Urbanbike

Recherche | mode avancée

Défragmentés

Jour laotien

dans ailleurs
par Michaël Thévenet

image

Long silence cette deuxième année laotienne où s'infiltre et s'installe en nous quelque valeur centrale d'ici, nonchalance. La vie serait toute de quotidien vécu à et dans l'instant, hors la régulation de l'école. Filèrent saisons sèche et fraîche, chaude et sèche jusqu'au retour des pluies. Ni chute de crapauds en troupeaux, ni déluges ininterrompus ces quelques très intenses orages tropicaux précisent la remontée des eaux. Hardi Mékong à la reconquête de ses berges, encore treize mètres à remonter avant que de se pourlécher les rives.

Année deux où se re-vivent les découvertes de la première. Nous voilà déjà moins en terre étrangère. Le nouveau d'hier devenu le reconnaissable d'aujourd'hui, pas encore le familier encore moins le lassant. Saurions-nous mieux nous dénouer la langue et l'oreille – diable de langue tonale – que nous serions même presque chez nous ; Anne en seul interprète n'y suffit.

Aventures encore, la découverte recommencée des méandres administratifs laotiens au motif d'un double cambriolage. Maison d'abord bureau ensuite, les deux ordinateurs portables et leurs sauvegardes partis refaire leur vie, loin de nous. Collapsus cybernétique, deux mémoires individuelles et la familiale tronquées, amputées ; amnésie numérique. Beau motif de réflexion renouvelée pour le thésard, motif moins élégant pour le théoricien qui négligea la vitale pratique réplicative, trop paranoïde pour cette latitude.

S'approchent la fin de l'année et les vacances subséquentes. La grande maison des bords du Mékong nous charme bien moins désormais au point de nous mettre en quête d'un nouveau toit, espéré plus protecteur. Changement avant ou après les vacances, c'est l'inconnue de l'équation déménageuse. Des vacances, en revanche, une certitude : nos pieds fouleront la terre natale tout juillet et jusqu'à la mi-août. Et notre vaisseau des terres se régale d'avance des paysages qu'il découvrira, et des retrouvailles qu'il accompagnera.

PS : À la reconstitution de cette mémoire familiale, toute contribution est bienvenue.

image

le 13/06/2006 à 15:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Michaël Thévenet |