Urbanbike

Recherche | mode avancée

Intervertir les optiques

Casser la routine, adapter nos regards

dans ailleurs | autisme | dans mon bocal | photographie | potager
par Jean-Christophe Courte

Avec ma fille, nous changeons peu à peu les règles lors de nos safaris photo. Au lieu de conserver l’usage du Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM et donc des automatismes qui vont avec, comme je l’ai accompagné ces dernières semaines avec le EF 28mm f/1.8 USM et le EF 135mm f/2L USM , elle a acceptée d’essayer cette dernière optique.

Je reconnais que l’exercice n’est pas toujours simple car, avec le 135, pas question de s’approcher aussi près du sujet. Inversement, l’ouverture à f/2.2 voire f/2.0 est un exercice stimulant. D’autant que ce 135 pique monstrueusement à pleine ouverture.

Du coup, j’ai retrouvé quelques heures l’usage du EF 100mm f/2.8L Macro IS USM mais je me rends compte que ma manière de l’employer est différente : je n’ai pas oublié sa façon de procéder ni son reproche à propos de la dureté de mes clichés…!

J’ai, en toute conscience, corrigé ma gestion de diaphragme en ouvrant plus large qu’à mon habitude. Mais quand même plus fermé que sa propre pratique…!

Résultat, moins de douceur dans mes pixels que dans ses clichés mais son influence est patente. Comme quoi, j’apprends et j’écoute les remarques de cette mouflette de 17 ans.

Plus amusant, c’est elle qui m’indique un point de vue végétal à prendre en compte. D’ailleurs, il suffit de passer sur notre site (…oui, notre site car je la considère définitivement comme mon égale…!) pour découvrir des sujets traités avec des approches différentes. Très souvent, sans nous concerter, nous figeons les mêmes scènes.

@urbanbike

@urbanbike

Vous avez dit dureté…?

Bref, hier samedi matin, encore un chouette moment partagé ensemble. Nous avons évité le déluge matinal et courageusement pris la route du @potagerduroi sur non bromptons malgré des prévisions météo sinistres.

@urbanbike

Chance, le soleil nous attendait…

le 21/09/2014 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |