Urbanbike

Recherche | mode avancée

Lightroom 5 par la pratique

Gilles Théophile

dans lire | photographie | pratique
par Jean-Christophe Courte

J'ai reçu cet ouvrage en me disant in petto que cela n'allait pas me servir. Je connais l'auteur via ses précédents ouvrages, quelques courriels échangés et son blog dédié à lightroom. Bref, cette chronique semblait couler de source.

Et puis, un doute.

Ben oui, je suis comme cela, dès que je doute, je creuse pour comprendre pourquoi je doute…!

Ayant mis à jour mon propre Lightroom en version 5, application que j'utilise depuis sa toute première version, je sais pertinemment que je n'ai pas poussé mes investigations très loin, juste heureux des quelques ajustements qui me semblent indispensables comme la gestion des poussières (…et ce, avant le passage de Zit sur le capteur du 1D mark II de Renaud. Oui, Zit, j'ai oublié de repasser par chez toi — message personnel).

Connaissant Gilles pour la précision et la clarté de ses explications, j'ai changé de méthode en commençant, non par le lire en diagonal comme à mon habitude, mais en le feuilletant de A à Z, dans l'ordre des folios. C'est à ces petits détails que je me rends compte que je vieillis !

Bref, je me suis souvenu qu'il n'y avait pas de meilleur guide que celui qui a fait l'effort de tout réviser, revoir, tester. Bien m'en a pris car je n'étais pas revenu dans les préférences depuis deux versions, pensant naïvement que c'était quasiment la même chose.

Oui, c'est quasiment la même chose… avec des tas de petites subtilités en plus…! Honte à moi !

Du coup, il est inutile d'expliquer que je me suis attelé à (tout) lire… Enfin, presque tout, l'aspect gestion des vidéos comme quelques exercices de base — que j'ai néanmoins survolé — n'étant pas ma tasse de café. Bon, je ne vais pas vous laisser entendre que j'au tout lu, je suis en train de l'écumer à mon rythme et il fait partie — avec un livre de Jamie Oliver, notez l'éclectisme…! — de ceux qui vont m'accompagner pendant cette période nommée vacances…

— Ben alors pourquoi en parles-tu…?

Nous avons tendance avec les applications que nous utilisons régulièrement à penser que nous en connaissons les aspects indispensables et que cela suffit à notre bonheur — ou productivité. C'est une grossière erreur car, sous une ergonomie qui semble identique en surface, pas mal de points phares s'améliorent, voire changent du tout au tout et, si l'on y prend pas garde, on continue à utiliser un produit plus puissant avec une efficacité moindre par méconnaissance de ces changements subtils, ce qui est paradoxal…!

Or, comme la lecture des premières pages m'a confirmé ce que j'écris dans le paragraphe précédent, autant ne pas perdre de temps et vous le recommander chaudement en parallèle de son blog. En effet, après la version 4, Adobe nous a publié une version 4.1 et les infos à propos des améliorations se trouvaient dans les pages de ce dernier.

Aussi, au lieu de fouiller à l'aveugle, le plus simple est de balayer en compagnie de Gilles cette application que j'ai, pour ma part, adopté au quotidien… De plus, l'auteur est compétent, pas de crainte…!

Oui, j'ai laissé tomber MediaPro (ex. iView puis Microsoft Expression Media) il y a deux ans après des semaines de test… À moins que ce ne soit l'inverse.

@urbanbike

Lightroom 5 par la pratique
Gilles Théophile
Eyrolles
9782212137293 | 26,00 €

image caddie

le 28/07/2013 à 18:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |