Urbanbike

Recherche | mode avancée

Chronologie familiale et Day One

Ajouter des photos depuis Lightroom, rassembler des textes épars…

dans ailleurs | dans mon bocal | mémoire | usages
par Jean-Christophe Courte

Il y a quelques années, j’avais ajouté des photos empruntées à ma base d’images sous Adobe Lightroom et je songe sérieusement à récidiver.
Explication : bien avant le iPhone, je possédais un boitier numérique (mon fidèle Canon EOS 5D) avec lequel j’ai réalisé nombre de clichés …dont les membres de ma tribu et quelques balades.

Même si les photos sont disponibles sur Lightroom, il est clair que je ne les consulte pas. Ou si je le fais, c’est rarement en famille.

Ces clichés restent avant tout des fichiers numériques blottis au fond d’un disque dur. Et rarement imprimés de plus.
Jamais me dit-on !

Or l’une des options de Day One journal + mémoire est la possibilité d’extraire une période de la chronologie globale ou de l’un des carnets de bord puis d’en réaliser une impression, un mini livre.

Sans pousser jusque là, se balader dans la chronologie des événements passés est un plaisir pour nous tous. Et permet aussi de répondre à des questions communes.

les usages ont changé

À l’inverse de Lightroom, Day One est quotidiennement sollicité par ma pomme et autant la compléter régulièrement avec des vues passées significatives.

Comme les clichés numériques sous Lightroom sont horodatés, c’est le minimum indispensable pour reconstituer une chronologie précise, reste simplement à reconnaître les lieux et à les ajouter dans les nouvelles entrées. Pas très compliqué.

Cette initiative plaît particulièrement à ma fille qui a redécouvert avec plaisir une série de portraits de son frère et d’elle-même réalisés au cours des années.

Illustration

Deux copies d’écrans (floutées avec un effet de bord, certes, un peu déplaisant mais bon…) pour expliquer…

reduc-450

  • Pour me retrouver dans les 4878 entrées (à cet instant) et les 4004 photos associées, l’ascenseur sur la droite me permet de me rendre aisément à une année donnée…

reduc-450

  • Mais je peux également emprunter la voie du calendrier ou, plus efficace encore, afficher toutes les photos dans l’app…

Partage de journaux demandé

Du coup, il manque sur Day One la possibilité de laisser à d’autres utilisateurs sélectionnés de consulter un ou plusieurs journaux.

Ce serait l’occasion de pouvoir échanger et, mieux, de compléter ces entrées avec des notes.

Ceci explique pourquoi je vais continuer à nourrir cette application pour les générations suivantes et aussi pourquoi utiliser plusieurs journaux reste un sérieux “plus” pour éviter la confusion des genres.

Gérer la dispersion des textes

Dernier chantier auquel je me suis attelé ce matin même en recherchant une vieille note, combattre ma propre capacité à me disperser !

En effet, en testant nombre d’applications, j’écris partout en faisant nos bouts de texte ci et là.

Ce matin, j’ai nettoyé l’épatant Trunk Notes Personal Wiki en rapatriant nombre de notes exportées naguère depuis Drafts: Quick Capture. Nombre de petits textes étaient planqués dans cette première app et ont retrouvé place dans les journaux de Day One journal + mémoire.

Du coup, je me rends compte que c’est aussi le cas de bribes restées dans iA Writer mais également dans Bear, voir dans Drafts même si cette application me sert en permanence de dispatcher.

Bref, j’essaye peu à peu de réduire mes usages à Drafts et Day One, même si je ne perds pas de vue d’autres applications…

À propos de Day One et de l’abonnement (encore…!)

Il est clair que le passage à une formule d’abonnement n’a pas été du goût de tous les utilisateurs.

J’ai envisagé de tout exporter au format texte avec balisage markdown.
Sauf que les applications que je voyais comme de potentiels recours ont également basculé vers la formule de l’abonnement avec, parfois, des formules (nettement) plus onéreuses.

Et puis, pour le rappeler simplement, ma propre utilisation quotidienne, mes nombreuses entrées, le paquet de photos associées sans oublier la qualité de l’application ont fait le reste.

Ce qui me gêne serait de multiplier les abonnements à divers services sans bénéficier d’une formule “famille”. L’application achetée et utilisée individuellement tant par ma pomme et ma tribu, ça passait sans difficulté.

Mais, à l’instar des forfaits téléphoniques, multiplier les formules pour chacun d’entre-nous représente une ligne de dépense de plus en plus lourde.
C’est l’addition globale qui commence à faire “mal”. Dans le même temps, je suis parfaitement conscient des difficultés que rencontrent les développeurs et éditeurs de ces produits.

Pour finir…

Enfin, pour finir sur une note ironique, je suis souvent dubitatif face à certains commentaires d’utilisateurs qui, manifestement, ont du mal avec le réel et oublient qu’une application qui synchronise (…et que l’on peut temporairement ne pas synchroniser !) consomme de la data et de la batterie.

Non mais, sans blague ?!

le 26/10/2017 à 12:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |