Urbanbike

Recherche | mode avancée

DASS

Chronique ordinaire pour des mômes peu ordinaires

dans autisme
par Jean-Christophe Courte

Je ne vais pas vous raconter ma vie mais je vais tous les dimanches à la piscine avec ma fille. Je rencontre assez fréquemment dans cette même piscine des gamines de la DASS de Versailles. Ces mômes de 10 à 15 ans sont placées d’office à la DASS suite à une décision administrative d’urgence (pas la peine de commenter, c’est généralement dur, famille en difficulté, chômage, alcool, violences…).

Elles sont donc hébergées dans un foyer d’urgence à Versailles (à côté de l’octroi, avenue de Paris) jusqu’à nouvel ordre.

Or ce foyer, hormis les éducateurs qui font un super boulot (mais les vocations manquent d’autant que c’est un job à plein temps), c’est à peine plus rigolo qu’Alcatraz.

Soit elles trouvent une famille d’accueil (meilleur des cas) soit c’est un autre foyer avec sortie à 18 ans…

Bref, ces mômes sont adorables avec un avenir assez sombre à la clé. Ma fille, est copine avec B., une môme de 12 ans adorable, jolie comme tout, autiste et retardée mentale. Notez que c’est assez logique. Ma fille est autiste.

Sauf que, quand on a terminé de rigoler à la piscine, ma fille rentre à la maison et retrouve son iMac, ses CD, sa famille et sa maison…

Bref, quand on voit ces mouflettes, on a envie de les aider car elles sont natures, solidaires, sympas. Et définitivement disqualifiées dans la vie malgré leurs capacités… car même si B. est un peu secouée, elles ont toutes des personnalités intéressantes (il le faut pour supporter ce qu’elles ont enduré).

Et question budget, c’est super, il n’y a rien pour elles.

Du coup (en fait, j’y pense depuis pas mal de semaines), je me suis dit qu’il fallait aider ce groupe de gamines (et les autres, CQFD)… Et les aider, c’est pas que de faire un chèque ou d’en récupérer une une semaine…

C’est aussi les ouvrir sur le monde et sur des outils d’éducation, pas qu’a leur apprendre à faire du tricot même si c’est déjà cela…

Aussi, si vous avez un vieux Mac en état de marche sous OS 9, des CD-Roms de jeu que vos propres enfants n’utilisent plus, vous savez ce que vous pouvez faire. Et si ce n’est pas un mac, mais un puzzle complet de 3000 pièces, des jouets en bon état (pour des mômes au dessus de 10 ans, j’insiste), vous connaissez désormais leur prochaine destination (où vous m’écrivez : mon e.mail est en dessous).

J’envisage d’autres actions. Et vous ?

le 08/02/2004 à 16:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |