Une manière rapide de faire sentir espaces architecturaux et volumes consiste à dresser des perspectives extérieures ou intérieures, réaliser des simulations avec, désormais, de très performants logiciels 3D. Sans oublier la déco pour donner un fort sentiment de "vie", ce que nous nommons choucroute, c'est-à-dire tout l'habillage supplémentaire du rendu avec force végétation exubérante, personnages souriants, bambins et animaux et compagnie.

Mais ces rendus orientés présentent un point de vue particulièrement attractif, vendeur du projet, ce qui est bien normal, leur but étant de le présenter sous ses meilleurs aspects/angles.

Je me souviens dans les années 1980 d'un célèbre dessinateur originaire d'Europe de l'Est qui bossait pour des grosses agences d'architecture et qui décelait les erreurs, les chameaux juste en montant la perspective à partir des plans fournis par ses clients.

Pour mieux comprendre ces techniques qui sont franchement impressionnantes et indispensables pour présenter un projet, jetez un oeil sur le site de Bruno KNOP ou sur celui de notre ami Ryo INAGAKI. J'y reviendrais pour un prochain livre.

Néanmoins, la méthode la plus efficace pour faire comprendre la masse comme les enjeux d'un projet est, ni plus, ni moins, de le reproduire en volume sous la forme d'une maquette à faible échelle (au 1/100° par exemple) tout en rappelant la topologie, le relief du terrain. Sans oublier l'épannelage de l'environnement bâti existant.

Gros avantage sur une chouette perspective, le spectateur d'une maquette peut tourner autour de son objet architectural, choisir son angle de vue, s'approcher, reculer et appréhender à sa guise les subtilités (ou défauts) du projet. Elle agit comme un prototype que l'on peut, accessoirement, modifier car il est plus facile alors de comprendre les interactions entre les masses, les relations avec l'environnement immédiat, etc.

C'est ce que l'on append, entre autres, à fabriquer à l'école d'architecture. Mieux, la maquette permettant également de réaliser si tous les plans du projet se succèdent correctement…! Autant le dire, ce n'est pas un art mineur et nous ne sommes pas égaux dès qu'il s'agit de reproduire méticuleusement le rythme d'une façade, etc. Un de mes regrets est qu'il n'y avait pas de cours précis, on apprenait sur le tas en donnant un coup de main aux étudiants des dernières années, ceux qui bossaient déjà sur leurs diplômes, apprentissage fort consommateur de temps et demandant une bonne maîtrise de ses mains comme de ses nerfs.

Je me souviens d'étudiants nettement plus ingénieux comme mon ami Xavier qui réalisait ses maquettes en roofmate (une mousse de polystyrène) et qui avait même fabriqué une machine à fil chauffant pour découper impeccablement cette matière au lieu de l'attaquer sauvagement au cutter. D'autres avaient des prédispositions en ayant réalisé, gamins, des maquettes en tous genres et savaient quelles colles employer, où trouver les personnages et accessoires qui rendaient leurs réalisations épatantes. Pour ma part, c'était du balsa et du carton mais ma compagne a toujours été nettement plus douée que moi pour finaliser les maquettes de ses projets et retaper les miens…!

Bref, réaliser des maquettes est un art à part entière et ce sont parfois des architectes qui deviennent des experts de ce type de représentation mais aussi des artisans ebenistes comme les auteurs de ce livre.

D'ailleurs, revenons à ce livre qui est un véritable concentré des méthodes et tours de main pour réaliser des maquettes. Nombres d'exemples sont tirés des réalisations de l'agence maquet-barna qui est établie à Barcelone.

Si les projets qui servent d'exemples ne sont pas des œuvres architecturales majeures (quoi que), ces 170 pages sont impressionnantes car elles abordent toutes les techniques de fabrication de ces maquettes.

Et ici, peu de texte mais un nombre impressionnant de photographies qui permettent de comprendre les différentes phases de préparation puis d'assemblage, montrent les trucs et astuces, des très nombreux matériaux utilisés ainsi que l'incroyable variété d'outils nécessaires, pinceaux, pinces, perceuses, machines à découper et, même, fer à repasser pour appliquer les placages. C'est une activité où il faut être particulièrement ingénieux, habile tant de ses mains que de sa tête (j'insiste sur ces deux aspects qui ne peuvent aller l'un sans l'autre) pour obtenir l'effet attendu et, surtout, respecter à la lettre les plans fournis.

Ce livre remarquable intéressera bien entendu tous les étudiants des Beaux-Arts, les agences d'urbanisme et d'architecture, de design industriel. Mais également tous ceux qui aiment réaliser du modélisme de précision en dehors de leurs activités professionnelles.





Réaliser une maquette d'architecture
Eva Pascual i Miró, Pere Pedrero Carbonero, Ricard Pedrero Coderch
Eyrolles
9782212126945 | 32 € | 160 pages en quadri grand format

image caddie

20101213_IMG_7684_ub.jpg



Note : si vous souhaitez voir de fort belles maquettes, souvenez-vous qu'à Paris, à la Cité de l'Architecture et du Patrimoine, vous aller rencontrer une formidable concentration de bâtiments entrés dans l'histoire mondiale de l'architecture. Rien que pour ce parcours, prévoyez large en terme de temps et arrivez à l'ouverture pour ne pas vous retrouver trop nombreux à admirer les mêmes réalisations…!

20080130-IMG_2185_ub.jpg

Avec des écrans qui viennent expliquer la naissance des projets, affichent des plans ou des films de l'époque.

20080130-IMG_2180_ub.jpg

Les maquettes sont extraordinairement détaillées…

20080130-IMG_2203_ub.jpg

20080130-IMG_2204_ub.jpg

Et je suis certain que vous serez aussi enthousiastes que ces jeunes visiteurs…

20080130-IMG_2176_ub.jpg

le 14/12/2010 à 06:10 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |