Urbanbike

Recherche | mode avancée

Écriture manuscrite, typo de labeur et bonne posture

Point route !

dans dans mon bocal | écrire | grospod | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Ce qui suit sont de petites notes, des réflexions sur ma propre pratique : cela n’a aucun intêret pour la majorité des lecteurs mais je les pose là.
Ne perdez pas de temps à lire si le sujet ne vous… Ah ? Vous êtes déjà parti !

Choisir sa typo de travail

Suite du billet urbanbike | Ajouter une typo dans Drafts (ou Pages, etc.) sous iOS.

Qui sait si certains ne vont pas nous expliquer que ces ajustements restent de simples gadgets (…les mêmes qui ne peuvent écrire qu’avec tel type de stylo à plume…!), que tout ceci n’a aucun intérêt. Ils ont peut être raison, peu importe !

Même si ce n’est que psychologique, ce changement de typo dans Drafts sur mon iPad Pro m’a mis en joie. Un rien désormais me comble !

J’en ai profité pour augmenter la taille affichée à défaut de prendre un rendez-vous chez l’ophtalmo (…et donc, à terme, commander de nouveaux verres car il est évident que ça commence à partir en vrille).

Hygiène des pointes !

Comme j’écris très souvent sur l’iPad avec un stylet Wacom (…pour éviter le bruit de la pointe sur l’écran, je préfère mille fois l’usage de la pointe caoutchouc et ses petits glissements comme de petits cris de souris !), je me suis également rendu compte que la pointe de cette dernière se déchiquetait et qu’il devenait urgent de la remplacer. Ce que j’ai fait, ayant acquis naguère des pointes dures de rechange.

Nette amélioration, colossale même !

Bref, ces deux actions conjuguées portent leurs fruits.

Dernière révolution, j’ai pratiquement cessé d’écrire dans mon lit même si cela me manque.

Pourquoi ? Pour éviter de bosser en mode nuit sans lumière ou veilleuse, ce qui ne fait pas de bien à mes yeux fragilisés.

Du coup, une lumière douce sur ma droite, l’écran de Drafts avec un fond bistre, le iPad en mode portrait et votre serviteur, les fesses posées dans son vieil Aéron. Ou debout avec un empilement de bouquins pour surélever ma tablette.

Liaison des lettres ?

Autre amélioration assurément psychologique vu qu’il n’y a aucune note de version, moins de problèmes de reconnaissance de mon écriture sous MyScript Stylus.

Mais là, j’avance deux explications : l’habituelle “bonne séparation des mots” et, prise de conscience récente, le fait de lier nettement plus fréquemment les lettres dans un même mot au lieu de les détacher comme d’habitude.

Bon cela n’empêche pas les accidents de reconnaissance (faibles) et parfois le redoublement de quelques lettres. Mais le tout reste anecdotique à l’usage et donc supporté cris de rage (quoi que !).

Confort au final

En revanche, mes pensées (…si, si, on appelle cela ainsi !) ne sont plus freinées. En clair, je ne perds pas de temps à corriger mes fautes de frappe comme c’est le cas au clavier et conserve nettement mieux le fil de ma réflexion malgré ma mémoire de poisson rouge.

Cela ne veut pas dire qu’il y a moins de bétises écrites (!), juste que je peine drôlement moins à les rédiger !

En résumé, je suis plus à l’aise pour dessiner que pour tapoter ! Cela ne parlera pas aux jeunes générations qui ont l’habitude du clavier mais l’écriture manuscrite est un plaisir… Plus encore quand elle est traduite en caractères d’imprimerie instantanément !

le 28/11/2017 à 15:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |