Urbanbike

Recherche | mode avancée

As-tu vu la dernière de …n’importe quel titre d’émission… hier à la télévision ?

Euh, non : plus de poste, d’abonnement et c’est… reposant !

dans dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Je suis tombé sur le RT d’un tweet ce matin qui m’a fait sourire. La présentatrice d’une émission de télévision (…enfin, c’est ce que je déduis de ma lecture) déclarait que si l’on ne suivait pas son divertissement, c’est que l’on aimait pas “les gens”. Sic…!

Oui, je sais, le must aujourd’hui est de raconter n’importe quoi (des faits alternatifs1, hein…) et de se conduire comme un mufle, un goujat triomphant. Ça peut même conduire à de très hautes fonctions même si on n’est pas équipé2.

J’ai poussé un gros soupir en lisant les réactions sous ce tweet (…je ne partage pas celles qui sont sexistes…) et me suis demandé s’il était utile de réagir. Non.

Quand je sors de mon antre, je croise des tas de gens avec qui je discute quotidiennement, nul besoin de m’agglutiner passivement devant un écran en riant à des vannes minables3

reduc-450

Plus de petit écran…

Le dernier lien avec la télévision était un abonnement4 que nous avons paresseusement conservé jusqu’au début de l’année dernière (erreur…) et qui nous vaut régulièrement des relances aux heures des repas…

  • Bonjour, c’est votre conseiller…

  • Très bonne journée !

Et je raccroche.

Bon, c’est gentil de s’obstiner mais, non, ça ne sert à rien, notre façon de consommer — qui n’a jamais été très télévisuelle — s’est naturellement réorientée vers la lecture (papier ou web) et la radio.

Radio que je peux écouter en effectuant d’autres tâches, en direct ou en différé. Bien pratique d’écouter de très longs podcasts le soir, parfait pour s’endormir.

Bref, hormis ARTE dans mon cas (avec un peu de Culturebox), la télévision a disparu de mon univers, ce qui me donne plus de temps pour me balader (…et faire des photos avec Provoke Camera), échanger des balles avec ma fille au ping-pong…!

reduc-450

iPad et iPhone à tout faire

Si le poste de radio a sa place dans la cuisine et nous permet, à l’heure des repas, d’écouter Philippe Bertrand puis le jeu des mille euros, la mobilité passe par iOS. Et ça, ça change sérieusement la donne !

La radio avec Castro: Podcast Player en accéléré tout en enchaînant les émissions, parfait pour se passer la tête au carré ou les Papous… dans la tête…!

Le reste du temps, les fils RSS sous Reeder 3 et, bien entendu, Twitter via Tweetbot 3.

Coté lecture iBooks, Gerty et l’excellent Marvin Classic.

Ou des vrais livres ou BD en papier. Ces lecteurs de ePub me sont indispensables en mobilité car je n’emporte que le iPhone quand je me balade ou prends le train pour aller chercher ma fille.

Et je redécouvre également le plaisir d’écouter de la musique5 classique ou du jazz !

Bref, c’est paradoxalement le côté statique de la télévision qui nous gonfle même s’il est possible de visionner en replay6.

Enfin, j’écris aussi sur ces écrans.

Or le faire à la main a également changé pas mal de choses dans mon rapport avec eux : notes photographiques, notes manuscrites, l’iPhone comme l’iPad sont mes carnets de voyage.

Bref, des usages qui n’ont plus rien de passif.


  1. À ce propos, plus qu’urgent de relire le livre évoqué dans ce billet… urbanbike | La vérité avant-dernière… Pour mémoire, le principe est simple… Un fait erroné exprimé une fois reste erroné… Exprimé mille fois, il devient une vérité… En pratique, un bon placement de ces faits erronés reste clé, CQFD. 

  2. Relire le principe de Peter 

  3. …Et j’ai trop de respect pour la pasta

  4. Oui, je me répète ! Cf. urbanbike | Adieu la télévision monolithique, bonjour les écrans mobiles 

  5. Bertrand Chamayou plays Schubert, Book of Intuition ou Kind of Blue (Stereo Version) [feat. Julian Adderley, John Coltrane, Bill Evans, Winton Kelly, Paul Chambers, Jimmy Cobb] en ce moment… 

  6. C’est ce que je fais avec Le dessous des cartes (lien vers le livre) de Jean-Christophe Victor. Format court et dense, excellent rythme et je ressors à chaque fois avec l’impression d’être un peu moins idiot. La disparition de JC reste la plus grosse perte de 2016. 

le 24/01/2017 à 19:10 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |