Urbanbike

Recherche | mode avancée

iA writer | iPad

Un outil de saisie minimaliste pour auteur

dans bosser n’importe où | dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

C'est un truisme mais autant le rappeler : écrire nécessite de la concentration…! Cette concentration n'est pas liée exclusivement à la nature du lieu où cette alchimie se réalise mais également à plein de petits détails qui varient d'un auteur à un autre.

Avant les machines à écrire, le choix du papier, celui des plumes (ou du stylo) étaient déjà cruciaux. Eh oui, le crissement n'est pas le même sur un papier vergé que sur un opale de rives…! Même la couleur de l'encre, la position de la lampe ou de la fenêtre, l'inclinaison de la table, le moelleux de la chaise (certains auteurs préfèrent écrire debout), tous ces détails jouent pour aider le rédacteur à (re)trouver la concentration indispensable. Tous ont leurs manies.

À l'heure de l’écriture sur tablette, ces considérations préliminaires restent identiques même si l'on peut en sourire. Et le choix de l'outil de saisie a remplacé celui du grammage du papier…

"Moi, je bosse sur Word ou sur TextEdit" diront certains.
Il est vrai que l'on peut saisir sur plein d'applications. Pour ma part, je reste fidèle à WriteRoom tant sur mon Mac que sur mon iPhone. Ces derniers temps, en attendant une version revistée de WriteRoom (voir cette chronique sur urbanbike) intégrant enfin DropBox, je suis passé à PlainText (voir cette chronique sur urbanbike) dont j'ai abondamment parlé.

Un lecteur d'urbanbike (il se reconnaitra…!) m'a expédié un courriel pour me recommander iA Writer (lien iTunes) développé par Information Architects, Inc.

Disposant d'un iPad pour quelques jours, je me suis laissé tenté à dépenser 3,99 €.

D'emblée, iA writer propose deux modes d'affichage bien pratiques…

20101105_IMG_ia_0047.png

20101105_IMG_ia_0046.png

Et, autant le dire, c'est un produit très, très agréable : déjà la taille de la typo écran est fort bien adaptée (pas de fatigue oculaire après une longue période de saisie et relecture aisée de son texte, CQFD), et il y a cette ligne supplémentaire de touches astucieuses sur le clavier pour une saisie nettement plus confortable avec des touches de déplacement du curseur — lettre à lettre ou mot à mot — rendant les opérations de correction plus faciles.

20101105_IMG_ia_0042.png

Note : pour qui vient du iPhone, l'iPad dispose d'ailleurs d'un énorme plus — je viens de le découvrir à l’usage et cela marche sur PlainText comme sur d’autres applications de saisie, une touche Annuler sur le clavier ! Là, je peux affirmer que cela m'a déjà sauvé la mise lors de mon essai de iA writer !

Bref, iA Writer est un outil redoutable et efficace pour rédiger sur iPad.

Néanmoins je note pour mon propre usage quelques manques ou fonctionnalités qu'il serait sympathique d'ajouter dans une prochaine version pour passer à une adhésion totale. Bon, comme je vais rendre cet iPad dans quelques jours et qu'il n'y a pas de version iPhone de iA writer, c'est tout vu.

Néanmoins…
Si DropBox est bien intégré, il n'y a pas la possibilité de choisir le répertoire dans lequel on souhaite enregistrer ses fichiers, ceux de cette application ou d’autres (avantage PlainText pour le coup). Certes, cette application crée un dossier Writer mais je veux pouvoir accéder au dossier de mon choix.
Non mais !

20101105_IMG_ia_0043.png

Ensuite il me manque l'intégration de TextExpander qui me permet, justement, d'accélérer ma saisie par l'emploi d'équivalents ou de raccourcis. Comme je suis dyslexique, c'est plus qu'indispensable dans mon cas ! Et cela me permet de gagner un temps considérable pour des expressions répétitives.

Par ailleurs, si deux modes d'affichage sont disponibles, seul celui avec la barre de menu affichée permet de déclencher la correction automatique avec complétion et également d'accéder aux options de copier/coller et compagnie.

20101105_IMG_ia_0045.png

Or le second mode ultra dépouillé, réellement voluptueux en terme de présentation, n'offre pas cette correction sur le fil. C'est dommage car il a des tas d’avantages. Ainsi, il n'affiche que les trois dernières lignes saisies en noir, fait disparaître la barre de menu en haut et place le texte qui précède dans un gris reposant. Il manque donc, à mes yeux, ces options de correction — sans oublier TextExpander, au risque de ma répéter — pour rester dans ce mode lightissime.

20101105_IMG_ia_0041.png

Je peux comprendre que ce soit la volonté des développeurs mais minimaliste ne veut pas dire contraindre l'utilisateur à passer sous leurs fourches caudines…! Merci de nous laisser le choix des options comme des activations…!

Pour finir, une option d'envoi par mail du fichier est proposé comme celle de copier l'intégralité du texte.

20101105_IMG_ia_0044.png

Vous l'aurez compris, cette application est franchement séduisante par sa simplicité qui me rappelle les machines à écrire de ma jeunesse. Ce clavier dopé avec sa ligne de touches en sus me semble bien adapté à des saisies comme à des corrections rapides ! Certes sous WriteRoom sur mon iPhone, je pianote assez vite avec mes deux pouces. Ici c'est nettement plus rapide, même pour mes doigts engourdis et déplacer le curseur sans effort, un régal !

En résumé, une application très séduisante mais encore à peaufiner pour des usages spécifiques correspondants à des familles de rédacteurs divers.

Pour mémoire, une version adaptée à iOS 4.2 est en attente de validation chez Apple avec gestion de sous dossiers et synchronisation automatique avec DropBox.
À suivre.

Note : iA writer utilise le format UTF-16, ce qui parfois ajoute des signes diacritiques selon les outils utilisés pour ouvrir ses fichiers. Enfin, je n'ai pas été convaincu par les infos de temps ajoutées en marge (et en bleu) lors des attentes.

Dernier point (ajout du matin), sans passer par DropBox mais juste par iTunes, les documents restent accessibles, CQFD.

20101105_IMG_ia_0002.png
Note(s) de lecteur(s)…

Vincent précise que l'on peut secouer pour annuler sur iPhone.
Juste une info en passant, puisque je vois que tu l'évoques dans ton billet du matin : pour annuler une opération sur iPad et sur iPhone (et j'imagine sur iPod Touch), il suffit de secouer l'engin. Je ne sais pas si ça fonctionne avec toutes les iApps, mais c'est le cas pour la plupart des softs Apple… Bon, c'est pas la panacée quand tu rédiges dans le bus, aux heures de pointe, mais ça permet de créer du lien social…

…Et hop ! Pardon madame !

Sauf que cela ne fonctionne pas sous Writeroom sous iPhone mais juste sous PlainText (je cause traitement de texte là…)

le 06/11/2010 à 05:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |