Urbanbike

Recherche | mode avancée

À propos de l’usage du balisage Markdown dans vos textes… ou pas !

Créativité en quenouille ou non…?!

dans dans mon bocal | écrire | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Ce qui est amusant à propos du Markdown, c’est la propension qu’ont certains à faire de ce balisage alternatif une question existentielle et à prendre des positions vachement tranchées.

Je lis cela depuis dernières semaines dans des billets en anglais ramenés dans mes fils RSS.

Bref, il y a les pro Markdown (…hormis cela, point de salut…!) et désormais un courant de penseurs et auteurs qui croient — dur comme fer…! — que Markdown nuit à la créativité…

Ma position est claire : et si vous nous lâchiez un peu la grappe ?

J’apprécie le Markdown pour des tonnes de (très bonnes) raisons. Mais c’est une décision m’appartient, forgée sur mes propres usages. Et j’arrive à m’en passer…!

Je n’ai pas à vous conseiller d’écrire avec un stylet ou un crayon de bois, debout, couché, sur Opale de Rives 80 grammes ou Conqueror martelé glacier 100 grammes (mon choix…!)…

À vous de trouver votre méthode sur n’importe quel OS. Ou même via un retour à la frappe — chhtonk, chtonnnk, chtonk, chhtonk… gliiiingg, fffruuuu…! — sur une machine à écrire mécanique Underwood.

— hé, JC, tu n’es pas le dernier non plus, n’exagère pas…

Bien sûr… Pour ma part, j’accouche mes notes sous Drafts et sur iPad.

Le balisage Markdown ne me distrait pas contrairement aux conneries que je lis ça et là. Ma créativité n’est ni bafouée ni ralentie…!

Baliser m’offre des moments de pause pour refroidir mon liquide céphalo-rachidien comme naguère lors des longs moments d’enregistrement sous Microsoft Word…! Cela me permettait de réfléchir aux trucs à faire après… Rien n’a changé.

Mais…

Mais des experts fraichement débarqués nous expliquent désormais ce qu’il faut faire, penser, comment s’organiser, écrire en 3, 4, 5 étapes… Mieux, de rares développeurs prennent le relais (…et le melon qui va avec), (ré)inventent (sic…!)…

Pour ma part, je suis adepte de la méthode Dukown et mon Mac a ainsi perdu quelques kilos-octets de données…! Épatant…

Pour finir…

Sur urbanbike, j’évoque régulièrement balisage Markdown et outils disponibles mais ne vous vends rien…! Je vous saoule (un peu) avec mes expériences, point barre.

Vous êtes assez grands pour faire vos propres choix. Dont celui de cesser de me lire si besoin est.

Alors…? Ton avis…?! Markdown c’est rigolo dès lors que l’on a compris comment et pourquoi s’en servir… Mais on peut vivre sans jamais s’en soucier, si, si…!

le 28/12/2013 à 04:59 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |