Urbanbike

Recherche | mode avancée

Longue marche 1

D'Istanbul à Dohoubayezit à pied…

dans ailleurs | lire
par Jean-Christophe Courte

image

Au lieu de prendre le temps de vivre en charentaises avec l'arrivée de la retraite, c'est l’histoire d'un homme qui décide en 1999, à 61 ans et des poussières, de suivre la route de la soie, d'Istantbul à Xian en Chine… Le premier tome que je viens de dévorer est sa traversée de 1700 kilomètres à pied de l'Anatolie, parmi les rebelles Kurdes et l'armée turque sur le qui-vive… Bernard Ollivier n'est pas un écrivain au sens habituel du mot… Il nous livre son carnet de voyage, ses notes, ses réflexions intimes (et vous découvrirez que les pieds sont importants), ses emballements et ses peurs…

Bref, j'ai vécu par son texte son aventure sur les routes de Turquie, sa fatigue, les paysages, les contrôles policiers, les tentatives de vol (il y a des copquins dans tous les pays du monde) comme les manifestations d’hospitalité des paysans ou des villageois. Et je pense que c'est surtout ce qu'il faut retenir. Quelle belle leçon que nous donnent ces gens qui n'ont rien et qui interpellent le marcheur pour lui proposer de partager leur maigre repas… Le sens de l'hospitalité de villageois qui laissent leur chambre, leur lit à ce type qu'ils ne connaissent pas mais qu'ils accueillent comme un frère. Bernard Ollivier ne parle pas turc ou si peu. Les gestes, un peu d'anglais, de turc et de français suffisent à chaque étape.
Et les turcs toujours prêts à le transporter en voiture alors que lui ne désire qu'une seule chose : faire la route de la soie à pied !
C'est aussi le constat d'un pays qui oublie sa propre histoire, qui voit ses caravansérails disparaître, ruinés ou bétonnés…

Bref, un superbe récit superbement bien écrit (Ollivier fut un journaliste économique renommé dans sa "vie d'avant"…) et qui nous pose du coup pas mal de questions sur notre propre relation à l'autre. Sans angélisme, juste le constat quotidien de ce qui se fait en Turquie et pas ailleurs…

A près avoir terminé ce premier tome hier, j'ai commandé le soir même les deux autres tomes, ce qui me rassure car la fin de ce premier opus se termine assez mal. Mais, le bougre, il a repris la route et est allé au bout de son rêve. Et à pied.

Longue marche image
1. Traverser l'Anatolie
Bernard Ollivier
Phébus Libretto
9,90 €
Ean : 9782752900784


Lecteurs: à lire et à faire lire…
Pérennité : universelle
Jargon : superbement rédigé

Et photo faite ce matin dans des conditions médiocres de lumière (toujours dans ma cuisine !)…

image

le 07/12/2005 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |