Urbanbike

Recherche | mode avancée

Parfois je ris tout seul | Chroniques

Jean-Paul Dubois

dans ailleurs | lire
par Jean-Christophe Courte

J'aime beaucoup cet auteur… j'avais bien particulièrement apprécié Vous plaisantez, monsieur Tanner (voir cette chronique sur urbanbike) qui évoquait des séquences vécues gamin…!

Là, Béatrice m'a passé à nouveau Parfois je ris tout seul que j'ai relu et c'est toujours savoureux. Je me permets d'en délivrer une de chronique.
Je mangeais tout seul, tranquille. Les deux, à côté, ça faisait un moment qu'ils s'asticotaient. Du genre : « Si t'es pas content, c'est le même prix ! » Ou alors : « Vas-y, vas-y, je t'écoute même plus. » Au dessert, y en a un qui a commandé de la crème de gruyère, c'était écrit comme ça sur le menu. L'autre a dit : « C'est du fromage pour poser les carreaux, ça. » Et là, je sais pas ce qui s'est passé, mais celui qui avait commandé le gruyère il a pas supporté la réflexion sur le fromage. Et sans prévenir, sans dire un mot, il a allongé une pêche énorme à son copain. Je te jure, il lui a mis un coup à décorner un boeuf. Ensuite il m'a regardé avec un air mauvais, du style : « Si tu veux du rab, le bar est ouvert. » J'ai vu le moment où j'allais aussi en prendre un. Heureusement la serveuse est arrivée et les choses se sont un peu calmées. Elle m'a demandé ce que je voulais comme dessert. Tu parles, c'était pas le moment de faire l'intéressant. Alors, j'ai pris comme l'autre furax, du machin à poser les carreaux.

Gruyère, page 107

Je ne parle pas du tournevis de Picasso (!!), du hareng Veermer ou du gars qui achète une voiture et s'attire une remarque désagréable de sa femme…

Excellente lecture à savourer le soir.

Parfois je ris tout seul | Chroniques
Jean-Paul Dubois
Robert Laffont
9782221074510

image caddie


20110515 IMG 2463

Par contre, j'ai vite décroché de Féroces de Robert Goolrick même si j'ai dévoré d'une traite les 150 premières pages. Au bout d'un moment, je ne me sentais absolument pas concerné avec ce narrateur trop étranger à mon propre monde, univers… Bref. Bien écrit, drôle mais un peu trop… Enfin, je vous laisse juge.

Féroces
Robert Goolrick
Anne Carrière
9782843375798

image caddie

le 15/05/2011 à 14:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |