Urbanbike

Recherche | mode avancée

À quoi carburent mes écrans | 4

Dans le pot à crayons de mon iPad…

dans dans mon bocal | écrire | outils
par Jean-Christophe Courte

Comme l’an passé et suite au billet d’hier, rapide inventaire pour les deux lecteurs que cela peut intéresser…!

Avertissement : je conserve pieusement des tas de produits en rêvant — sans trop d’illusions — de les voir évoluer de façon fracassante. Dont un (…dixit certaines gazettes numériques bien informées) qui devrait décoiffer (c’était déjà la promesse de la première version). Attendons…

Bref, j’emploie à titre personnel les outils qui suivent (…listés dans le désordre) sous iOS

  • Day One qui reste la mémoire des événements de ma banale existence. Quand ai-je vu mon fiston et à quel endroit, quand me suis baladé avec ma fille. La photo réalisée avec l’iPhone et ajoutée au flot me donne la date, l’heure, l’emplacement d’un lieu, la température extérieure et même le nombre de pas. Partage entre iPhone, iPad et Macintosh. Indispensable pour pallier ma mémoire.
  • Ulysses for iPad, une application qui reste en permanente évolution et, ce, en parallèle de Ulysses for Mac. Il remplace l’excellent Daedalus touch car m’offre la coloration syntaxique et les balises du Markdown XL (malheureusement compatibles qu’avec elles-mêmes). Écrit ma dernière saga judiciaire de 330 pages en PDF (1330 feuillets plus tard, 605 000 caractères, 95 500 mots) mais souci pour exporter le tout, heureusement en Markdown…! Mais belles surprises et améliorations à venir… Certes, ne tourne pour le moment que que iPad (même que c’est écrit dessus) contrairement à Daedalus touch.
  • Editorial qui poursuit sa lancée, multiplie langages et workflows. Il a fini par récupèrer la saga évoquée au paragraphe précédent en un seul fichier que j’ai traité en CriticMarkup pour mes robes noires. J’ai failli l’utiliser tous les jours avec sa gestion de tâches au format TaskPaper mais Fantastical 2 est passé par là. Un workflow depuis Editorial ou Drafts 4 fait l’affaire pour créer des rappels. Hormis cela, Editorial est employé pour tous les billets sur Mac+ et urbanbike en relation avec Byword sous OSX. Rêve que Ulysses for iPad récupère certaines idées en terme d’ergonomie.
  • et bien entendu Drafts 4, mon carnet de notes à transformation, à barre additionnelle à actions. Une idée, un numéro de téléphone, une info. Ensuite, je dispatche, je ventile, j’élimine en mode Raoul…!

Bref, ces quatre produits au quotidien.

Je n’oublie pas iA Writer (…même s’il ne supporte pas TextExpander, ce qui a le don de m’agacer prodigieusement), Byword (plutôt sur Macintosh). Ou encore l’incomparable iThoughts pour mes cartes heuristiques.

reduc-450

Pour conclure l’inventaire de ce pot à crayons, ne pas omettre le coupe papiers, cure-dents, ôte-agraphes, tournevis… (et des meilleurs, et j’en passe…), à savoir TextExpander qui allège quotidiennement ma saisie de centaines et centaines de touches…! Tous les produits cités (hormis iA) supportent cette application qui échange ses sets d’équivalents via DropBox entre iOS et OSX.

Bref, que soient collectivement remerciés Greg, Ole, Scott, Marcus et Max, Paul, Ruben et Jorge, Oliver et tous ceux qui gravitent autour d’eux pour améliorer ces produits. Remarquez que la gente féminine n’est pas représentée, ce qui m’attriste toujours…

le 17/06/2015 à 07:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |