Urbanbike

Recherche | mode avancée

7200 tours et silencieux…

Disques G Tech

dans pratique
par Jean-Christophe Courte

image

Confronté à des problèmes de stockage, je me suis résolu à acquérir de nouveaux disques pour ne recevoir que les photos (les miennes à 90 %)… J’ai acquis via Pertec deux G-Drive Q (pour Quad Interface) qui offrent nombre d’options de confort comme des connexions USB 2.0, du FireWire 400 et 800 et même du eSATA. Les disques sont ultra-rapides (7200 tours pour des disques SATA II avec 16 Mo de cache), beaux (…un design qui se marie bien avec les BiPro G5 d’Apple) et surtout incroyablement silencieux…! Sans oublier deux ans de garantie. Bref, j’ai retrouvé 60 Go de libre sur ma machine, mis en place des procédures de backup entre tous mes disques (merci Synchronize! Pro X)… Et surtout je dispose enfin de place pour avoir côte à côte mes fichiers RAW et leurs extraits en JPG après passage dans Capture One, CameraRAW et/ou DxO… Ces disques existent également en noir. Je les ai acquis couleur acier (comme le G5) et je les ai placés sous mes autres disques de travail, le but n’est pas de faire dans l’esthétique mais dans le pratique… Bon les prix sont élevés mais tout dépend du prix que vous donnez à vos sauvegardes… Distribution : Pertec (voir la page téléchargement pour accéder au catalogue G-Tech en .pdf). Défauts…? Je n’aime pas trop la connexion électrique multi-broches très US. Hormis cela le paquet de câbles et de boîtiers d’alimentation, c’est mon problème…! Mais il est rare que plus de deux disques soient allumés en même temps, donc je n’ai pas besoin d’avoir autant d’alims que de disques… Mes quatre disques au dessus des G-Tech sont des Siwara, des disques ultra solides que fabriquait à l’époque Jean-Christophe Istin à La Rochelle. Et JC est désormais chez Pertec, CQFD. Note du 13/10/06 : Ne pas oublier de décocher dans les économies d’énergie l’option Suspendre dès que possible l’activité des disques durs…!! Hummmm…

le 18/05/2006 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |