Urbanbike

Recherche | mode avancée

IndexMatic 2 pour InDesign | Version pro

Générateur automatique d'index pour auteurs et éditeurs

dans outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

Billet rédigé en juillet et repris fin août. Comme c'est la rentrée, je pense que c'est seulement maintenant, en revenant de vacances, que les utilisateurs potentiels sont attentifs… Alors, hop…!


En mars 2011, j'avais évoqué lors d'un premier essai IndexMatic 2 pour InDesign (voir cette chronique sur urbanbike). Je n'avais pas évoqué la date de sortie car son auteur, Marc Autret, bosse dessus depuis 2007. Cette nouvelle version fusionne IndexMatic et IndexBrutal, deux scripts déjà renversants dans l'univers du livre.

Bref, on se demandait quand son produit allait enfin être disponible…!

20110701 indexmatic tw

C'est fait… Marc l'a annoncé vendredi 1er juillet autour de minuit sur tweeter…! Depuis, le produit a évolué, CQFD.

À quoi cela sert…?
Je vous engage avant même d'aller plus loin à télécharger le superbe PDF de 26 pages d'explications de ce script qui tourne sous InDesign, de CS3 à CS5.5…

Et en page 2, tout est résumé…
À ça…!

20110701 indexmatic 01

Voilà, tout est dit… Vous avez une version d'évaluation mais, très vite, je pense que vous ferez la même chose que moi, vous offrir la version pour bosser. La seule qui permette tant un export XML qu'une sortie sous forme d'extrait InDesign (CS4/CS5+). Ou de conserver vos préférences d'indexation…!

J'aimais — en son temps quand la version Mac existait — Adobe FrameMaker qui avait des options fabuleuses en son sein pour gérér les index. Mais comme ce produit n'avait pas d'avenir sur Mac selon son chef produit d'alors (#@*%§£ !!!!), Adobe, sur ses judicieux conseils, s'est dispensé de porter sous OSX ce produit développé sous Unix (hin, hin, hin…!).



Je m'arrête là…? Non, je poursuis…?!
Si vous êtes un auteur de livres, vous savez que la partie la plus "biiiiiiiip" est le moment où votre relectrice préférée vous demande de sa belle voix feutrée…

— Au fait, Jean-Christophe, as-tu pensé à l'index…?

Et là, après un blanc de quelques secondes, généralement toutes les excuses les plus nulles sont bredouillées pour éviter de se taper ce pensum pourtant indispensable…!

— Euh, non, je suis déjà à 256 pages et…

Bon, j'abrège cette scène où l'éditeur intervient à son tour avec un regard étrange et des mains qui se dirigent lentement vers mon cou…!!
Trop dur, insoutenable même…!

De fait, deux solutions existent pour cette épreuve…
La prise de notes au fur et à mesure de l'écriture dans un document Word ou Excel (histoire de trier…) des mots clés. Ces infos seront recherchées lors d'un simple recherche/remplacement dans InDesign.

Ou le passage en fin de parcours du fichier sous InDesign (ou sous Word si vous avez saisi votre doc sur ce traitement de texte), histoire d'ajouter des petites balises ad hoc au dernier moment. C'est long, fastidieux dans tous les cas.

Bref, ce n'est pas une épreuve amusante mais elle est indispensable.

Et c'est là qu'intervient IndexMatic 2.
Si, si…!

20110708 indexmatik 01

Plusieurs manières de l'employer…
Une méthode à l'arrache… Genre :

- Pas de souci Cécile, tu me connais, j'ai tout prévu…

Et là, simple lancement d'IndexMatic 2 avec ses paramètres par défaut sur l'intégralité du texte avec emploi brutal de cet index…!

20110708 indexmatik 03

Ou, plus raffiné, première extraction brutale. Retraitement de tous les mots trouvés, genre je conserve ça, ça et ça et j'élimine le reste, la conversion de ces mots clés en une liste donnée à nouveau à IndexMatic 2 pour ne générer que l'index souhaité. Si vous avez par ailleurs saisi une liste lors de l'écriture, il suffit alors de nourrir IndexMatic 2 avec votre liste et cela revient au même.

Au même, pas véritablement…!

Lors de l'opération extraction brutale, IndexMatic 2 nous permet de lire une suite des mots issus de notre texte en mode alphabétique et donc de nous rendre compte des incohérences dans notre saisie (pratique, de nous indiquer même les pages où sont nichées ces incohérences… Merci qui…? Merci Marc…)…

C'est alors le moment de corriger des éléments qui ne nous avaient pas sauté aux yeux avant la relecture, d'harmoniser les conventions d'écriture comme "HTML" ou "html" et surtout de penser aux regroupements, à noter que certains termes au singulier comme au pluriel doivent être ensemble, etc.

C'est là ou IndexMatic 2 prend tout son sens en intégrant des regex et des règles de réécriture subtiles autant qu'habiles…! Et également de jouer sur les niveaux de l'index…

Un exemple (totalement emprunté à Marc car je suis une bille)…?

/(Daedalus touch|iA-Writer|Nebulous Notes)s?/ => Traitement de texte > $1
est interprété de cette manière en sortie…
Traitement de texte
iA-Writer 32, 37
Daedalus touch 10, 22-23, 35
Nebulous Notes 48-50, 64

Premier niveau, Traitement de texte et pas d'indication de folio
Seconds niveaux, les entrées indépendantes regroupées sous le premier niveau mais, cette fois-ci avec le foliotage.

20110708 indexmatik 04

Et hop…

20110708 indexmatik 05

La fenêtre du script bourrée d'options…

20110708 indexmatik 06

L'intérêt — bien sûr — est de pouvoir éditer sa liste de termes à traiter dans un simple traitement de texte, de préparer la mécanique (que l'on pourra réutiliser pour d'autres ouvrages par exemple…!) et de la faire lire/interpréter à IndexMatic 2…

20110708 indexmatik 07

L'auteur donne pas mal de pistes dans son PDF pour affiner le traitement et c'est réellement impressionnant de vitesse…

Bon, je sens déjà que certains lecteurs metteurs en page professionnels ou des auteurs piaffent tant ils sont en train de réaliser l'outil épatant qui leur est proposé, outil qui va leur permettre de réaliser désormais des index diaboliques et précis…!

Ensuite…?
À l'usage, brut de fonderie, c'est parfait d'autant qu'IndexMatic 2 propose des subtilités comme les flags (mais là, je vous laisse découvrir car je n'ai pas eu l'occasion de mettre réellement en pratique, or il n'y a que cela pour piger réellement)…

L'auteur prévoit déjà quelques améliorations pour une prochaine version dont un export des occurrences trouvées sans les folio. Pour ma part, j'ai demandé une option que je trouve assez pratique, celle des renvois simples dans l'index.

En gros, une option qui permette d'ajouter dans le fichier de préparation une information comme :
Saisie, voir Traitement de texte

Pour le moment la meilleure solution est de traiter son fichier de préparation dans un traitement de texte et de l'importer. L'auteur prévoit une option d'export des options de préparation depuis IndexMatic 2.

Il n'empêche que pour le moment, c'est décoiffant…!

Bon, j'ai juste deux mois de retard et pas changé grand chose de mon texte initial mais soyez assurés que j'y reviendrais…

Alors, pour cette rentrée, pensez à vous offrir quelques scripts décoiffants et pratiques dont, pour les graphistes, l'indispensable BookBarcode Pro que j'utilise quotidiennement. Et piochez également dans les pépites de indiscripts.com…

le 25/08/2011 à 18:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |