Urbanbike

Recherche | mode avancée

In Vero veritas : quid du contenu ? | 2

Une architecture épatante ne suffit pas

dans groummphh | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Après quelques jours à tester et découvrir, je me retrouve face à chouette produit… vide.
Cela ne me dérange pas, j’ai l’habitude depuis des décennies de fonctionner sans attendre de retours.

Autant sur Twitter, j’interagis avec ensemble de fils intéressants de personnes agréables1 qui ne partagent pas forcement mes propres centres d’intérêt2, voire ne me suivent pas (et réciproquement) ; autant sur cette plateforme, je n’ai… manifestement pas suffisamment cherché !

reduc-450

Déçu…?

Contrairement à Glass que j’ai quitté sans un regret, je n’ai pas encore cette envie pressante de clore le compte qui me sert de test.

Certes, Vero n’incite pas l’utilisateur hésitant à s’abonner, lui laissant — de facto — la temps de réfléchir à l’usage qu’il pourrait en faire.

J’ai posté depuis le iPad et l’iPhone des notes, des tags et couvert de rares catégories mais il me manque, si ce n’est l’accès à un poil de contenu, ma propre grille d’utilisation.

Dispersion

Le risque que je mesure à nouveau est celui d’une nouvelle dispersion, un travers que j’essaye de corriger sans succès depuis des décennies…!

Bref, je peux résumer vero en une simple phrase…

Seconde mouture d’une chouette architecture cherche contenus de qualité…!

Pas gagné…

Rien à voir : une personne demandait cet après-midi sur Twitter de poster une photo d’un lieu où nous aurions aimé être cet été…

reduc-450

À suivre…!


  1. …que j’apprécie pour leurs prises de position, gentillesse et/ou humour. 

  2. je bloque sans état d’âme ceux qui ressemblent aux fâcheux que je garderais à distance dans la vraie vie pour éviter de perdre du temps et de l’énergie… au mieux. 

le 21/08/2021 à 20:28 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |