Urbanbike

Recherche | mode avancée

Reflex ou mirrorless : pourquoi choisir ?

Le photographe n'est pas une mule !

dans dans mon bocal | photographie | signé regis | vieillir
par Regis Corbet

La photo doit être et rester un plaisir, et voyager avec des kilos de matériel nuit gravement à ce plaisir. Je me souviens d’un séjour en Corse où le sac photo affichait les 8 kilos sur la balance.

Au poids du sac s’ajoute chaque jour un peu plus, le poids des années, c’est la raison pour laquelle je me suis résolu, il y a quelques mois, à laisser mon reflex au placard, et lui préférer pour le voyage un appareil plus compact.

Une préférence pour les focales fixes me laissait le choix entre des compacts « premium » et les mirrorless. J’ai écarté la première option, car tous offrent des focales 35mm en équivalent plein format, ce qui n’est pas ma tasse de thé. Ce serait donc un mirrorless (un « sans miroir » pour Monsieur Toubon).

D’abord je pensais aux Fuji X, système terriblement séduisant, mais prix des optiques dissuasif. Les Canon M et Samsung NX… pas de viseur. Les Sony avaient beaucoup d’arguments sur le papier, mais là au contraire le charme n’opérait pas.

Finalement, sur le conseil d’un ami photographe, je me suis intéressé aux Olympus, et c’est au final le choix que j’ai retenu, pour leur compacité, un ticket d’entrée abordable, et un choix d’optiques de qualité accessible sans se ruiner. L’argument final étant que le choix d’un mirrorless APS-C (Sony ou Fuji), m’amènerait forcément un jour à devoir faire un choix entre les deux systèmes. Avec le micro 4/3 je choisis de ne pas avoir à choisir. Le grand écart entre la taille du capteur des micro 4/3, et celui des plein-formats (presque 4 fois plus grand), que j’utilise depuis un certain temps et que je compte bien continuer à utiliser, crée une différence nette entre les 2 systèmes.

Oui, mais me dirons certains, le micro 4/3 c’est une profondeur de champ beaucoup plus grande. Ce à quoi je réponds par un test très simple en photographiant la même scène avec un plein-format équipé d’un 85mm F/1.8, et un micro 4/3 équipé d’un 45mm F/1.8, soit à peu près le même angle de vue, à vous de juger de l’importance de la différence entre les deux.

reduc-450

  • micro 4/3 équipé d’un 45mm F/1.8

reduc-450

  • plein-format équipé d’un 85mm F/1.8

reduc-450

reduc-450

  • et on recommence…!

reduc-450

reduc-450

reduc-450

reduc-450

reduc-450

reduc-450

Ce dont vous pourrez juger également c’est la différence de taille et de poids entre les 2 combinaisons, il n’y a pas… photo…!

reduc-450

reduc-450

reduc-450

reduc-450

Voici donc, en résumé, les raisons qui ont guidé mon choix. Chacun a, ou s’impose ses contraintes, et place le curseur à sa convenance, mais je pense qu’il est un fait indiscutable que le meilleur appareil photo, c’est celui qu’on a entre les mains à l’instant décisif, pas celui qui est resté à la maison parce que trop lourd ou encombrant.

le 11/06/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Regis Corbet |