Urbanbike

Recherche | mode avancée

iPhone 14 Pro Max, DNG et 48 MP

Une boite à pixels épatante que l’on peux vite saturer de gros fichiers…!

dans ancres | dans mon bocal | photo | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Attention : billet avec des copies d’écran optimisées mais résolution 100 %…

Après quelques tests depuis vendredi et, essentiellement, lundi « pour voir » et découvrir les options du 14 max1, il est grand temps de m’organiser pour ne pas me faire déborder par les divers clichés capturés ces premiers jours (…et, accessoirement, virer les photos sans intérêt).

Bon, globalement, je ne suis pas mécontent. Je devrais m’arrêter ici, nombre de sites vont expliciter cela bien mieux que ces quelques lignes.

L’usage du 14 max et de fichiers DNG implique de reprendre immédiatement mes anciennes habitudes : c’est-à-dire de me comporter comme avec nos reflex numériques2 et donc « vider » régulièrement les gros3 fichiers RAW (DNG)… du iPhone4.

Dans mon cas, déplacer/importer ces fichiers volumineux directement dans le Macbook.

Et m’assurer qu’ils ont bien été correctement enregistrés et sauvegardés sur un second support disque… avant de les supprimer du iPhone !

Cette première étape franchie, j’ouvre… mon fidèle CaptureOne (pas encore effectué la mise à jour) pour procéder aux opérations banales de post-traitement, remonter la clarté ou agir sur les basses lumières.
Mais ce n’est pas l’objet de ce billet.

Il est possible de n’utiliser que l’app Photos puis exporter les images corrigées dans un format standard. Mais cela, vous le savez.

CaptureOne

Quelques copies d’écran accompagnent ce dernier avec une seule photo5.

Alors, surprise (non !) : les DNG 48 MP issus du iPhone se traitent comme tous les autres fichiers DNG.

reduc-450

  • Choisir le dossier contenant les fichiers déposés sur le Mac…

reduc-450

  • Sélectionner les visuels (j’avais oublié de récupérer les réglages par défaut)…

reduc-450

  • Un exemple de fichier de 8064 × 6048 pixels… 129 783 493 octets (129,8 Mo sur disque).
  • Ceci explique à nouveau pourquoi il est nécessaire de vider son iPhone régulièrement !

reduc-450

  • Entre la vue à l’écran et le rendu de CaptureOne en sortie…

reduc-450

  • En évoquant la sortie… Cette vierge à l’enfant, derrière la mairie de Aix, recadrée et redressée…

reduc-450

  • Et son export depuis CaptureOne

CaptureOne me permet de redécouvrir les détails de ces visuels pris dans la rue ce matin…

reduc-450

  • Voir la vignette à droite dans la colonne verticale…

reduc-450

  • Ou ce détail sur un angle de rue (voir également la vignette à droite)

Conclusion provisoire

Mon intuition en me décidant à réserver ce Max — sans l’avoir eu entre les doigts — était que je pourrais compter ces prochains mois sur cette discrète et puissante boite à pixels lors de mes déambulations.

Le plus dès aujourd’hui ?
M’éviter de flinguer mes épaules, mon dos, réveiller ma sciatique (!), soulager mon tendon d’Achille (!!) et mes tendinites6(!!!) avec de lourds boitiers et une palanquée d’objectifs.
D’autant que je suis devenu nomade avec un seul sac-à-dos.

Je vous dirais en 2023 si je me suis trompé. Pour l’heure, cela me convient… avec les limites d’usage.

Je ne vais pas rentrer dans des discussions démarrées avec le iPhone 4s en 2011 (la veille du décès de Steve) puis le 5s, savoir si le iPhone est un véritable appareil photo7 !

Pour l’heure, j’essaye simplement de trouver la meilleure martingale pour mes usages…

À suivre…

NB : j’ai opté également pour une mise à jour d’Halide… Intérêt ? Nombreux mais aussi cela…

reduc-450

  • J’ai placé des boutons d’accès immédiats vers deux des focales… J’aurais pu en placer… quatre de boutons dédiés à Halide sauf que j’ai également besoin d’un accès à Drafts et le rappel de la température ambiante…

NB 2 : ma fille m’a incité à jeter un oeil sur Forme… Bon, j’avais déjà ces infos dans Santé mais c’est sympa…

reduc-450

  • Oui, cela n’a strictement rien à voir avec l’angle de la chronique…

  1. J’ai opté, finances oblige, pour un 256 Go. Et ce n’est pas plus mal car cela va m’éviter d’empiler des milliers de fichiers RAW… D’où ce billet… 

  2. urbanbike | CaptureOne 21 | Usages de base… 

  3. le HEIC tient certes peu (sic !) de place mais, avec Halide, je peux également capturer des images HEIC en… 48 MP. Et là, une image de 9 Mo est assez courante. 

  4. déjà commencer par moins utiliser les données cellulaires, décocher mises à jour illimitées des photos. Même avec un bon forfait Free (210 Go), ça se discute…! 

  5. j’approche les 20 ans de blog. La contrainte que je me donne est de limiter les illustrations dans urbanbike, ne disposant pas d’un stockage illimité. 

  6. si vous n’êtes pas encore au courant (!!), vieillir est un moment assez bizarre où nombre de parties de votre corps se mettent à gripper. Frank Horvat m’avait montré la voie lors de l’un de mes passages dans son atelier à Boulogne-Billancourt en m’expliquant pourquoi il était heureux de basculer sur de petits appareils numériques ! Maintenant que je prends de l’âge, j’adhère totalement à cette façon de concevoir la prise de vues. 

  7. urbanbike | Pfffff… faire des photos avec un iPhone, c’est n’importe quoi…! en 2012 et les suivantes… 

le 21/09/2022 à 20:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |