Urbanbike

Recherche | mode avancée

À quoi carburent mes écrans | 3

Un point traitements de texte…

dans dans mon bocal | écrire | outils
par Jean-Christophe Courte

Depuis ce billet, il est passé de l’eau sous les ponts…! Le nombre de produits a drastiquement chuté et j’ai commencé à éliminer sévèrement ce qui ne me servira plus, ma condition de pre-retraité pesant de tout son poids.

Les trois seules choses qui m’occupent sont, dans l’ordre, ma petite tribu, un peu d’écriture et quelques photos.

Pour la photo, l’emploi de l’application appareil photo ne mérite pas d’être mis en avant, mes images iphonesques sont ensuite traitées sous Adobe Lightroom.

Ma tribu n’a pas besoin d’application spécifique même si j’apprécie énormément Messages pour communiquer avec ma fille, transit pour lui rappeler l’heure de passage de son bus et, au risque de choquer tous ceux qui pensent que l’on est trop espionné, Mes amis qui me permet de suivre en direct livre ses déplacements (et réciproquement…!).

Reste les outils pour prendre des notes et écrire.

Comme je m’en suis déjà expliqué, façon de parler, j’emploie deux flux, l’un pour écrire des trucs plus personnels qui finiront à la corbeille, le second pour rédiger des petites chroniques d’humeur sur urbanbike.

flux personnel

Mes outils sont toujours les mêmes :

  • Ulysses III sur Macintosh
  • Daedalus touch sur iOS en attendant éventuellement une version Mobile de Ulysses développée par l’équipe autour de Marcus et Max.

Dans ce cadre ci, la synchro est assurée par iCloud.

flux des chroniques

C’est ici que cela devient plus aléatoire car cela dépend en fait de mon humeur. Un peu comme si je choisissais un matin d’écrire au crayon de papier et le lendemain un simple Bic ou un style à plume, un rotring

Ici, c’est DropBox qui assure la gestion de mes notes pour éviter qu’elles ne s’éparpillent dans quinze dossiers, un seul est donc à leur disposition ainsi qu’aux outils que je vais évoquer par la suite.

Par contre, pour ces deux flux, j’emploie des Raccourcis avec le dispositif (légèrement en rade en ce moment) d’Apple. Et avec plaisir depuis hier matin sans hoquets et partout où cette application est supportée, TextExpander. Le principe est simple, un équivalent au clavier permet de remplacer ce dernier par un mot ou une phrase.

Alors ? Comme je ne suis pas un professionnel de l’écriture, je me contente de tapoter sur des outils rudimentaires qui ajoutent quelques balises comme des * ou des #.

Pas de mise en forme de mes notes, que ce maquillage léger à base d’astérisques, de Citrus et de lait d’amende. Très reposant car n’irrite pas les doigts comme me l’a appris @dukown (sic…!). Mieux, offre aux textes ainsi saisis une taille sylphide…!

Bref, je résiste à ces produits professionnels, tel Microsoft Word, désormais disponible sur mon iPad — la référence worldwide en terme de traitement de texte — en location annuellement. À noter, mais je peux me tromper, que ce coût annuel est supérieur à l’ensemble de mes outils Markdown, tous écrans confondus que je traine depuis des années.

Mes derniers tournevis sont…:

  • Editorial que je trouve remarquable avec des workflows épatants mais, jusqu’à présent, que sous iPad. Et en stand-by depuis août, Ole nous avait promis une version pour fin février sans préciser l’année. Mais elle arrive incessamment en version 1.1 et pour iPhone de plus, avec du TaskPaper inside…!
  • TextCenter sous iOS qui s’améliore de version en version et que j’ai employé pour son fond gris foncé lors de l’écriture de ce billet.
  • Byword qui reste un splendide outil, notamment sous OSX avec des ajouts constants de Jorge et Rùben.
  • iA Writer sous iOS et OSX qui reste un très bon outil pour écrire sans se poser de question, vu qu’Oliver oublie de proposer une barre additionnelle pour le Markdown. Il semble que cela sera corrigé sur Writer Pro que j’ai abandonné pour le moment.
  • Nebulous Notes sous iOS même si TextExpander n’est plus connecté (un tweet de Philip me rassure sur ce plan, retour prévu…!)
  • Day One qui a statut un peu particulier car il emmagasine tant des notes personnelles (sorte de journal intime) que mes billets et qui s’ouvre désormais à de la publication en ligne (superbe évolution conduite par Paul, un produit basique à priori à son lancement, quel succès…)
  • Drafts véritable tour de contrôle pour dispatcher mes écrits même si TextCenter commence peu à peu à prendre le relais dans certains cas, ce tant que la barre additionnelle de Drafts restera aussi rustique (Greg emploie la même sous Phraseology, ce que je trouve dommageable aux deux produits). Mieux, TextCenter sait s’ouvrir dans Editorial et pousse la précision jusqu’à employer le titre du fichier original, ce qui m’évite d’avoir à recommencer (merci Marco).
  • MultiMarkdown Composer sur OSX qui est très impressionnant également et que Fletcher fait évoluer en y ajoutant les dernières options du MultiMarkdown.
  • et puis…

J’aurais pu ajouter à cette liste d’autres applications mais bon, on va dire que c’est mon top ten.

Voilà, vous savez tout (…ou presque !!).

À suivre…!

le 03/04/2014 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |