Urbanbike

Recherche | mode avancée

Canon EOS M dans la poche | 6

EF-M 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM

dans ailleurs | dans mon bocal | photographie
par Jean-Christophe Courte

Je vais revenir 30 secondes en images sur le EF-M 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM. Jusqu’à présent, je privilégie le EF-M 22mm f/2 STM pour ses 105 grammes et ses dimensions réduites.

Mais, parfois, le zoom me manque ou, inversement, le recul…

Comme je suis encore tombé sur les boîtes de Canon EOS M là où vous la savez si vous me suivez sur Twitter, je suis reparti avec le EF-M 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM fourni dans le pack de base…

@urbanbike

Je vous avais dit que son IS (stabilisation) était excellent. Cela justifie de trimballer un objectif deux fois plus lourd et un poil plus encombrant.

@urbanbike

Bref, direction Viroflay avec ma fille…

@urbanbike

Et quelques rencontres…!

@urbanbike

De fait, tout dépend de la manière dont vous glissez le M ainsi couplé dans votre poche…

@urbanbike

À l’usage, facile à employer…

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

Bon, ce genre d’exploration urbaine, c’est souvent une dizaine de kilomètres à pied, emprunter des voies (…parfois, sans issue), des passages, des venelles, des passerelles…

@urbanbike

L’écran tactile (toujours 100 ISO, Mode P et RAW) permet des déclenchements convenables (certes, pas toujours dans le plus grand confort quand le soleil change d’intensité).

Même si l’AF reste le point faible en termes de réactivité, ça fonctionne quoi qu’en pensent les puristes. Une tape sur l’écran pour définir un point de référence pour l’AF et déclenchement dans la foulée, que demander de plus.

À l’usage, la prise de vue devient instinctive, mes mains ont trouvé une manière de l’envelopper sans déclenchements inutiles. Mieux, le boîtier s’éteint rapidement seul, ce qui me permet de conserver une très bonne autonomie.

@urbanbike

Bref, une fois rentré, reste à traiter ces RAW dans lightroom, retailler/recadrer un poil dans les 18 MP.

Pour moins de 300 €, optique + boite à pixels, cela reste un plan appréciable pour se limiter à 510 grammes en poche…

Bref, en mode balade ou ethnologue du quotidien, nez au vent, ne pas se balader avec un attirail lourd est un plus…

Et, dans certaines ruelles, sortir un boîtier banal, non connoté/vu comme professionnel, voire couteux est un avantage…

Dégainer son iPhone serait plus risqué…!

Pour mémoire :
Divers produits Canon chroniqués…

le 02/03/2014 à 18:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |