Urbanbike

Recherche | mode avancée

TL;DR : Gérer plusieurs flux avec Day One sous Mac, iPad ou iPhone…

Prochainement, une version 2.x re-dou-table…!

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | mémoire | outils
par Jean-Christophe Courte

Depuis la fin 2015, je participe à la beta de la prochaine version de Day One. En tant qu’utilisateur quotidien — lire ce billet d’octobre 2011, j’ai apprécié cette invitation1.
Samedi matin, un courriel des développeurs me laisse carte blanche pour en causer enfin2.
Dont acte.

Encore en beta…

Ce qui suit porte sur la dernière beta en ma possession, la 10 qui reflète à n % le produit final…

C’est à partir de la quatrième beta que j’ai apprécié cette version. Car, dans la palanquée de nouveautés, il y avait une option qui ne m’a pas enchantée, celle d’un stockage propriétaire géré par Day One. Certes, c’est optionnel dans la version Classic de Day One. Mais avec la 2.x, un seul mode de sauvegarde et de synchronisation est disponible.

Or j’apprécie d’être autonome, de pouvoir poser mes données où je le souhaite, que ce soit sur iCloud ou DropBox. Ce fut d’autant plus agaçant au départ que la synchronisation de mon flux sur l’iPhone avait du mal à atterrir sur l’iPad ou sur le Mac. Certes, c’est à cela que servent ces betas, de test en grandeur nature d’autant que j’ai carrément converti l’intégralité de mon historique vers cette nouvelle version et décidé de ne remplir que cette version… Inutile de vous dire que j’ai apprécié TestFlight pour remonter mes soucis.

Illustration sous iPhone en quelques copies d’écran…

Bon, abandonnez de suite si vous détestez les longs billets, il y a 30 copies d’écran…

Avantage iPhone, 3D Touch et Touch ID…

reduc-450

  • Si vous disposez d’un iPhone récent comme un iPhone 6s+, vous allez apprécier 3D Touch pour créer encore plus vite une nouvelle entrée dans Day One. Sans oublier l’ouverture de Day One avec la gestion de l’empreinte et Touch ID.

reduc-450

– A priori, sous iPhone 6s+, rien ne semble avoir changé au démarrage. Par défaut, Day One affiche les entrées bleues du Journal comme sur une version Classic. Un appui en haut permet d’accéder à tous les journaux.

Multi-flux, multi-journaux…

Voilà l’une des avancées les plus intéressantes, celle de gérer plusieurs journaux en parallèle dans une même version de Day One.

Toute entrée peut aisément passer d’un journal à un autre à tout moment (j’y reviendrais au cours de ce billet…). Bref, pas d’inquiétudes, changer d’avis est possible…!

Day One propose d’attribuer un code couleur à chaque journal. Le premier journal conservera (par défaut mais pas immuable…) le bleu propre à Day One, et il vous restera à attribuer une autre couleur au suivant, etc.

Notez que vous aurez tout le loisir de modifier le nom de chaque journal ainsi que sa couleur ultérieurement en l’éditant…

Toutes les entrées peuvent être rassemblées dans un ensemble unique (gris) et ordonnées chronologiquement, quelque soient les journaux auxquels elles appartiennent.

Jusqu’à 10 images par entrée…

Du coup, j’apprécie de pouvoir piocher sur le iPhone dans mon album et choisir jusqu’à 10 images à placer dans une entrée…

reduc-450

  • Créer une nouvelle entrée est toujours aussi simple. Pour ma part, je pars fréquemment des photos prises dans l’iPhone avec des applications comme Provoke ⚑, ProCam ⚑ ou ProCamera ⚑, photos horodatées et géolocalisées… Facile de voir celles prises en compte et Day One vous indique le nombre d’images que vous pouvez encore glisser dans votre article…!

En fait, je dépasse rarement deux/trois images par entrée en moyenne. Et je garde l’option des images ancrées dans mon serveur FTP.

reduc-450

  • le temps de synchroniser et hop, les voici en place… Reste à saisir du texte. Ou pas…!
Markdown et barre additionnelle…

Les développeurs avaient fait l’impasse sur la barre additionnelle sous iOS pour baliser en Markdown. Je ne pense pas avoir été le seul à réagir et la beta 8 sous iOS a été une chouette surprise en la proposant d’une manière fort élégante, c’est à dire en substituant la barre d’origine par une barre de balisage Markdown …uniquement si vous en aviez besoin.

reduc-450

  • sauf qu’elle ne se voit pas de suite, étant affichée en filigrane dans le bloc texte…

Certes, il est toujours possible d’écrire dans Drafts 4 ⚑ ou Editorial ⚑ sous iOS, dans Byword ⚑ sous OSX, et via un simple copier coller, ajouter du Markdown dans Day One. Mais proposer cette solution de balisage minimal au sein de ce traitement de texte est impeccable.

Pour un balisage plus technique, à vous d’apprendre les quelques balises pour ajouter une note en base de page ou un lien image. Pas de coloration syntaxique lors de la saisie d’un billet sous iOS.

reduc-450

  • La CSS de Day One affiche très proprement votre saisie balisée ainsi que les images…
Tags, localisation…

reduc-450

  • la barre additionnelle permet d’accéder à pas mal d’options et de changer la localisation si vous avez incorporé plusieurs images, par forcement toutes prises toutes au même endroit… Idem pour l’heure de l’entrée, vous pouvez l’ajuster en fonction des informations EXIF des photos…

reduc-450

  • Idem pour ajouter des tags en série. Et, in fine, sélectionner dans quel flux placer votre entrée (qui, par défaut, est dans le Journal de base)
Nombre de pas et activité

Comme toutes mes entrées Day One démarrent de mon iPhone, depuis le 5 puis le 6, mon nombre de pas est automatiquement transmis à Day One. Plus besoin de forcer l’import de cette information sur le iPhone 6s+, elle s’intègre automatiquement au même titre que la température et les données Météo de la localisation de l’entrée… Si vous l’acceptez, bien entendu.

reduc-450

  • Si vous disposez d’un iPhone récent, ce même nombre de pas est visible dans la fiche récapitulative avec toutes les autres options. Notez que vous pouvez opérer tous les changements souhaités depuis cette fiche….
    Après validation, la nouvelle entrée apparait dans le flux (ici, le flux global car demandé par mes soins) avec une info sur le nombre de photos contenues…
Utiliser la localisation des photos pour dispatcher

Voici une option que vous n’utiliserez pas tous les jours mais qui vous sera assurément pratique, voire indispensable, lors du passage de Classic à la 2.0 et à la redistribution de votre unique journal vers plusieurs.

Dons mon cas, je distingue désormais le flux quotidien des notes de voyage. J’ai donc créé un journal nommé balades qui a pour objectif de regrouper toutes nos déplacements en famille.

reduc-450

  • la carte permet de voir toutes les images disposées géographiquement…

reduc-450

  • En zoomant sur la carte, on arrive à visualiser des regroupements de photos. Un appui sur le large bouton en bas et hop, vous n’affichez que la liste restreinte des entrées correspondantes…

reduc-450

  • vous pouvez afficher toutes les photos liées à ces entrées ou visualiser le calendrier… Dans la couleur du journal, CQFD.
Changer de journal accessoirement…?

Bon, c’est déjà fait dans mon flux mais je vous indique le mode opératoire qui a pas mal évolué entre les betas… je ne retrouve pas une option pour glisser toute la liste d’un coup vers un autre journal via le iPhone 6s+.

reduc-450

  • on part de la carte (ici volontairement réduite…) vers le la zone souhaité (Rome et 35 vues dans les billets). Un appui sur le grand bouton en bas…

reduc-450

  • …affiche la liste des entrées… : un glissement du doigt vers la gauche dévoile une série d’icônes et celle du centre affiche la liste des fichiers. Validez le journal souhaité. Cela se fait individuellement.

reduc-450

  • Pendant qu’on y est, un appui sur le nom du billet affiche son contenu. Mais sur un iPhone supportant 3D Touch, c’est plus rapide au prix d’une légère anamorphose de l’image.
Un calendrier en couleurs

reduc-450

  • Si vous utilisez plusieurs flux, la couleur vous aidera. Si lors d’une journée vous regroupez des entrées appartenant à deux flux au minimum, la case sera grise (couleur de toutes les entrées). Notez aussi que vous pouvez chercher avec plus de précision au appuyant sur le bouton tag.
Ajouter des tags à tout moment…

Nul besoin d’ouvrir les fichiers pour leur attribuer des tags. Comme pour le changement de journal (voir plus haut)…

reduc-450

  • un déplacement vers la gauche affiche une barre d’ncônes…

reduc-450

  • À vous la mise en favoris, les tags, le changement de flux (journal) ou la poubelle…! Ou encore l’envoi par Mail, vers Twitter ou en PDF.
Textexpander, typo et taille…

reduc-450

  • Dans les préférences (engrenages en haut à droite sur les écrans précédents), nombre d’options connues plus, désormais, l’activation (ou non) de la barre Markdown, TextExpander.

Et le choix de la typo de travail ainsi que sa taille restent à votre discrétion. Sans oublier l’inscription au nuage et donc à la synchro de Day One. Ainsi que des rappels, incitations à écrire…

Se souvenir que Day One vous propose d’ajouter ces rappels quotidiens pour vous inciter à écrire… Pratique pour ceux qui ont besoin d’écrire à heures fixes… Pour ma part, je trouve cela inutile, écrire doit un acte spontané et une simple prise de vue est souvent une note photographique à accompagner d’un texte…

Dès l’origine, les versions iOS sont dotées de la possibilité d’ajouter un mot de passe pour accéder à votre journal. Mais depuis que Touch ID est disponible, c’est encore mieux, une pression du doigt et hop…

Export de votre journal en PDF

Pour mémoire, toujours la possibilité d’exporter en PDF avec les images.

reduc-450

  • Choix de la période et/ou des journaux (ou sur tags) et création d’un fichier PDF…

reduc-450

  • D’un poids certain (sic !!) qu’il sera bon d’exporte, non par Mail, mais glisser dans un cloud (ou expédier via FTP)

reduc-450

  • Dans mon cas, Transmit ⚑. À la fin de l’export, pensez à supprimer le lourd fichier PDF de votre iPhone s’il est truffé d’images…!
Exports plus élaborés depuis OSX

Seuls les utilisateurs disposant de la version Day One sous OSX peuvent exporter en Markdown leurs données. Ceux sur iOS se contenteront d’un outil de création de PDF.

Créer un nouveau journal via les préférences…

reduc-450

  • Une autre méthode depuis les préférences…

Sur Macintosh…

reduc-450

  • Onglet optionnel latéral pour accéder aux divers journaux, double panneau pour éditer le billet en regard de la TimeLine.

reduc-450

  • Ou affichage sur une colonne (ici, regroupées dans ce billet pour limiter les copies d’écran)

reduc-450

  • Bref, élégant avec des boutons en tête pour passer d’un panneau à un autre…

Sur iPad…

Un air de famille avec le reste…

reduc-450

reduc-450

reduc-450

Bref, tout ce que vous avez déjà lu pour l’iPhone est disponible de la même manière sur l’iPad…

Alors, Classic ou Version 2…?

Day One n’abandonne pas pour autant la version classique dans un premier temps. La version 2 n’intéressera pas tous les utilisateurs et il sera temps de basculer ultérieurement.

Mais ma seule crainte — j’y reviens — réside dans le choix de la synchronisation qui n’est plus laissée au choix au seul utilisateur mais nécessite de passer par les serveurs de Day One. Cela s’explique par la nouvelle architecture de données propre à cette version 2 à multiples journaux, à ces dix images possibles par billet et, déjà amorcée dans la version classique, la publication de certains billets sur le net via un service propre à Day One.

Quid de plus de la sécurité…? Or si ce sont des écrits intimes, cela peut vite devenir intenable…!

reduc-450

  • Pour finir, se souvenir que Day One est un excellent traitement de texte Markdown et pas qu’un simple journal à usage intime…! Mais seule la version OSX permet (pour l’instant) d’exporter un flux complet en un gros fichier Markdown.

À suivre car il y a plein de subtilités et cas de figure, notamment dans la version OSX.

Dernière précision : je ne sais pas quand sort cette version ni son prix… et ce qui est dans ces pages correspond à la beta 10, il se peut que certains points changent encore dont l’histoire de la sélection d’une liste de billets pour un changement de journal…


  1. …avec plus de 3000 billets étagés sur quelques années et près de 1200 images associées (sans parler de celles liées depuis mon serveur), disons que je suis un utilisateur moyen, à jeu égal avec ma fille qui l’emploie quotidiennement de son côté et pense rester sur la version classique pour le moment. 

  2. J’aime bien l’acronyme TL;DR. Merci de faire court ! (chez moi c’est une seconde nature, rapport à mon patronyme) 

le 09/01/2016 à 18:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |