Urbanbike

Recherche | mode avancée

l’iPhone est bien mon écran principal depuis six mois

…et toujours à portée de main

dans dans mon bocal | grospod | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

C’est la mise à jour de Things 3 (ici pour iPhone) qui m’a soudainement ramené sur terre.

Non pas que le coût de la mise à jour soit excessive (…elle ne l’est assurément… surtout si, comme moi, on a très peu utilisé la version précédente depuis… 2010). Mais, au quotidien, quel est l’écran le plus utilisé.

Bref, quel écran mérite une mise à jour en version 3 ? Les trois mises-à-jour cumulées représentent une somme rondelette dès lors que l’on n’est plus un professionnel.

Pas question de l’installer sur mon fidèle Mac devenu obsolète (il est de 2009 et ne supporte pas la dernière version du système), mon activité n’a plus rien de pro. Inutile d’investir une app pour une machine condamnée à brève échéance et qui ne risque pas d’être remplacée (néanmoins, si vous avez une machine à me refiler qui tourner sur le dernier macOS, ça se discute…!).

Du coup, ce sont mes deux écrans iOS qui me servent au quotidien.

Mais entre iPad Pro et iPhone 7 plus, quel est l’écran que j’ai en permanence sur moi ?

La réponse est nette et sans bavure : seul le iPhone m’accompagne partout.

Aussi, je teste cette version 3 exclusivement sur mon iPhone vu que le propos de l’application est de m’aider à m’organiser sans interférer avec mon calendrier… tout en visualisant ce dernier !

Au lecteur surpris par cette dernière phrase, sache que c’est bien cela qui m’a séduit : avoir connaissance de toutes mes échéances (…vous ai-je dit que mon calendrier est partagé par toute ma tribu) mais pouvoir ajouter sans perturber mes miens des divagations personnelles en m’appuyant sur cette chronologie commune.

reduc-450

Organiser à la manière d’un calque – dans les périodes libres de notre calendrier commun – des actions, des projets, des trucs à réaliser.

Ou pas…!

Utiliser Things revient à esquisser des projets, les positionner au pif dans le futur, voire les superposer dans le temps bien réel du calendrier ou tout simplement envisager dans une autre dimension, nettement plus floue, une envie, une intention.

Je vais y venir ultérieurement…

À suivre.

le 19/05/2017 à 18:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |