Urbanbike

Recherche | mode avancée

Avis de tempête avec Weather4D 2.0 sous iOS…!!

l'application météo qui décoiffe et incite à naviguer…

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | outils | pratique | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Depuis peu de temps, une nouvelle version de WeatherPro, Weather4D 2.0 ⚑ (49,99 €), est disponible sur iPad et iPhone. Elle est développée comme ses soeurs par Olivier Bouyssou.

Weather4D 2.0 ne succède pas à la version originelle, Weather4D ⚑ (10,99 €) qui est dédiée à la météo et reste à un prix accessible à tout à chacun.

De fait, cette version 2.0 reprend des pans entiers de la version pro, Weather4D Pro ⚑ (33,99 €) qui est orientée météo et routage, mais celle-ci ajoute clairement une nouvelle composante, celle de la navigation.

Pour ceux qui possèdent Weather4D Pro, les abonnements utilisés dans cette dernière (prévisions à mailles fines) sont bien évidemment reconductibles dans Weather4D 2.0, CQFD.

Navigation ?

Si vous êtes marin, la première chose à faire est de télécharger ce que l’on peut qualifier sans aucun doute de mode d’emploi illustré et interactif avec près de 40 vidéos et autant d’illustrations.

Attention, cet iBook gratuitNavigation & routage météo — va occuper près de 1,7 Go et est écrit à la fois par le developpeur et par Francis Fustier.

Du coup, nombre d’explications dont les subtilités à propos des divers modèles météo disponibles et leurs prévisions dans le temps permettent de mieux comprendre le but de cette version orientée mer. Et choisir les bons modèles météo si vous effectuez les déplacements d’île en île…

Même si vous n’achetez pas par la suite Weather4D 2.0, la lecture de la soixantaine de pages (…surtout les vingt premières) risque de vous faire changer d’avis et, surtout, de vous apprendre une série de petites choses qui s’avèrent clés pour utiliser au mieux Weather4D 2.0.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les aspects techniques de cette app sans télécharger ce lourd iBook (!), je vous engage alors à jeter un oeil (et même deux…) sur Weather4D 2.0 revisite la navigation sur iPad, un long billet écrit par Francis Fustier lui-même.

Aussi, ce qui suit n’est une rapide prise en mains sur un iPhone 6s+ puis sur un iPad Air 2 effectuée par un simple amoureux de la mer, généralement en balade sur les sentiers côtiers mais rarement sur l’eau.

Sur iPhone…

Là, j’avoue que le iPhone 6s+ est à nouveau époustouflant avec ce type d’application… Explications a minima, juste pour vous montrer comment ça fonctionne à la louche pour ce que je comprends…

reduc-450

Rappel, les images sont nettement plus grandes, les ouvrir dans un onglet si besoin est…

  • Au démarrage, Weather4D 2.0 recharge la dernière carte que vous avez utilisée (ici, une que j’ai ciblée sur le Morbihan, va savoir pourquoi…) et, surtout, recharge les derniers modèles météo. Plus la carte est spacieuse, plus le nombre de données à importer pour les 36 heures du modèle Arome (mon exemple) est important… S’en souvenir et avoir de la 4G localement…
  • Bien entendu, ce qui est aussi important c’est de savoir au dessus de quoi on navigue et les réglages des cartes permettent d’accéder à celles du SHOM

reduc-450

  • du coup, vous pouvez opter pour ces dernières et ainsi avoir toutes les informations pour naviguer… Choisir ce fond de carte, ce que vous voulez visualiser sur cette carte (le masque du vent par exemple (…avec des barbules ou des flèches, ne prenez pas peur en découvrant les options…!), puis glisser le doigt sur la carte pour suivre le temps qu’il fera dans les heures à venir…

reduc-450

  • Un appui sur l’un des boutons en haut d’écran permet d’afficher le graph (ici sur 36 heures) de la CAPE (risque d’orage) et de trouver immédiatement l’info à l’heure souhaitée… Certes, mais pour quel point de référence (ici le centre de l’écran)…? Je vais y revenir…

reduc-450

  • Comme vous pouviez le voir sur les écrans précédents, une icône avec 9 petits carrées est visible en haut à gauche de l’écran. C’est l’accès aux cartes mémorisés, soit par défaut, soit par vos soins. Et c’est ici que vous retrouvez ma zone géographique axée sur le Morbihan ainsi que les modèles météo qui seront téléchargés. Bien entendu, on ne télécharge pas les mêmes infos au large de la Bretagne que sur la Méditerranée…
  • Notez que vous pouvez ajouter et éditer autant de modèles que souhaitez (avec l’incidence poids de fichiers à télécharger au lancement de l’application ou lors des mises à jour météo…).

reduc-450

  • Après ce retour sur le choix de la carte, revenons sur le choix de la cible de référence : en gros, vos infos météos, vous les voulez pour un point précis… À vous de rentrer les cibles (lieux) et ainsi relier toutes les infos disponibles à un port (ici, Saint-Gildas à Houat).

reduc-450

Sur iPad…!

Il semble que ce soit essentiellement sur des iPads récents, ceux capables d’afficher simultanément deux fenêtres (navigation et prévisions météo) que l’application, lors d’une navigation, délivre toute sa puissance…!

reduc-450

  • Là, pas de problème, la taille de l’écran rend la perception des infos nettement plus agréable…!! (nous sommes toujours à Saint-Gildas, Houat mais copies d’écran réalisées la veille de celles sur iPhone)

reduc-450

  • Et le partage en deux écrans prend ici tout son sens…

reduc-450

  • je ne vais pas singer les besoins d’un véritable marin mais notez déjà les zooms différents et les infos différentes (toujours avec un fond de carte SHOM)

reduc-450

  • Je termine sur cette localisation qui me rappelle de chouettes souvenirs avec mes mômes… Pour la partie navigation et conduite du bateau, tout est expliqué dans le gros iBooks cite au départ de ce billet, celui de Olivier Bouyssou et Francis Fustier.

reduc-450

J’ai bien assimilé le Principe de Peter pour savoir m’arrêter à temps… Et partir avant le grain…!

Bonne découverte de cette application qui intéressera tous ceux qui naviguent…

  • Weather4D 2.0 ⚑ (49,99 €) (sur iPad et iPhone) + options supplémentaires en fonction de vos besoins…

le 13/12/2015 à 12:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |