Urbanbike

Recherche | mode avancée

Jean-Christophe Courte | profil

définitivement "vieux" | nomade numérique

dans vieillir
par Jean-Christophe Courte

Ce même contenu est accessible via jeanchristophecourte.com ou urbanbike.com.

Depuis 2003, qui s’exprime, écrit, anime ce blog ? Légitime question…!

Formation

  • Bac A
  • DPLG d’architecture (1980)1 | UP3 Versailles
  • En parallèle2, graphiste autodidacte3 en présentations visuelles, passé du Rotring ou Graphoplex (traceurs tubulaires à des tailles normées carburant à l’encre de chine) au stylet sur écran tactile après avoir usé un bon nombre de mulots — dont celui du Lisa — et souris ; du Lith argentique exposé sur un banc de reproduction Agfa-Gevaert aux boites à pixels numériques ; de l’univers de la composphère IBM ; des films des photocomposeuses découpés et montés sur une table lumineuse à la PAO ; des chromalins aux PDFs ; des liths montés avec des trames Zipatone, Mecanorma, Letraset, typos ou films colorés puis photographiés avec des émulsions couleurs 135 mm (…au 55 macro Nikon alors) au shooting par des LaserGraphics Film Recorder pilotés depuis des applications de PREAO.
  • Réalisateur d’ouvrages techniques à partir d’extractions de bases de données (Excel, FileMaker) associées à des mises en pages automatisées (FrameMaker, InDesign, Word).
  • Graphiste de livres, plat de couvertures, mise en pages traditionnelles avec des outils comme Illustrator, Photoshop et InDesign.

Réseaux sociaux

  • Mastodon (péremption sept jours, effacement automatique).
  • Twitter (péremption sept jours, effacement automatique).

Ligne de vie…

  • Pithiviers octobre 53
  • Origines marines et souterraines (ostréiculteurs, mineurs de fond, cantonniers, lavandières, pâtissiers, épiciers, ingénieur…)
  • Petite enfance entre Orléans, Alger, Vancouver, Mexico et Saint Cloud (merci à Minouche, Louisa et Angela de m’avoir élevé en lieu et place de ma génitrice)
  • Opéré des yeux au Canada (pas une réussite, déjà foiré au départ…)
  • Dysorthographie (dixit ma seconde maman)
  • Apprend à lire et à écrire en France à 9 ans au retour du Mexique
  • Parlait couramment Anglais, Espagnol et Français (…mais, comme pour les plantes, si on ne les arrose pas…)
  • Premier job à 16 ans4 dans Paris
  • À défaut de bonnes études (huit ans d’internat entre Montgeron et Bonnelles), découvre le rugby et à vivre avec un nez vrillé
  • Bac littéraire obtenu de justesse la seconde fois (…merci à Patrick Grainville de m’avoir laissé exposer mon avis sur JMLC, auteur découvert lors des cours de Philippe Merieu)
  • Une année à la caserne Duplex (régiment du Train) où j’ai découvert l’univers des machines à écrire mécaniques (…et l’usage des stencils pour les permissions des appelés du Lieutenant Castagnier)
  • Ultime escapade dans le Yucatán (Mexique) lors d’une longue permission
  • Architecte défroqué (DPLG1 obtenu en 1980 à UP3 Versailles)
  • Associé1 — graphiste et livreur — d’une imprimerie de ville à Paris, rue du Mont-Thabor
  • En 1984, acquiert avec mon associée1 un Apple Lisa pour le production de Charts (avec LisaDraw puis MacDraw) avant de passer l’année suivante au Macintosh doté d’une carte MaxMemory
  • Quinze ans1 de Visual Business Graphics (…formé chez… McKinsey&Co par Marcel Dunand) pour des cabinets de conseil en région parisienne (Booz-Allen & Hamilton, Stratorg, ABC France, Telesis, Mercer, Bain…) et des groupes français (Pernod-Ricard, CarnaudMetalBox, Rhône-Poulenc…)
  • Graphiste de livres de 1987 à 2013 au sein de Barbary et Courte, sarl1.
  • Dès 1985, pijes régulières et dossiers thématiques pour des supports comme Sciences et Vie Micro, Décision informatique, Golden, L’Ordinateur individuel, Micro à Micro, etc.
  • Démarre urbanbike.com (…vous y êtes), en septembre 2003.
  • Contribue à 01Net, CUK.ch, MacDigit (…le site web qui m’a ouvert au blog, éternel merci à Dominique…!), MacPlus, slice42
  • Je passe sur une série de collaborations sans lendemain dans le domaine de la formation aux outils informatiques, le domaine de l’art (ODA) ou l’écriture collaborative de blogs5
  • Auteur d’une douzaine de livres d’auto-formation (Excel, Word, Illustrator, XPress, Photoshop) édités chez PSI, Armand-Colin, Cedic-Nathan.
  • Développe une série de projets éditoriaux autour de la photo numérique pour les éditions Eyrolles, First puis Dunod en tant que directeur de collection. Pour les sceptiques
  • Co-auteur de « Comment travailler chez soi » (Eyrolles en 2005) avec Lukino et une chouette Postface Santé signée Martin Winckler.
  • Écrit « Travailler avec un iPad » (Dunod en 2011 (deux éditions successives, la première… en noir et blanc).
  • Après avoir employé le SGML de FrameMaker (pour de la sortie automatisé de l’annuaire France 50000 de Dun & Bradstreet ainsi que des catalogues automatisés pour le Groupe Eyrolles), puis InDesign quotidiennement (maquettes de livres), découvre Markdown et MultiMarkdown en 2011 (…tout arrive…).
  • Photographie les sentiers côtiers de Vindilis, les villes d’Europe et ce qui reste de nature sauvage avec Autislande.
  • Passe d’un antique Canon 5D mark 0 au iPhone…
  • Cultive un photager numérique depuis avril 2013
  • Recommande plus que jamais la lecture de Jared Diamond, Francisco Coloane, Patrick Leigh Fermor et Redmond O’Hanlon — voir ici
  • Roule en Brompton depuis la fin des années 1990
  • Rien d’un Geek même si je participe à quelques bêtas de traitements de texte sous iOS (Drafts, Day One, iA Writer, Ulysses) et macOS
  • Ai renoncé à apprendre des jeux de cartes avec mon fils…!
  • longtemps joué par tous temps au ping-pong avec ma fille
  • Retraité fin 2015 après avoir cessé l’activité professionnelle de notre structure en juillet 2013 (favorable à la retraite à 62 ans, pas plus…!)
  • Prend désormais le temps de m’occuper de ma tribu
  • Écrit souvent avec un stylet sur iPad, iPhone et des applications de reconnaissance de l’écriture manuscrite
  • Tapotait sur un vieux MacBook Pro de 2009 avant de basculer sur un 16 pouces onze ans plus tard
  • Apprend l’univers du jardin avec ma compagne
  • Me défend des attaques de vautours (une histoire sans fin…?!)
  • De plus en plus rugueux, le temps file…
  • Découvert tardivement mes origines Autislandaises …comme le reste de ma tribu…
  • Fier de nos mômes1 : Josquin, PhD, Building self-organizing tissues with #syntheticbiology. Morsut Lab USC Stem Cell Prev. reconstructing #neuralnetworks in vitro for modeling #Parkinson’s disease. ; Aurélia, licence d’espagnol en 2019 à l’UVSQ après un Erasmus à Salamanca (ES), Master 2 d’Études hispaniques à Aix-en-provence en 2021, poursuit une licence 3 d’italien à l’AMU et un semestre Erasmus en Ombrie…
  • Nomade entre notre Port d’attache et… là où l’envie (…mais essentiellement notre fille) nous pousse…
  • Nazbrokologue à plein temps…

Centres d’intérêt

Autisme | Écriture | Photographie | Voyages

Ça va sans dire…

Je ne travaille plus (…et le regrette parfois) ; ne conseille personne ; ne possède pas de parts d’entreprises (et le regrette également…!) ; ne reçoit pas de subsides ou de fonds d’éditeurs qui pourraient tirer profit des articles publiés sur urbanbike.
J’achète mes applications même si, …heureuse surprise, une licence m’est parfois concédée…

La date de cette page est arbitrairement fixée au 1/1/2003 bien qu’elle ait été réactualisée le 07/08/2022.


  1. …en association (depuis 1976…!) avec Béatrice Barbary — architecte DPLG également — sans qui rien n’aurait été possible 

  2. …en parallèle car j’ai exercé de nombreuses missions en intérim — gardien de nuit, chauffeur livreur, pousseur de wagonnets dans une usine de composants électroniques, coursier pour des librairies de province, peintre en bâtiment, standardiste, vacataire aux impôts, dessinateur de réseaux VRD, dessinateur de plans chez un promoteur de maisons individuelles (Maxime Breguet), enquêteur pour un fabricant de produits alimentaires pour animaux de compagnie, etc. — pour payer nos études, nous loger et survivre avec Béatrice (…qui bossait de son côté dans un cabinet d’architecture à Paris)… 

  3. L’absence de diplômes (…bien qu’architecte dplg) m’a joué des tours en cherchant, à la fin de ma vie professionnelle, des missions dans le domaine de l’informatique. J’étais non qualifié car ayant appris sur le tas (…et souvent avant les formateurs professionnels) Illustrator ou Photoshop, Word ou Excel (…merci à celui qui m’apporta la première béta des USA, remplaçant aussitôt Charts et Multiplan ; amusé à ce propos de la capacité d’oubli de cette première source par d’autres…), PageMaker ou InDesign, FrameMaker, FileMaker, etc. 

  4. J’ai appris assez tôt à me débrouiller en l’absence de mes parents (ce qui explique mes nombreuses années de pension). Dont effectuer seul le trajet St-Cloud — Dourdan — Angerville — Neuville-aux-Bois — Orléans en Mobylette dès 17 ans pour arriver chez mes grands-parents, rue Moine. Pour obtenir ce deux roues, j’ai travaillé l’année précédente chez Soletanche à 16 ans (1970) révolus dans la fouille du chantier de la Tour Montparnasse 6 semaines, 12 heures par jour, 6 jours par semaine — pas de législation contraignante à cette époque sur le travail des enfants — comme mousse, homme de service, nettoyant les bureaux, descendant par les échelles d’accès au fond de fouille les trois litres de lait/personne destinés à l’équipe des soudeurs qui entretenaient les mâchoires des Kelly pour réaliser les pieux, etc. Tour pas si infernale et très bons souvenirs de mes traversées de Paris depuis St-Cloud dès 06:00 du matin (retour 18:00) pour aller bosser en combinaison et bottes de chantier. 

  5. Méditez cette chanson de Tonton Georges…. Le pluriel ne vaut rien à l’homme 

le 01/01/2003 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |