Urbanbike

Recherche | mode avancée

Soyez vu sur votre vélo

Option, piles ou dynamo…?

dans bosser n’importe où | brompton | dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

Jusqu’à présent, sur mon Brompton, j’étais en mode piles

Petites lampes avant et arrière à piles rechargeables. C’est pas cher mais cela a une grosse tendance à ne pas être toujours génialement fixé . Voire même se détacher lors du pliage et/ou dépliage du brom.

Et, au moment où l’on a besoin, à tomber en rade avec les piles à plat. Alors, même en se baladant avec un jeu de rechange, faut penser à bien recharger ces dernières, ne pas se gourer de jeu… Bref, galère si on n’est pas méthodique.

Or je ne suis pas méthodique pour ce genre de choses.

Cet été, avec les quelques séquences orageuses avec ciels gris et véritables interruptions de lumière solaire, nappes de brouillard en sus, j’ai pris conscience que mon éclairage n’était franchement pas à la hauteur sur les petites routes non éclairées.…!

Bref, que j’étais à la merci d’un conducteur distrait malgré mes catadioptres sur les pédales et mon timbre poste lumineux clignotant en guise de feu arrière.

Certes, se vêtir d’un gilet fluo, placer des bandes réfléchissantes sur le sac à dos sont des solutions de fortune efficaces mais c’est aussi éclairer de ce qui se passe devant, sur la route, qui pose problème à la campagne.

Et en ville…?

Idem, même avec des éléments qui clignotent, c’est pas le top pour être vu dans la circulation surtout à ces moments de bascule dans la journée, ceux dits entre chien et loup.

Bref, se rendre en rendez-vous client avec une chance sur deux de se retrouver écrabouillé, non…!!!

Du coup, disposant en direct des excellent conseils d’Hannibal Brompton (!), alias Vincent Burgeon, j’ai profité d’une révision générale — et indispensable — de mon vélo aux vélos parisiens pour faire faire le nécessaire.

Ces derniers m’ont rendu un vélo comme tout neuf…

@urbanbike

@urbanbike

Première résolution, essayer de maintenir le tout aussi propre toute l’année mais c’est pas gagné…!

Sinon, la pose de l’éclairage à l’avant donne ceci avec un catadioptre intégré dans le phare LED…

@urbanbike

C’est un LED B+M Lumotec IQ Cyo RT senso plus, choix des vélos parisiens approuvé par Vincent…

@urbanbike

Reliée à la fameuse dynamo SON K439 placée dans le moyeu…

@urbanbike

@urbanbike

Bon, déjà, ça éclaire bien, 60 Lux…! Ensuite, pas de risque que la dynamo saute en passant dans un nid de poule ou sur un caillou…

Mon test de nuit hier a été probant, j’ai pu rouler confortablement dans mon quartier et m’aventurer dans un vaste parking à ciel ouvert, non éclairé, surprenant quelques sportifs qui revenaient de leur footing en forêt pensant croiser une moto…!

Mieux, j’ai de la réserve, aucun risque de gag d’extinction des feux en m’arrêtant à un Stop…!

D’ailleurs, en prenant mon RER au retour de Paris hier, il m’a fallu attendre près de 5 bonnes minutes avant que mon feu rouge arrière finisse par s’éteindre…!

Monsieur, vous avez laissé votre feu allumé…

Ce dispositif d’éclairage est aussi une façon plus sérieuse de prendre sa place en ville, d’être bien perçu par les automobilistes dans la circulation. Là, difficile de prétendre ne pas nous avoir vu.

À propos de la couverture lumineuse de ces lampes, Vincent nous propose ce lien, un comparatif de Peter White Cycles qui en dit nettement plus en images…

En partant de la dernière photo de ce billet, vous avez la solution installée par Vincent sur son propre Brompton (un Supernova E3 Triple surpuissant…!) et, en remontant 5 images, ma nouvelle loupiotte…

Bon, ça un coût (faut avoir les moyeux (!!) pour être précis…) mais je comprends désormais l’insistance de Vincent sur ce paramètre clé en terme de sécurité. Relire ses billets dont celui-ci

Oui, ma peau de graphiste indépendant vaut bien ce type d’investissement. Bref, moi aussi j’ai vu la lumière…! (Private joke)

Ça tire…?

Je n’ai pas senti de différence notable avant et après l’usage de cette dynamo. Par contre, je me sens nettement plus d’attaque désormais pour circuler en ville cet hiver comme en soirée…!

Pour finir, cela va sans dire mais c’est mieux en le disant, merci aux vélos parisiens qui ont été hyper réactifs sur cette installation comme sur la révision.

le 15/09/2011 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |