Urbanbike

Recherche | mode avancée

À propos de mes changements de bord !

Retour sur Editorial sur iPad

dans dans mon bocal | écrire
par Jean-Christophe Courte

Le fait d'écrire en Markdown permet à tout moment de puiser dans mon coffre les voiles les plus adaptées aux conditions de navigation. Ainsi hier, le passage aux Raccourcis made in Apple m'a surpris car l'application qui était parfaite le matin l'était un peu moins le soir. Du coup, j'adapte mon gréement en conséquence…!

À ceux qui trouvent mes changements de cap trop fréquents, sachez que j'ai l'habitude de tirer des bords en fonction de la mer et du vent pour atteindre ma destination. Sur un voilier, il n'y a jamais de route toute droite comme avec un super-tanker…!

@urbanbike

Vivre sans TextExpander…?

Je suis donc parti de l'idée de comment écrire sans TextExpander. Les derniers lecteurs qui somnolent en parcourant ce blog, ceux qui ont encore un peu d'énergie pour suivre mes pérégrinations savent à quel point je suis attaché à TextExpander. Mais à l'impossible nul n'est tenu, restons pragmatique car ce n'est pas Apple qui va changer de cap.

Certes, le fait d'avoir déplacé mes équivalents sur Raccourcis n'est certes pas la meilleure opération effectuée ces derniers temps mais, plus je réfléchis à cela, plus je reste persuadé que c'est nécessaire dans une vision à quelques mois.

Quelques bénéfices immédiats : comme tout est désormais lié à Raccourcis, je peux retrouver tout ce petit monde sur tous mes écrans et applications. Dont Editorial (voir cette ancienne chronique sur urbanbike) qui se basait pas mal sur TextExpander mais qui supporte très bien (…mieux que les autres…?!) ces Raccourcis.

Pour filer la métaphore maritime, pas inutile d'observer les risées, la hauteur des vagues, sentir la direction et la force du vent…! Et donc modifier le réglage de ses voiles.

@urbanbike

Je reconnais que ce qui me semblait au départ totalement anachronique s'avère à l'usage quasi indispensable dans l'optique d'écrire quotidiennement pour urbanbike, CQFD. Ainsi ce billet est, bien entendu, écrit de A à Z sur Editorial avec Raccourcis.

  • Premier point pratique, ajouter un équivalent se fait très simplement via les Réglages de l'iPad et c'est actif immédiatement. J'en avais oublié lors de mes transferts (…à moins qu'ils aient disparu lors de mes manipulations hasardeuses…!) et il m'a été facile de les recréer sur le champ.
  • Second point, Editorial est rapide (…pas les soucis de texte saccadé rencontrés ailleurs) et propose le contenu des Raccourcis aussi instantanément que précédemment ceux de TextExpander
  • Troisième point, le fait de disposer de plein de petits outils en plus dans son traitement de texte n'est pas désagréable, même s'il est nécessaire de faire le tri entre ce qui est réellement indispensable de ce qui reste du simple ressort d'une collection ! J'avais été assez critique) alors. Or, à l'usage, c'est pas mal de pouvoir depuis une sélection de texte lancer une recherche sur Google, trouver le lien ad hoc, le copier et l'utiliser dans son traitement de texte sans le quitter.
  • Enfin, Editorial offre par défaut ce mode hybrid comme Byword ou Write for iPad. Du coup, l'usage de la preview se fait rare.

Quid de mes autres voiles

Dans mon coffre se trouvent toujours plusieurs jeux. Daedalus touch pour mes fragments personnels, Day One pour mon carnet de bord et, bien sûr, Drafts, Nebulous Notes ainsi que Byword. Ce qui peut sembler être un renoncement pour un terrien ne l'est pas en mer. C'est à la vitesse des décisions que l'on évite d'être drossé sur le rivage.

@urbanbike

À suivre. Ou pas.

Et à lundi peut être… Là, Ping-Pong Time…!

le 23/11/2013 à 08:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |