Urbanbike

Recherche | mode avancée

12 apps indispensables sur l’iPad

Ma sélection personnelle

dans dans mon bocal | pratique
par Jean-Christophe Courte

Contrairement aux deux billets précédents sur le même sujet écrits dans la foulée de l'écriture de "travailler avec un iPad", celui-ci prends en compte ma pratique quotidienne, le temps passé avec les outils cités sur cette tablette et mes tests au long cours dans une optique de production. Voici une liste restreinte des produits que j'utilise tous les jours, longuement mûrie (comprendre, pas écrite d'un jet ce matin, juste finie avant de remettre le couvert sur mes urgences). Et déconnectée des annonces Apple d'hier soir.

— en premier lieu, Daedalus touch comme traitement de texte. Quitte à n'en choisir qu'un, c'est celui-ci tout pesé qui a ma préférence pour son mode feuillets et piles (sheets and stacks), un mode qui permet de réorganiser à tout moment l'ordre de ces feuillets, le support de TextExpander, une justification de ligne réduite en format paysage et sa double sauvegarde possible vers DropBox et MobileMe quand "je" le souhaite (et non à mon insu…). Sans oublier la sobriété épurée de son interface qui me convient parfaitement. Ici, pas de barre additionnelle de touches ni de stylisation Markdown intégrée pour le moment mais le bon équilibre pour rédiger (sans oublier la localisation en français arrivée hier soir et une bonne optimisation de l'affichage des feuillets).

TextExpander comme complément d'écriture indispensable à mes yeux, application qui me permet, justement, de me passer d'une barre additionnelle de touches et de rentrer mes codes Markdown sur n'importe quel produit le supportant. J'attends juste qu'Apple nous permette de l'utiliser dans ses propres applications comme c'est le cas sur Mac.

iCab comme navigateur secondaire. J'apprécie son mode privé et son paquet d'extensions, sa gestion du plein écran et ses réglages aux petits oignons.

Twitter contre vents et marées même si Echofon est nettement plus réactif. J'apprécie ici le mode volets qui me permet de visualiser les contenus en même temps que la colonne des tweets, le traducteur intégré qui m'est bien pratique pour comprendre ceux rédigés en japonais ou en russe.

Firetask pour consigner ce que je dois faire même si je l'utilise pas encore suffisamment (ou de manière optimale pour être plus clair).

Zite pour suivre l'actualité des blogs sur des thématiques qui m'intéressent, j'ai laissé tomber Flipboard qui ne met en pages que les infos des gens que je suis déjà sous twitter et donc relire des infos déjà vues ne m'intéresse pas trop. Avec Zite, j'ai des infos inédites, ce qui est fort plaisant quand on a pas trop de temps devant soi.

Evernote comme base de données en ligne et pour cette possibilité de m'expédier des courriels avec des URL taguées ou pas. Il s'est peu à peu imposé en lieu et place de instapaper pour conserver le résultat de mes recherches et comme il s'agit essentiellement de liens, ma consommation reste dans les limites de l'option gratuite.

i41cv pour mes calculs en Notation polonaise, le seul mode que j'arrive à utiliser !

GoodReader bien entendu tant pour la lecture de gros PDF que l'accès sécurisé à mes comptes FTP, DropBox et MobileMe et, de facto, à tous mes fichiers.

Noteshelf pour les crobards et les notes manuscrites. J'apprécie tant l'interface soignée que les nombreux fonds de page proposés par défaut (comprendre que je n'ai pas à les acquérir par la suite comme me le proposent d'autres applications).
— l'app du journal le Monde (le quotidien en PDF) pour avoir le plaisir de lire les nouvelles du… monde avec une typographie de qualité.

— Le Dixel qui n'est autre que le dictionnaire le Robert — qui fête ses 60 ans aujourd'hui si j'en crois une dépêche croisée ce matin — pour vérifier le sens des mots et me servir de juge de paix. Quand j'ai un doute sur un mot que j'emploie, une expression, je m'y réfère (et pas assez souvent je pense…!).

Le reste est constitué des apps livrées avec le iPad. C'est à dire Mail et le carnet d'adresses, Safari (qui reste une pierre angulaire de connexion sur internet sur la tablette). Sans oublier iBooks qui devrait, à mes yeux, être livré d'emblée avec le iPad (mais pas suivi la keynote, c'est peut être désormais choses faite).

Quelques réflexions pour finir.
"Tiens…" se disent quelques lecteurs, "quid de Inkpad, Pages, Keynotes, FileMaker on The Go, etc."

De fait, j'ai décidé de n'évoquer que les apps que j'utilise quotidiennement sous peine d'en lister un trop grand nombre qui me plaisent, certes, mais que j'utilise de manière plus anecdotique, moins quotidienne. Je ne renie aucune application testée sur urbanbike, que ce soit Nebulous Notes, Notesy, iA-Writer, Writing Kit. Ou Textastic. Sauf qu'après la partie découverte tant de l'ergonomie que de leurs fonctionnalités arrive le moment de l'utilisation au long cours.

N'étant pas codeur, ayant des besoins de traitement de texte bien particuliers (besoin de me concentrer sur un sujet et, j'insiste, un seul à la fois…!), j'ai opté pour l'application qui collait le mieux à ma manière d'écrire.

20110607 IMG 3287 da

Le fait d'en avoir testé un très grand nombre ne m'a pas tant facilité la tâche car chaque app a des qualités que l'on aimerait retrouver dans telle autre, etc. Par contre, depuis que je suis passé à Daedalus touch, je n'ai jamais autant écrit mais ceci est un autre sujet. C'est pourquoi je vous engage à tester par vous même plusieurs produits pour trouver celui qui vous convient..!

Idem pour les produits de notes dessinées, pas facile de trancher entre Penultimate, UPAD ou encore Note Taker et ses rivaux. Idem pour les navigateurs alternatifs, de iChromy à Opéra.

Voilà.



Note de fin : désolé pour ne pas m'être rendu à un rendez-vous hier soir mais ma condition d'indépendant privilégie toujours les urgences client.

NB : j'ai pas mis de liens vers les billets des produits chroniqués sur urbanbike car j'ai cru comprendre que très peu de monde s'en servait, il suffit d'utiliser la fonction recherche sur un mot clé dans la colonne en regard…

le 07/06/2011 à 06:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |