Urbanbike

Recherche | mode avancée

À propos de Writer Pro sous OSX

Trois semaines après…

dans dans mon bocal | écrire | groummphh
par Jean-Christophe Courte

J’ai livré un avis d’utilisateur assez colère sur itunes à propos de Writer Pro. Je maintiens également ce que j’ai rédigé ici également après une semaine d’usage et de déceptions.

J’ai rédigé un brouillon de ce que j’ai pensé publier en français sur leur support (…un peu facile de devoir toujours s’exprimer en anglais, Google Translate fonctionne également en sens inverse)…

J’avais envie de livrer mon sentiment de simple client pas expert pour un rond, du style…

Si l’on fait fi de votre approche marketing et de sa petite musique de l’écriture (…nous n’écoutons manifestement pas la même…), Writer Pro est un bon produit à l’usage… Mais exclusivement sous OSX pour un francophone. Dans un premier temps, j’aimerais que vous vous souveniez que nous sommes en 2014, que tous vos clients ne sont pas tous auteurs de nouvelles ou romans. Qu’ils utilisent aussi Markdown, MultiMarkdown, ajoutent des liens et des images dans leurs textes avec des balises Markdown. Si, si…! Aussi, merci de songer à :

  • Ajouter une commande pour ajouter une URL sous OSX
  • Laisser l’utilisateur choisir SON balisage, d’opter entre _ et * .
  • Nous laisser organiser en les glissant verticalement la liste de nos notes textuelles quel que soit leur niveau de fraicheur (…note, write, edit) comme dans un simple mode Plan à la Microsoft Word !
  • Nous permettre d’exporter un ensemble de ces notes en un seul fichier…
  • Activer fissa le mode Syntax sous iOS pour d’autres langues.
  • Proposer sous iOS une barre additionnelle en sus pour baliser en Markdown
  • Etc, etc.

Ensuite…? À vous de nous surprendre… Et de (re)gagner notre confiance.

Néanmoins, et cela ne sera pas une surprise, je m’accroche, l’utilise dans la seule version qui fonctionne à ce jour, à savoir celle sous OSX.

Se relire sous différentes typos dans la même application

J’utilise son workflow (terme qui me fait sourire en l’état actuel) d’une manière qui n’est pas sans rappeler ce que je faisais bien avant l’arrivée de Writer Pro (sic !), celle d’ouvrir mes billets dans d’autres applications, histoire de changer de typographie et donc de mieux relire mon texte.

Sauf qu’ayant tendance à employer la même typo partout, du Adobe Source Code Pro sous MultiMarkdown Composer comme sur Byword sur OSX — et désormais sous Daedalus touch sous iOS —, ce n’était pas toujours efficace.

Si l’on bascule de Note à Write et ou Edit (…j’oublie carrément le mode Read qui est identique à Edit, toutes options d’écriture désactivées…), le point réellement positif est de changer instantanément… de typo et donc de rendu à l’écran.

Focus sous OSX uniquement

Ensuite, malgré un manque criant d’options pour baliser plus rapidement en Markdown (…voire du choix de la balise pour l’italique), je me suis remis à tester ce mode Focus notamment pour la recherche des conjonctions.

Merci à Apple d’avoir proposé ce mécanisme à tous les développeurs.

Et maintenant…?

Bref, je suis impatient de voir l’équipe de Writer Pro corriger rapidement ce produit sous iOS et OSX. Et, accessoirement, prendre en compte les retours des clients.

C’est à cette unique condition que cette application (…qui est loin d’être nulle, je me répète…) pourra rebondir.

Pour mémoire, on a tous le droit à l’erreur, tous le droit de se vautrer en beauté. Mais aussi tous le droit de tirer des leçons positives de ces expériences malheureuses… On me dit d’ailleurs qu’un certain Steve J. aurait lui aussi… Avant de rebondir.

le 07/01/2014 à 17:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |