Urbanbike

Recherche | mode avancée

Construire en rond | Yourtes, dômes, zomes, ker-terre…

Évelyne Adam, Olivier Dauch, Jean Soum

dans architecture | bosser n’importe où | dans mon bocal | potager
par Jean-Christophe Courte

Quand j'ai démarré naguère mes études d'archi, ces constructions alternatives étaient dans l'air, de nombreuses publications alternatives nous expliquaient comment fabriquer des dômes géodesiques dans la lignée de l'architecte Richard Buckminster Fuller.

Ici, ce sont quatre types de constructions qui sont évoquées et illustrées par de très nombreuses photographies retraçant toutes les étapes du montage (en détail, j'insiste) ainsi que les coûts, ce qui n'est pas totalement inutile…!

Bref, si vous avez envie de vous fabriquer un bureau dans votre jardin pour travailler chez vous hors de l'activité de la maisonnée, c'est un bouquin à feuilleter. Vous y trouverez donc quatre pas-à-pas pour ériger le lieu de votre future activité (pensez bien à l'isolation et aux problèmes du point de rosée…!) et vous placer dans des conditions de calme et d'espace idéales. Restera juste à penser à une petite tranchée pour vous approvisionner en électricité et en téléphone, à investir dans un poêle à bois et hop, vous voilà prêt…

Le seul type de construction que j'ai réellement expérimenté était du béton projeté sur des structures de nergalto maintenus par des fer à béton cintrés, le tout recouvert de mosaïque. Des formes libres et des revêtements colorés pour un terrain de jeu pour des mômes… Bref, très loin des solutions confortables présentées dans ce livre.

Bref, après les cabanes pour les enfants (voir cette chronique sur urbanbike), si on pensait un peu à nous…!?



Construire en rond
Yourtes, dômes, zomes, ker-terre…
Évelyne Adam, Olivier Dauch, Jean Soum
Les éco-constructeurs | Eyrolles
9782212125917 | 17 €

image caddie

20110213 IMG 7931 ub

Sinon, je vous renvoie au site de notre ami Alex, shedworking. Pas mal de très bonnes idées à glaner.

le 14/02/2011 à 10:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |