Urbanbike

Recherche | mode avancée

nikkor 600 mm f/4 | 1

Complétez votre équipement.

dans photographie | signé laurent
par Laurent Thion

Voilà, c'est probablement pendant que j'étais en train de prendre cette photo, au monopode, tout concentré à ma tâche, qu'un certain JC en a profité pour m'emprunter le Gitzo GT3320BS que j'avais également apporté ce jour-là !


image © urbanbike

Et, si j'ai bien compris, je ne risque pas de le revoir avant longtemps, surtout que ce même JC s'est réfugié carrément sur une île pour être bien certain que je lui cavalerai pas après ! Du coup, j'ai décidé, à la place du pied, de vous parler d'un autre accessoire photo incontournable, trop peu souvent cité, et que tout photographe amateur ou professionnel se doit de posséder en permanence au fond de son fourre-tout, son sac à dos ou sur son vélo pliant...

Non, ce n'est pas la poire en caoutchouc, ni la pièce de monnaie pour dévisser les plateaux rapides, ni la télécommande filaire...

C'est,
c'est...






























image © urbanbike

Mais oui, bien sûr ! C'est le Nikkor 600mm f/4 ED VR AF-S !

Pour éviter les changements intempestifs de boîtiers et d'objectifs (là, on monte l'appareil sur l'optique, et pas l'inverse !), je vous conseille de l'agrémenter, dès le départ et en permanence, de l'excellent Nikon D3S car on croirait presque qu'ils sont faits l'un pour l'autre (toutes les images présentées dans ce billet (et les suivants) sont réalisées avec cet ensemble, nous y reviendrons). L'ensemble dépasse les 6,3kg et se laisse oublier au fond du sac photo, prêt à bondir au moindre besoin.

Enfin, preque...

Il s'agit là d'une superbe optique qui continue d'époustoufler (et d'essouffler aussi, d'ailleurs) même après plusieurs milliers d'images réalisées avec.

On peut se servir de cet objectif pour la chasse aux grands fauves...

image © urbanbike

... et même y ajouter un multiplicateur de focale (quand c'est dangereux pendant la chasse aux souris), en l'occurrence le TC17II, ce qui donne une focale résultante de 1 000mm. Ci-dessous, une photographie réalisée avec TC17II à la distance minimale de mise au point AF (5 mètres en autofocus, 4,8 mètres en mise au point manuelle).

image © urbanbike

image © urbanbike
Recadrage à 100%

À noter : le commutateur du mode de fonctionnement du stabilisateur d'image, que l'on retrouve sur le 500mm f/4 et 400mm f/2,8 de la marque.

image © urbanbike
Le mode "normal" inclus en fait l'usage sur monopode et sur pied avec une tête non bloquée afin de suivre le sujet, vu la quasi impossibilité de travailler à la main levée avec un tel objet. Le mode "tripod" ne concerne que le traitement des vibrations résultant d'une utilisation sur pied mais sans mouvement de l'objectif pendant la prise de vue.

L'autofocus est particulièrement réactif. Je suis allé faire quelques essais en vraie grandeur sur les gros oiseaux, juste la veille d'une récente éruption volcanique...

image © urbanbike
image © urbanbike

Désolé de traiter, sur cet excellent blog, des petits accessoires lowcoast*, surtout en ces temps de crise financière, mais il en sera ainsi tant que je n'aurai pas récupéré mon pied GT3320BS (qui supporte, en passant, jusqu'à 18kg, ce qui le rend parfaitement utilisable avec le 600mm + D3S). Na ! :-)

*dépêchez-vous si vous voulez acheter plusieurs 600mm, les 60 jours Nikon se terminent le 15 mai.

image © urbanbike
Pied GT3320BS + rotule GH5380SQR

Et sur quoi je pose cet objectif, maintenant ?

image © urbanbike

À suivre...
Autres produits Nikon chroniqués par Laurent sur urbanbike…
Note de la rédaction : Laurent est l'auteur de deux livres de cas pratiques, le premier sur le Nikon D3 et le second sur le Nikon D300, deux ouvrages parus chez First.

le 27/04/2010 à 10:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Laurent Thion |