Urbanbike

Recherche | mode avancée

Halide, une app photo sur iOS fort ergonomique

Découverte express par temps pluvieux…!

dans dans mon bocal | grospod | photographie | voir
par Jean-Christophe Courte

D’emblée, avant même de vous interroger sur le choix de l’app à ajouter à votre iPhone, souvenez-vous que Apple sait également faire de chouettes applications. Commencez par maîtriser a minima celle nommée Appareil Photo avant d’ajouter une ribambelle d’icônes sur l’écran principal de votre précieux.

Pour ma part, malgré de belles mises à jour, je conserve peu d’apps sur mon premier écran, celui sur lequel je me rends pour attendre immédiatement les apps dont j’use et j’abuse…!

Néanmoins, prenant à contrepied le dicton populaire (ou précepte dix mille fois entendu dans mon enfance), je suis curieux et cela me semble être, encore et toujours, une excellente attitude…

Bref, à défaut de pouvoir m’offrir1 ou me faire prêter2 un iPhone X, je peux encore acquérir une app pas trop ruineuse car en promotion ce week-end.

J’ai donc acquis Halide qui fonctionne fort bien sur mon iPhone mais démarre avec la série 6 et le 6 SE.

Je ne vais pas écrire3 un test complet mais juste livrer au lecteur de passage les quelques points que j’ai apprécié.

Déjà, sachez que les copies d’écran sont réalisées sur un iPhone 7 plus et que la disposition des commandes varie astucieusement sur un X et ses deux petites zones de part et d’autre de l’encoche noire.

  1. J’ai bien apprécié la nette séparation entre mise au point fine et gestion de l’exposition. Cela permet de ne pas se retrouver par erreur à changer une composante en pensant agir sur l’autre.
  2. J’ai particulièrement apprécié la possibilité de mettre à ses doigts l’affichage des deux éléments fixes en haut d’écran… Le masquage/affichage des autres points n’étant pas une nouveauté, nombre d’apps photos le proposent.
  3. La vision (ou non) des plans de l’image qui servent à la mise au point n’est pas non plus une option spécifique mais elle est bien amenée car liée au choix de basculer de AF à un ajustement manuel avec (ou non) cet affichage un peu martien (vert).
  4. La gestion de la profondeur est aussi une vraie avancée en terme d’ergonomie avec, une fois la photo prise, la possibilité de bien visualiser les couches prises en compte…! Surtout avec un bouquet de monnaie du pape… Souvenez-vous que le format sera alors du HEIF et non du RAW.
  5. Je suis moins fan de la possibilité de mettre le cliché immédiatement en favori même si la seconde option est de supprimer d’emblée une image médiocre.
  6. La gestion de la balance des blancs et de la sensibilité ISO est astucieusement masquée pour ne pas saouler, comme nombre de concurrents, le viseur.

En quelques copies d’écran…

reduc-450

  • Ajustement des icônes selon votre envie (ici, grille et format)

reduc-450

  • Qu’est-ce qui est pris en compte en mode portrait…? (d’ailleurs, lors de l’expo, une animation permet de se rendre compte de cette opération).

reduc-450

  • Attention, illustration : image reprise dans Camera+ pour cette gestion du flou arrière : lire ce billet

reduc-450

  • Visualisation des plans… Notez dans la grille le rectangle central qui permet de lire l’inclinaison…

reduc-450

  • Gestion séparée de l’exposition (glissé vertical)

reduc-450

  • Et accès aux infos ISO et WB

reduc-450

Bref, je reconnais que je suis séduit par la simplicité et la réflexion des développeurs sur l’ergonomie générale, avec comme résultat, une solution bien balancée pour ne pas encombrer l’iPhone lors de la composition (photographique…!) de la scène.

Allez, je vais l’utiliser quelques jours car, là, pluie…!


  1. ah, si j’avais pu valider tous mes trimestres au lieu de faire des études longues et inutiles, des boulots en intérim à une époque où certaines officines oubliaient de déclarer leur main d’œuvre temporaire…! 

  2. c’est ça d’être un tout petit blog et de ne pas solliciter les attaché.e.s de presse…! 

  3. les vrais sites le feront bien mieux… 

le 04/11/2017 à 15:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |