Urbanbike

Recherche | mode avancée

…Bref coup d’œil sur Drafts 5 en cours de développement | 5

Drafts : carnet de notes ou dispatcher ? Les deux !

dans dans mon bocal | écrire | grospod | usages
par Jean-Christophe Courte

La version 5 de Drafts: Quick Capture arrive en avril et n’a rien d’un poisson. Même s’il reste des points encore flous1, je suis totalement séduit depuis la première bêta de début février. Pourtant, Drafts ne débarque pas de nulle part, la version actuelle (4) est robuste, subtile et répond parfaitement à mes usages, je pourrais parfaitement m’en contenter comme je l’ai fait jusqu’à présent .
Mais alors, pourquoi cet enthousiasme ? Qu’est-ce qui rend la version 5 un peu plus indispensable à mes yeux ?!

Mes billets précédents répondent à cette interrogation :

  • la coloration syntaxique est l’élément le plus visible mais ne dispose pas encore d’une fonction d’édition comme c’est le cas pour Ulysses : en gros, pas question – encore – de “fabriquer” son environnement chromatique.
  • Mais c’est essentiellement la gestion de la barre additionnelle qui me séduit en me permettant de hiérarchiser, sous la forme de barres séparées atteignables via un simple déplacement vertical du doigt, les groupes de commandes les plus utilisées quotidiennement
  • enfin, la mise en œuvre des actions a été totalement revue. Au lieu d’appeler des éléments dans les panneaux pour les jouer via la barre additionnelle, tout est au même endroit avec la possibilité de masquer ou afficher ces derniers.

De l’importance de l’usage et des brouillons…

Mais tout ce qui précède n’a de sens que si l’on utilise cette application.

Or, il est vrai que la compréhension de l’app n’est pas immédiate2, j’ai moi-même été déconcerté par l’arrivée de cette application… Et ce n’était pas la seule fois3 que je ne saisissais pas l’utilité d’une app…!

Aujourd’hui, enfin …depuis quelques années, Drafts est mon premier choix, l’application que j’ouvre en premier lieu pour écrire, saisir sans me soucier de ce que deviendra ensuite le texte qui naît sous les doigts.

C’est ensuite, avec un peu de recul, que ma note va finir dans Day One journal + mémoire, iA Writer ou Ulysses4. Parfois un envoi vers Editorial mais ce dernier a d’autres usages dans mon quotidien.

Et bien entendu, le tout synchronisé via iCloud entre mes écrans sous iOS (il n’est pas dit qu’une version OSX de Drafts ne sorte pas un jour…!).

Mais d’autres cibles sont employées comme Twitter ou, plus fréquemment, Mail ! Je rédige mes brouillons dans Drafts puis exporte mon Markdown converti dans Mail. Sauf que je suis bien plus concentré dans Drafts, c’est indéniable.

J’apprécie de plus le versioning de Drafts qui me permet de revenir à un brouillon précédent en cas de dérapage de ma pensée !

N’oublions pas Things 3 et Fantastical 2 pour iPhone que je peux aussi nourrir depuis Drafts.

Je ne suis pas le seul à employer Drafts, ma fille l’embarque sur ses iPad5 et iPhone pour prendre des notes6 à l’université.
Le changement par rapport au lycée, c’est qu’elle peut saisir au clavier tranquillement en amphi. De plus, en cas de coup de mou de l’un de ses écrans, elle poursuit, toujours sous Drafts, sa saisie sur l’autre. Puis, chaque soir, elle consolide ses notes en les amendant dans Ulysses.
Bref son iPad lui est indispensable pour travailler et étudier (il paraît que c’est le thème de la Keynote d’Apple ce soir).
Bref, elle utilise deux outils essentiellement, Ulysses en aval et, surtout, Drafts en amont.

Ensuite ?

Toutes ces notes utilisées ailleurs sont ensuite poubellisées. Elles ont fréquemment été exportées vers Dropbox préalablement à défaut d’atterrir directement dans telle ou telle application. Comme ces exports sont horodatés, cela me permet également d’avoir quelques versions de mes notes.

reduc-450

Du coup, Drafts: Quick Capture (la version actuelle) ne conserve que mes notes en attente, mes brouillons, mes drafts…!
Et c’est le rôle de cette app qui me permet de démarrer de nombreux billets sur des tas de sujets (…mais tous ne finissent pas dans urbanbike…!). D’où l’importance des tags pour trier et retrouver les sujets par thèmes.

La prochaine version, forte de sa nouvelle ergonomie, ne va pas déroger à mes usages mais m’apporter une grosse pincée de confort.

D’autant que je saisis un grand volume de mes petites notes sur mon iPhone 7+, écran qui dépasse mes autres écrans sur le plan strictement machine à écrire.

Il faut reconnaître à ce dernier de m’accompagner partout, d’afficher une autonomie confortable et de me permettre de prendre également des notes photographiques. Ma fille dispose de mon iPhone 6s+ et apprécie également cette taille optimale d’écran mais préfère néanmoins saisir sur son iPad7.

Bref, nous attendons en avril la sortie de la version 5 mais notez dès à présent qu’il existe une action pour exporter un fichier créé sous Drafts 5 vers Drafts 4

C’est tout pour aujourd’hui…


  1. Ou, plus prosaïquement, pas repérés ou compris par l’auteur de ces lignes (laissons-lui le bénéfice de l’âge…!) 

  2. urbanbike | Drafts sur iPhone 

  3. urbanbike | Ceci n’est pas un test d’Editorial, preuve que je peux aussi me remettre en question ! 

  4. dans la version sans abonnement. Et ce, tant qu’elle fonctionne. 

  5. urbanbike | Quels outils pour étudier ? | 1 

  6. urbanbike | Université, écrans et prise de notes 

  7. Pour mémoire, elle a donc un iPad de cours (l’iPad 2 a été remplacé par un iPad 3) et un iPad plus récent qui reste à la maison. 

le 27/03/2018 à 13:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |