Urbanbike

Recherche | mode avancée

Comeback | La Demoiselle | Polars

Richard Stark

dans lire
par Jean-Christophe Courte

Depuis quelques mois, le rayon policiers est devenu l'une des mes étapes en librairie après la littérature de voyage… En cause, Joseph Finder et, surtout, Richard Stark. J'ai découvert cet auteur aux identités multiples (son nom réel est Donald Westlake) en décembre 2009 avec Fire Break (…qui, en passant, montrait en filigrane la fragilité des fortunes des dotcom et le besoin pour certains patrons de ces entreprises de maintenir, coûte que coûte, l'illusion). Du coup, je n'ai eu de cesse d'en lire d'autres qui mettaient en scène son gangster fétiche, Parker. J'ai lu FlashFire qui démontre qu'il ne faut pas leurrer ses petits camarades de jeu sous peine de finir très très mal…!

Et puis samedi en jouant les taxi pour mon fils, je me suis arrêté à la FNAC avec la ferme intention de n'acquérir que deux livres (…il faut se donner des objectifs sinon c'est une occasion à faire fondre la carte bleue). Bref, j'ai tenu bon et suis ressorti avec Comeback de Richard Stark et un autre livre que je chroniquerais prochainement…

Aux USA, les prédicateurs n'hésitent pas à louer des stades pour prier et, accessoirement, à collecter quelques billets des fidèles venus les écouter. Ces sacs remplis de petites coupures donnent des idées. Le problème se corse quand plusieurs équipes se donnent le mot (je reste énigmatique car à vous de comprendre situations et causes en lisant l'intrigue…!).

Une fois de plus, Richard Stark/Donald Westlake s'avère un maître de l'humour noir et des intrigues fort bien construites, bourrées de rebondissements hilarants — …bon, certes, certaines conséquences sont assez tristes mais ce n'est qu'une fiction, CQFD — où l'on découvre que le manque de professionnalisme et la bêtise font trop souvent bon ménage ! Comeback est dans cette veine où les situations sont souvent loufoques et haletantes car l'imprévu se dissimule dans des endroits inattendus. Rassurez-vous, la réalité dépasse souvent la fiction comme on peut le découvrir tous les jours, il suffit d'ouvrir les yeux…!

Bref, un excellent polar qui vous tiendra éveillé de bout en bout comme FlashFire ou encore Fire Break

Comeback
Richard Stark
Rivages poche
9782743608729 | 8,40 €

image caddie

20090316-IMG_0664_ub.jpg




À l'opposé de Comeback, La Demoiselle du même Richard Stark, qui est pas mal construit mais appartient aux romans de jeunesse de l'auteur (première édition, 1967).

Dans ce dernier roman, il s'agit d'un autre héros créé par Donald Westlake, Grofield qui se retrouve bloqué dans une chambre d'hôtel de Mexico suite à une balle perdue… Pendant sa convalescence, arrive par la fenêtre une jeune fille qui prétend être menacée…! Et, effectivement, la suite démontrera que ce type de rencontre fortuite peut provoquer pas mal de soucis…!

J'ai nettement moins accroché même si certains lieux décrits m'ont rappelé mon enfance. Si, comme d'habitude, nombre de scènes d'action sont amusantes (ce gars avait de l'imagination à revendre), l'intrigue est tirée par les cheveux et quelques personnages tellement caricaturaux que l'on ne marche pas toujours. Néanmoins, assez distrayant en sautant quelques passages et, surtout, témoignage de l'écriture in progress de Donald Westlake…!

La Demoiselle
Richard Stark
Rivages poche
9782869301221 | 7,35 €

image caddie

20090316-IMG_0661_ub.jpg

le 17/03/2009 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |