Urbanbike

Recherche | mode avancée

Avoir ou ne pas avoir… lu !

Se réconcilier avec la non lecture des livres

dans lire
par Jean-Christophe Courte

Pierre Bayard vient de sortir un essai intitulé Comment parler des livres que l'on a pas lus ? aux Éditions de Minuit. Je l'avais évoqué début janvier.
Ce court ouvrage fort bien écrit que je n'ai pas encore fini (150 pages) convoque Montaigne, Valery, Eco, Lodge, Musil et bien d'autres écrivains. Et, bien entendu l'expérience de l'auteur en tant que lecteur… Mais aussi — et surtout, en tant que NON lecteur, feuilleteur (ça se dit pour quelqu'un qui parcourt…?) de livres en diagonal et ceux lus et oubliés…!

L'auteur tord le cou à pas mal de principes et de culpabilisations dont nous avons tous été victimes (les livres que tout honnête homme se doit d'avoir lu, ce qu'il est bon de citer pour montrer que l'on possède les mêmes codes que le gars en face de soi, etc.). Il illustre les diverses situations possibles en s'appuyant sur des livres qu'il a lu… Ou non…!
Les personnes cultivées le savent — et surtout, pour leur malheur, les personnes non cultivées l'ignorent —, la culture est d'abord une affaire d'orientation. être cultivé, ce n'est pas avoir lu tel ou tel livre, c'est savoir se repérer dans leur ensemble, donc savoir qu'ils forment un ensemble et être en mesure de situer chaque élément par rapport aux autres.

J'avoue que je me suis bien amusé à parcourir cet essai décapant et rafraîchissant…! Pourquoi. Parce que, comme lui, comme vous, je me suis retrouvé souvent dans la situation de devoir évoquer à un moment donné des livres que je n'avais pas lu, pendant mes études comme lors de discussions de salon. Proust notamment même si les ouvrages sont dans notre bibliothèque, seule mon épouse les a lus…

Si, si, souvenez-vous…! Ces fins de soirées insipides chez de vagues relations, après un repas convenu où vous avez surtout abusé de l'excellente bouteille qu'ils avaient ouvert par erreur. Vous vous êtes retrouvé ensuite affalé sur le canapé à échanger de vagues propos sur la littérature avec de parfaits inconnus qui ne cessent de vous questionner alors que vous n'aviez qu'une envie, fermer les yeux agressés par la fumée de leurs clopes…! Ok, à partir d'aujourd'hui, il semble que cela change…! Étonnament, ma connaissance des auteurs évoqués, de la littérature en générale n'était pas inférieure à celle de mes vis-à-vis…! Mieux encore, le lendemain, l'hôtesse me glisse un "tu les as épatés…" au téléphone alors qu'un sévère mal de tête m’empêchait d'avoir les idées claires…
Pierre Bayard illustre cette situation avec le livre de Graham Greene, le Troisième homme dans le quel… Mais lisez cet essai, ce sera plus simple.

La dernière partie de son ouvrage se nomme Des conduites à tenir, comprendre à tenir face à des gens avec qui vous discutez… Quatre bonnes conduites : ne pas avoir honte, imposer ses idées, inventer des livres et parler de soi… J'ai ainsi découvert que Valery comme Oscar Wilde font partie de la catégorie grands "non-lecteurs"… Que ce dernier évoquait même les "cent plus mauvais livres", livres qu'il faut surtout ne pas lire…! Et Pierre Bayard d'ajouter :
Malheureusement, Wilde ne nous a pas laissé la liste de ces cent livres qu'il serait important de tenir à distance des étudiants. Mais leur liste importe manifestement moins que cette idée selon laquelle la lecture n'est pas seulement un processus bénéfique, et peut aussi se révéler néfaste. Au point que dans d'autres textes la liste des livres à proscrire semble s'être indéfiniment allongée, et ce n'est plus alors d'une centaine de livres, mais de la totalité qu'il faut prendre garde, tant la lecture est perçue comme une véritable menace.

Bref, inutile de vous dire que si je vous engage à lire au moins un livre cette année, c'est celui-ci…! Mais prenez au moins le temps de le parcourir, histoire de pouvoir, demain, en parler…!
Pour ma part, cet essai ne me dissuade absolument pas de continuer à lire. Mais il me rassure sur ma manière de procéder, c'est-à-dire ne jamais me forcer quand ce que je lis à un fort pouvoir soporifique. Dans certains cas, une lecture en diagonal est bien suffisante…!
NB : j'ai écrit ce billet ce matin, il sera corrigé dans la journée dès que je serais réveillé…!

Comment parler des livres que l'on a pas lus ?
Pierre Bayard
Éditions de Minuit
9782707319821 | 15 €

Envie de soutenir ce blog sans vous prendre la tête ? Prenez l'habitude
d'acheter vos livres en ligne à partir d'Urbanbike en cliquant ici.

image

le 01/02/2007 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |